Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Piano : comment bien le choisir ? Les différents modèles d'instruments

Choisir le piano qui correspond le mieux à votre jeu et à votre musique n'est pas chose aisée. Nos conseils pour les parents d'un jeune apprenti musicien et les pianistes amateurs avertis.

Piano : vous souhaitez vous lancer, faire le grand pas et jouer vos premières notes de musique ou bien vous avez déjà tout un répertoire dans les doigts ? Vous voulez jouer la Sonate “Facile” de Mozart, la Valse d’Amélie de Tiersen, Spain de Corea ou Star Wars de Williams ? Quel instrument vous permettra d’accéder à la quintessence de votre art et de magnifier vos coruscantes harmonies ? L’offre est pléthorique et peut déconcerter… Avant de comparer et de faire son choix entre les pianos, il faut tout d’abord connaître les caractéristiques des différentes catégories d’instruments.

Il y a piano et piano !

Le piano est un instrument à clavier. Les touches du clavier entraînent des marteaux (munis de feutres) qui viennent frapper les cordes pour les mettre en vibration et ainsi produire le son. Le piano a donc la particularité d’appartenir à deux familles : les cordes et les percussions. Lorsque l’instrument est réellement muni de cordes, il s’agit d’un piano acoustique. S’il n’en a pas, c’est un piano numérique, également appelé clavier numérique. Le son est alors préenregistré grâce à des échantillonnages numériques issus de divers instruments acoustiques. Il est ensuite diffusé par les haut-parleurs intégrés dans le piano ou par un amplificateur externe.

Le piano acoustique : droit ou pas ?

Les types de pianos

Sans entrer dans l’univers passionnant et incroyablement complexe de la facture instrumentale, il existe de nombreuses différences entre le piano droit et le piano à queue. Les cordes du piano droit sont disposées verticalement, ce qui permet un encombrement réduit (la profondeur est d’environ 70 cm). Le piano à queue demande beaucoup plus de place, car ses cordes sont disposées horizontalement. Il en existe de différentes longueurs, depuis le plus court (le crapaud) d’environ 1,30 m jusqu’au grand piano de concert de plus de 3 mètres. Plus le piano est long, plus les cordes sont longues et plus la caisse de résonance est grande, ce qui permet de meilleures sonorités et plus de puissance.

La largeur du clavier

La largeur du clavier, par contre, reste quasiment identique pour tous les pianos acoustiques, qui disposent tous d’une tessiture de 7 octaves (88 notes). Il faut compter environ 145 à 155 cm.

Le poids du piano

Le poids d’un piano est un sujet bien connu, surtout lors d’un déménagement. Ce poids important est lié à la quantité de bois massif de l’instrument, mais aussi à son cadre, qui est en fonte afin de pouvoir supporter les quelques 20 tonnes de tension exercées par les 250 cordes (pour 88 notes ? Hé oui, car certaines notes sont produites par 2 ou 3 cordes simultanément !). Le poids d’un piano droit varie entre 200 kg et 400 kg. Un piano à queue de concert peut afficher plus de 600 kg sur la balance !

Le piano numérique : petit, moyen, grand…

Attention, nous ne parlons ici que des pianos ! Ces instruments ne doivent pas être confondus avec les autres instruments numériques à clavier, tels que les synthétiseurs, claviers-maîtres, claviers de scène, arrangeurs et autres orgues, qui ont des fonctions et destinations différentes.

Un piano numérique

Les touches du piano numérique sont identiques à celles d’un piano acoustique, mais elles actionnent des capteurs électroniques et non des marteaux. Pour les modèles ayant la même tessiture qu’un piano acoustique (7 octaves et 88 notes), la largeur du clavier est d’environ 130 cm. La profondeur est, par contre, bien moins importante qu’un piano droit, car il n’existe pas tout le système de marteaux et de cordes. Il faut donc compter, selon les modèles, 30 à 40 cm de profondeur. On peut trouver plusieurs catégories de pianos numériques qui vont répondre à tous les besoins :

  • Les modèles compacts ou portables : ils ne possèdent que la partie clavier avec les haut-parleurs. Très légers, on les pose sur un pied standard réglable en hauteur (pied en X ou pied-table). Certains modèles proposent, en option, un pied adapté en bois. La tessiture est généralement de 7 octaves, mais il existe aussi des modèles “réduits” avec 5 ou 6 octaves. Ici, la question du poids ne se pose pas en cas de déménagement, puisqu’on peut porter son piano sous le bras : environ 10 kg.
  • Les modèles meubles : ils ont l’aspect d’un piano droit, tout en bois (noir, marron, blanc, rouge…) et disposent de 3 pédales. On peut même trouver certains modèles sous forme de piano à queue (de taille crapaud) qui présentent surtout un intérêt esthétique. Ces pianos-meubles sont moins lourds qu’un piano acoustique et restent facilement transportables. Les modèles courants pèsent entre 40 et 60 kg. Les modèles haut de gamme peuvent atteindre les 110 kg, voire jusqu’à 200 kg (pour les crapauds).

Choisir son piano

Après ce rapide tour d’horizon des principales caractéristiques de facture, ma prochaine chronique abordera tous les critères pour bien choisir votre prochain instrument avec un comparatif des avantages et inconvénients de chaque catégorie. Mais aussi, que préférer : la location, l’achat d’occasion ou le neuf ? Je dévoilerai également quelques références de modèles les plus cotés, les incontournables et valeurs sures. De quoi vous faire plaisir, exacerber votre alacrité et révéler l’artiste qui est en vous !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.