Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

PORTIRAGNES - LITTORAL - Gaz de Schiste Non Merci !

Le gouvernement a tenu au cours de la conférence environnementale des propos de poids…

Le gouvernement a tenu au cours de la conférence environnementale des propos de poids en reconnaissant les effets anti-environnementaux et anti-sociaux des techniques aujourd’hui utilisées pour rechercher et exploiter les énergies non conventionnelles.

Nous nous en réjouissons vivement, de même que de l’annonce de l’annulation de 7 parmi les dizaines de demandes de permis en instruction.

Le Président a confirmé qu’il n’existe aucune autre technique alternative à la fracturation hydraulique, interdite du fait de ses dangers.

Mais que faire alors des autres permis aujourd’hui accordés et toujours valides qui concernent les gaz de schiste ou plus largement d’hydrocarbures de roche-mère?

L’exemple du permis des Plaines du Languedoc, détenu par Lundin International depuis 2009.

Celui ci touche 111 communes de l’Hérault, et 52 dans l’Aude.

Les cibles géologiques de Lundin pour ce permis sont clairement énoncées: il indique à de nombreuses reprises viser les couches du Lias, du Trias et de l’Autunien, qui sont les strates géologiques correspondantes aux roches mères contenant les gaz de schiste.
Dans son rapport de 2011, Lundin répète qu’il s’agit de « découvrir des gisements d’hydrocarbures localisés à quelques milliers de mètres de profondeur».

Nous voilà face à la meme interrogation: Comment Lundin va t il explorer cette roche-mère sans procéder à sa fracturation ? Et s’il la fracture, comme cela est inévitable, comment échapper, comme le soulignait le Président, à la fracturation hydraulique ?

Dans notre région, la vulnérabilité des aquifères se mesure par des temps de contamination possibles d’une rapidité fulgurante.

Cette question se pose dans les mêmes termes pour le permis de nos voisins gardois et ardéchois, le permis « du Bassin d’Alès », pour lequel la mobilisation citoyenne et celle des élus est aujourd’hui très forte, face au démarrage prochain des travaux d’exploration sur leur territoire.

Nous y revenons : comment protéger les citoyens menacés, si le silence est gardé face à l’hypocrisie des foreurs qui prétendent atteindre des cibles profondes et compactes sans fracturation ?

Un Maire de l’Hérault pris dans le permis Plaines du Languedoc, M. Soto, Maire de Paulhan, a adopté le 18 juin 2012 un arreté interdisant sur sa commune la circulation des camions vibreurs, afin de protéger la ressource en eau et la santé de ses administrés.

Le Sous Préfet de Lodève ainsi que Lundin lui ont demandé de le retirer, prétendant que ce permis n’était en rien lié à l’exploration des gaz de schiste. 

Peut on laisser attaquer un élu de la République qui prend pleinement ses responsabilités, sans contre-argumentaire précis, loyal et transparent qui donnerait la garantie absolue aux populations de l’absence totale de tout danger irréversible ?

Nous demandons l’abrogation de tous les permis de recherche accordés en France, ainsi que le rejet de l’ensemble des demandes de permis, au nom de la sauvegarde de l’intéret général et de la santé des Français.

Nous invitons les citoyens à venir s’informer avec nous le 21 septembre à 20h à Portiragnes, à la Maison des Associations, pour faire le point sur ces questions, plus que d’actualité, avec un sketch exclusif de Daniel Villanova.

Contact: stopgazlittoral34@gmail.com – Page Facebook : Stop Gaz Littoral 34

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.