L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

Pierre COMBES, directeur administratif du RO AGATHOIS - interview d'Henri GEOFFROY

LE RETOUR DANS LA COUR DES GRANDS AGDE-BAGNERES, DIMANCHE 13h30 et 15h Stade Michel-Millet (Equipes 1 et 2) Le manager général, Damien BES et l’entraîneur des avants, Michel MACURDY ne cachaient pas leur désarroi lors de la mise en place de l’équipe qui va se mesurer à la grosse écurie de Bagnères-de-Bigorre. Ils l’espéraient jusqu’au […]

LE RETOUR DANS LA COUR DES GRANDS

AGDE-BAGNERES, DIMANCHE 13h30 et 15h Stade Michel-Millet (Equipes 1 et 2)

Le manager général, Damien BES et l’entraîneur des avants, Michel MACURDY ne cachaient pas leur désarroi lors de la mise en place de l’équipe qui va se mesurer à la grosse écurie de Bagnères-de-Bigorre.

Ils l’espéraient jusqu’au dernier moment mais les services préfectoraux étudient toujours le dossier des piliers Géorgiens.

Quant on sait que Sylvain Pagès est parti pour le Top 10 italien, que David Lopez est à l’infirmerie, que John Ragno et Renaud Droitecourt  purgent  leur suspension, on est en droit d’être inquiet. D’autant que Franck Villaz a fait l’objet de soins intensifs toute la semaine.

Et pour noircir le tableau, les spécialistes vous diront que la F1, c’est surtout de bons piliers et un bon buteur.

Mais le ROA a des ressources et c’est dans l’adversité qu’une équipe se transcende.

Les joueurs de première ligne que sont Parmène, Delhoume, Auque, Ferret et Villaz savent que le sort du match est en grande partie dans leurs mains (et surtout dans les reins).  Ils auront le soutien de leurs équipiers et des supporters.

L’entraîneur des arrières, Laurent VALLE, lui aussi, devra faire sans les frères Guiraud, (mariage),  Kaufana (qualification en cours)  et Amoros (en délicatesse avec son genou).

Laurent, habile, malin et futé, comme tout demi-de-mêlée qu’il fut, a trouvé la parade. Pour compenser le manque de poids aux fauteuils d’orchestre, il a composé une force de frappe impressionnante. Il a mis sur pied une ligne de ¾ puissante. Ortega (106kg) Haghedooren  (94 kgs) Janik (93kgs) Tognaccini (92kgs).

Les cavaliers de Bigorre auront devant eux un véritable mur de la Méditerranée.

On attend la foule des grands jours au stade M. Millet demain après-midi. Il est conseillé de venir tôt tant pour les places de stationnement, tant pour suivre le match de la « B » chaperonnée par un quatuor attachant et compétent : Fabien Cadenat , Alexandre Ruiz, Olivier Juana et Nanou Figuéras.

————————————————————————————————————————————–

Afin d’éclaircir les situations et de répondre aux interrogations, nous avons rencontré Pierre COMBES, directeur administratif, qui concentre beaucoup d’efforts sur les dossiers en cours.

Pierre, vous avez baigné tout petit dans le milieu ovale, votre papa était éducateur à l’école de rugby du ROA. Racontez-nous votre parcours.

J’ai commencé le rugby à l’âge de 5 ans sur les conseils de mon père de souche boujanaise. C’est le duo « Combes-Pacull » qui m’initia et qui me fit gravir les échelons jusqu’en « cadets ». Ensuite, mon travail m’appela sur Lyon et je jouais dans une équipe corporative. Je me suis rapproché en venant à Montpellier en 2001 et retour au pays en 2008.

Je venais voir les matches régulièrement quand le Président DOMINGUEZ me demanda un « coup de main ».

Et quelques mois après, il m’a demandé une plus grande implication. Cela m’a conduit progressivement à prendre le poste de Secrétaire Général qui est loin d’être une sinécure.

Le rugby est une aventure humaine et dans cette aventure, on rencontre des personnes avec des caractères différents et il faut en tirer la quintessence pour arriver à faire avancer le club.

Mais, il avance bien ce club ! Puisque c’est le seul club du Languedoc-Roussillon en F1 !

Oui, c’est vraiment un honneur pour une ville comme la notre. Le ROA est à ce jour à la lisière du professionnalisme donc beaucoup de rigueur, de la présence et des préoccupations quotidiennes.

Je parlais plus haut des caractères. Oui, ils sont souvent excessifs certes mais ils ont tant donné pour le rugby et au club en particulier qu’on ne peut que les aider. Le ROA est leur passion. Ce club est reconnu au niveau régional et c’est quand même fabuleux !

On dit que vous passez des heures et des heures pour dénouer des situations difficiles et notamment sur les qualifications des nouvelles recrues. Que se passe-t-il ?

D’abord, le cas de Lado GUNIAVA, géorgien en provenance de Bagnères de Bigorre. Ne pratiquant pas notre langue, il n’a pas régularisé son visa. Son cas est préoccupant et nous avons effectué de nombreuses démarches auprès de la Préfecture. Dans les semaines à venir son cas sera éclairci.

Et l’autre Géorgien venu d’Hendaye ?

Nicoloz Giorgadzé va obtenir la prolongation de son visa. On attend donc sa licence très bientôt.

Il y a aussi le cas Kaufana qui jouait dans l’élite à Narbonne !

Nous attendons la décision de la commission fédérale. Le règlement nous impose deux joueurs professionnels. Or, nous avions Franck Villaz et Matthieu Amoros qui jouaient en Pro D2 à Béziers.

Le cas de Matthieu est résolu puisqu’il a un emploi stable. Donc, Kaufana doit obtenir sa licence.

Nous avons quand même obtenu les licences de Florian Chabaud et de Vincent Péreira qui avaient fait quelques matches en Top 14. C’est une victoire !

A part ces quelques cas litigieux, la structure du ROA paraît solide si on se fie à un organigramme riche en postes. Pour l’heure, tout est en place, que ce soit aux entrées, à la buvette en passant par les réceptions et autres ?

On essaie d’avancer, de trouver des solutions. Aux portes du professionnalisme, il faut travailler comme des « Pros ». On y arrive doucement mais faut beaucoup d’humilité et de travail au quotidien pour pérenniser le club. Mais, c’est sur le terrain que tout se décide aussi !

Merci Pierre d’avoir éclairci quelques situations brumeuses qui alimentaient la chronique au sein du ROA et de ses supporters.

Propos recueillis par Henri GEOFFROY

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.