PORTIRAGNES POLITIQUE - Pour Philippe Noisette, " 3 000 000€ à la charge des Portiragnais ! "

 ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à…

 

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d'informations afin de se forger sa propre opinion. 

Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction.

Elles n'engagent que leur auteur et non la rédaction.

Cette rubrique est ouverte à toutes les listes officiellement candidates.


Portiragnaises, Portiragnais,
Chers(es) amis(es) bonjour,

Nous ne doutons pas que les fêtes de Noël et de fin d’année que vous venez de vivre auprès de vos proches, ont été empreintes d’amour et de générosité. Nous vous présentons, ainsi qu’à vos proches, nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de prospérité. Que 2020 soit une belle année, pleine de nouveautés, d’échanges et de richesse humaine.

Janvier est traditionnellement le mois de l’année consacré aux vœux de tous ordres. Ceux de la Maire présentés lors de la cérémonie du 10 janvier dernier à la salle Jean Ferrat, mettent un terme à la ‶trêve des confiseurs’’, et nous donnent l’occasion, à deux mois d’un enjeu majeur pour notre commune, de vous apporter un éclairage différent sur le bilan de ces six dernières années.
En préambule, nous souhaitons réitérer nos remerciements aux  Portiragnaises et Portiragnais qui ont soutenu notre projet en nous apportant 36,43% des suffrages exprimés lors de la triangulaire du 2éme tour des élections municipales de mars 2014. A titre personnel, je remercie mes deux colistières Mesdames Mauricette Turcq et Maryline Robin pour le travail effectué à mes côtés tout au long de ce mandat.
Depuis plus d’un an, il ne se passe pas trois jours sans qu’un article de presse répandant l’autosatisfaction de Madame Chaudoir ne soit publié dans les médias. Sans réseau de communication et sans moyen financier adéquat, nous ne pouvons répondre efficacement à ce déferlement médiatique, savamment orchestré par la Maire et le service de communication de la mairie qui oublie ‶tout naturellement’’ de publier ce qui fâche ! Pour contrebalancer ce que nous estimons être de la manipulation de l’information dont le seul objectif est d’influencer le choix prochain des électeurs, nous avons décidé de vous présenter les faits que la maire essaye de nous dissimuler avant ces prochaines échéances électorales.
Tous ces écrits sont vérifiables sur notre site internet : http://www.portiragnesavenir.fr où ce texte sera intégralement mis en ligne avec les documents qui attestent de la véracité de ces écrits.
Réduits au silence, exclus de toutes les commissions municipales et/ou extra-municipales, seules nos interventions spontanées lors des Conseils Municipaux nous ont quelquefois permis d’entamer un débat contradictoire avec la Maire, et si certaines d’entre elles l’ont parfois déstabilisée, jamais le rapport arithmétique de 3 contre 18 élus n’a pu nous permettre d’influer une quelconque délibération et d’empêcher la gabegie des finances.
Cette ‶gouvernance’’ d’une autre époque et le manque certain de concertation ne pouvaient qu’engendrer des répercussions financières qui devront être assumées par le porte-monnaie du contribuable Portiragnais !
3 000 000€ à la charge des Portiragnais !
ce n’est qu’un début …    La ZAC Saint Anne !
1°) Sur le traité de concession*de cette ZAC, signé en mairie de Portiragnes le 15/02/2014, on peut relever, en page 9/27  chapitre 1.4 –  Mission du concédant, l’article suivant : ‘’le concédant s’engage pour sa part à réaliser les équipements publics spécifiques à l’opération, qui par nature sont à sa charge, s’ils ne sont pas déjà confiés au Concessionnaire dans le cadre de la présente concession d’aménagement’’.
2°) Sur le dossier de réalisation* de cette ZAC en juin 2017, et plus particulièrement dans son rapport de présentation, on apprend en page 11/21 que les études réalisées par le Cabinet ‘’ENTECH’’ font apparaître que la réalisation de 380 logements supplémentaires, soit un apport de 874 nouveaux habitants, nécessitera pour la commune de compléter ses besoins futurs en eau potable.
En page 15/21, et suite aux diverses propositions du Cabinet ENTECH, la commune de Portiragnes a retenu le scénario de l’interconnexion du réseau d’eau de la commune à celui de la CABEM (Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée) en mai 2016.
Nous sommes ‶bien gentils’’ de penser que lors de la signature du traité de concession en février 2014, la Maire ignorait le problème majeur d’une ressource en eau potable insuffisante sur Portiragnes pour réaliser cette ZAC ! Pourquoi lors de la signature de l’avenant n°1 du traité de concession de la ZAC de Sainte-Anne* : (enregistré en Sous-préfecture de Béziers le 27 juillet 2017), ce problème a t-il été une nouvelle fois ‶oublié’’ ? 
Réparer cette ‶omission’’ nécessitera de prendre à notre charge les travaux de jonction du réseau d’eau potable de la CABM (Communauté d’Agglomération de Béziers Méditerranée) en amont de Cers jusqu’au château d’eau de Portiragnes. Estimé à 3 000 000€, cet investissement sera dans un premier temps financé dans sa totalité par un emprunt de la CAHM (Communauté d’Agglomération Hérault-Méditerranée), gestionnaire de l’eau et de l’assainissement sur Portiragnes (délibération du 26 mars 2018)*, puis dans un second temps, il sera intégralement remboursé par les Portiragnais ! (dixit Monsieur Martinez Vice président de la CAHM Délégué à l’eau et l’assainissement pages 10 et 11 du Conseil Communautaire du 3 décembre 2018)*.
In fine, ce sont les Portiragnais d’aujourd’hui qui rembourseront les 3 000 000€ nécessaires à une adduction d’eau rendue obligatoire pour réaliser une ZAC qui accueillera demain, des nouveaux Portiragnais ! Pourtant, la procédure d’une implantation de ZAC comme celle de Ste-Anne est un outil opérationnel qui permet à la collectivité concédante de mettre à la charge d’un aménageur le financement de divers équipements publics nécessaires aux futurs habitants ou usagers des constructions à édifier (article L.311-4 du Code de l’Urbanisme). L’adduction de l’eau et/ou de l’assainissement font parties de ces équipements.

