Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Pour un conservatoire du Patrimoine Viticole

Alain JAMET, Président du Groupe FN au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, souhaite réagir à l’article de Midi-Libre du 4 décembre 2008, intitulé « la plaie de l’arrachage menace le paysage régional ».En effet, contrairement aux lamentations de certains bénéficiaires du Système et au défaitisme ambiant, à l’inverse des promesses sans lendemain faites aux paysans par […]

Alain JAMET, Président du Groupe FN au Conseil Régional du Languedoc-Roussillon, souhaite réagir à l’article de Midi-Libre du 4 décembre 2008, intitulé « la plaie de l’arrachage menace le paysage régional ».
En effet, contrairement aux lamentations de certains bénéficiaires du Système et au défaitisme ambiant, à l’inverse des promesses sans lendemain faites aux paysans par les politiciens prônant depuis 40 ans le même diktat Bruxellois, le Vice-président du Front National rappelle, qu’à l’instar du Gouvernement Espagnol, des solutions nationales existent pour freiner et arrêter l’arrachage des vignes c’est à dire pour défendre notre patrimoine culturel.

Ainsi, lors de la campagne présidentielle 2007 et lors d’interventions en séance plénière au Conseil régional du Languedoc-Roussillon, les porte-parole du mouvement national, populaire et social ont été les seuls à proposer la création d’un Établissement public, sur le modèle du Conservatoire du littoral et appelé Conservatoire du patrimoine viticole (CPV). Cet établissement aurait trois missions : assurer l’installation des jeunes vignerons, mener une grande politique de mise en marché, éviter le hold-up financier en cours dans le vignoble du Sud européen en général, et français en particulier.

Ces terres agricoles deviennent la dernière réserve foncière disponible pour l’émigration des « 3ème âge » de l’Europe du Nord en quête de foncier bon marché. Ce Conservatoire dynamique de notre patrimoine viticole pourrait se financer en partie par un prélèvement de péréquation territoriale (PPT) assis sur la plus-value d’aubaine que font les Européens du Nord à un prix très inférieur au prix du foncier chez eux.
Alain JAMET précise enfin que le coût de cette mesure est loin d’être prohibitif puisqu’il est estimé à 30 millions d’euros alors que la politique en faveur des banlieues (hors réhabilitation urbaine) a absorbé, selon un rapport de la Cour des Comptes, plus de 4 milliards d’euros en cinq ans.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.