Plantation de vignes antiques au Musée Narbo Via

Insolite. Le Musée Narbo Via peaufine ses accès par la plantation de vignes anciennes. Mais quels étaient ces cépages dont les Romains se délectaient ?

Après le Musée de la Romanité de Nîmes, le Musée Narbo Via (Narbonne) est le nouvel écrin mettant en valeur la présence romaine en Occitanie.

IIe siècle avant notre ère

Les abords du site muséal font l’objet de nouvelles plantations dont certaines emblématiques du passé romain de Narbonne. Il s’agit en effet de vignes anciennes se rapprochant des cépages qu’utilisaient les viticulteurs du Ie siècle de notre ère. Les archéologues de l’INRAP précisent que cette pratique existait dès -118 avant la création d’un grand vignoble en Narbonnaise. 

Narbo via © Nigel Young

Le Musée Narbo Via fait revivre la Cité antique de Narbo Martius, ses vestiges et ses activités retrouvées dont l’agriculture. Le musée, implanté le long du canal de la Robine et à l’entrée Est de la ville, a été conçu par l’Agence Foster+ Partners associée au studio Adrien Gardère pour la muséographie et à l’architecte d’opération nîmois Jean Capia. L’architecte Norman Foster a notamment signé en région le Carré d’Art à Nîmes et le Viaduc de Millau). Les 8000 m2 abritent une spectaculaire collection lapidaire du Narbo Via mise en valeur grâce à une immense galerie que longe une réserve murale où 760 blocs présentent les artefacts de manière originale.

Barbera d’Italie et Moschofilero de Grèce

La plantation symbolique de ces pieds de vignes, les représentants du musée souhaitent mettre en valeur un héritage issu de l’Antiquité romaine, la vigne ayant été introduite à Narbonne dès le 1er siècle de notre ère. La parcelle sur laquelle sera réalisée la plantation comportera une centaine de pieds. Les vignes du musée Narbo Via vont réunir des cépages anciens se rapprochant des cépages antiques, mais aussi des pieds de vigne modernes. Elles seront également le terrain d’étude des cépages de demain, conçus pour résister aux changements climatiques, tels que les cépages « Barbera » d’Italie et Moschofilero de Grèce, aujourd’hui cultivés dans les pays du sud de la Méditerranée. Ces vignes répondront également aux critères de l’agriculture biologique.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.