L’augmentation de 100% des taxes de la CAHM, sur l’eau et l’assainissement :
Sans aucune explication en Conseil Municipal et sans aucune communication auprès de ses administrés, Madame le Maire a voté en bureau communautaire puis en assemblée plénière l’augmentation des taxes de la CAHM sur l’eau et l’assainissement. Résultat au 1er avril 2018: + 56% sur l’eau et + 142 % sur l’assainissement, représentent une majoration de 0,433 €/m3  de ces deux taxes: pour une consommation de 120m3, l’augmentation a été de 60 €.
Consultez votre facture d’eau 2018 et constatez par vous-même cette augmentation !

Chères Portiragnaises et Portiragnais, nous souhaitons par ces différents bulletins faire un bilan du mandat du maire sortant. Dans une prochaine publication nous continuerons l’état des lieux de cette gestion catastrophique sur le plan environnemental, le management totalitaire des réalisations urbaines de la plage et du village, le manque récurrent de concertation et de prise en compte des élus de l’opposition.
en vous connectant sur le site : www.portiragnesavenir.fr  , puis en cliquant sur l’astérisque *, vous obtiendrez l’intégralité des documents qui confirmeront la véracité de ces écrits.
 PORTIRAGNES AVENIR, Philippe Noisette et toute son équipe.

 

Contact au 07 81 31 67 36.  –  http://www.portiragnesavenir.fr
Soyez assurés de notre engagement et de notre détermination.
Excellente année à toutes et tous. Que 2020 soit l’année de l’alternance et du renouveau à Portiragnes. Merci.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.