Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

PORTIRAGNES - Le relais de la Vitarelle, préssenti pour accueillir des mineurs isolés, victime d'un incendie

 Que s'est-il passé au relais de la vitarelle de Portiragnes dans la nuit de…

 

Que s'est-il passé au relais de la vitarelle de Portiragnes dans la nuit de mercredi à jeudi ? Le lieu devait accueillir des mineurs isolés mais il a été victime d'un incendie d'origine suspecte. 

 

Un projet d'accueil de mineurs isolés a mis le feu aux poudres

D'habitude si calme, le relais de la vitarelle est sous le feu des projecteurs depuis plusieurs semaines. Le projet d'accueil de mineurs isolés piloté par le Département de l'Hérault n'est visiblement pas du goût de tout le monde. En premier lieu, les élus du secteur, Gwendoline Chaudoir, maire de Portiragnes, et les conseillers départementaux du canton, Sébastien Frey et Marie-Christine Fabre-de-Roussac sont opposés à ce projet.

” Notre avis défavorable est motivé par les points suivants : absence de concertation des autorités locales, non-conformité, proximité d’un axe routier important et d’un axe ferroviaire générant des risques et insalubrité du site ” précise les trois élus dans un communiqué de presse commun.

Pour eux,  les dispositions garantissant la sécurité des personnes ne peuvent pas être réunies et au vu de l'état du bâtiment en question, il leur parait strictement impossible d’adapter celui-ci à l’usage que voudrait en faire le Département à la demande de l’État.

La commission de sécurité valide le site

Pour Kléber Mesquida de préciser : “Le site a justement été retenu de part son positionnement excentré permettant l’isolement et le confinement dans le contexte sanitaire dégradé actuel“. 

Selon le Département, cet accueil était envisagé juste le temps de l’épidémie Il s’agit d’enfants ayant subi des maltraitances ou vivant dans un contexte familial de violence et qui sont retirés de la garde des parents. Les enfants, au nombre de 5 ou 6, seraient également positifs à la covid-19.  ” Les loger temporairement dans ce lieu leur permettait de bénéficier d’un hébergement en confinement afin d’assurer la sécurité de tous ” précise Kleber Mesquida.

Ce lundi, la commission de sécurité avait validé la configuration des lieux et le projet qui devait prendre corps dans les prochains jours. Ce n'était sans compter sur un curieux fait divers.

Un incendie nocturne

Dans la nuit de mercredi à jeudi, les sapeurs pompiers de l'Hérault sont intervenus sur ce site autour de 23h00 à la demande de la gendarmerie, à la suite d'un début d'incendie. Les secours ont dû éteindre plusieurs foyers résiduels au rez de chaussée au moyen d’une puissante lance à eau. Rapidement sur place, le propriétaire des lieux qui a engagé de nombreux travaux récents afin de répondre aux normes de sécurité d'accueil de groupe était sous le choc : “Les dégâts concernent essentiellement la cuisine et ses annexes, je suis écoeuré d'autant ça sent le gasoil à l'intérieur“, précisait-il.

Sauf que, contrairement à l'essence, le gasoil ne s'enflamme pas à température ambiante.Où est donc l'explication ?

Ce mercredi, les gendarmes étaient sur place pur essayer de déterminer l'origine du sinistre. Serait ce un acte volontaire ayant pour objet de retarder ou d'annuler le projet d'accueil de mineurs isolés ? Le président du conseil départemental semble le penser.

“Un acte inadmissible”

S’attaquer à un projet de centre temporaire dont la mission est de permettre à des mineurs isolés d'être logés n’honore en rien les responsables politiques qui ont souhaité nourrir la peur et souffler sur les braises du rejet de l’autre conduisant à des actes aussi inadmissibles. Cet acte rappelle les heures les plus sombres de notre histoire quand des bâtiments publics étaient incendiés. J’en appelle à la responsabilité de chacun et ceux, en particulier les élus, qui se réclament des valeurs de la République à se ressaisir afin d’offrir à notre territoire une chance de faire vivre la notion de solidarité en ces temps bouleversés ” indique Kléber Mesquida.

L'incendie va t-il remettre totalement en cause l'accueil de ces mineurs ou simplement le retarder ? Toujours est-il qu'il est venu raviver les flammes sur le bien-fondé d'accueil de mineurs isolés dont les modalités et les motivations peuvent paraître floues.

” Le projet du département est une mise à l’abri sanitaire des mineurs, confiés à l’aide sociale à l’enfance mais quand on fait appel à l’association Coallia, en règle générale, il s’agit de mineurs isolés étrangers. Le projet n'est pas clairement annoncé ” déplorait Franck Manogil, conseiller départemental RN de Béziers il y a quelques jours dans les colonnes de midi-libre. 

Pour sûr, le débat est loin d'être clos.

 

 

A lire aussi : 

PORTIRAGNES – Les élus locaux vent debout contre un projet d'hébergement pour mineurs à la Vitarelle

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.