Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Première pierre du nouvel EHPAD Docteur Laurent Antoine par Didier DENESTEBE

C’est sur le site de l’ancienne maison de retraite « Les Oliviers » plus connu sous le…

C’est sur le site de l’ancienne maison de retraite « Les Oliviers » plus connu sous le nom de « LACHAUD »  que fut posée la première pierre du futur E.H.P.A.D (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) (  voir présentation çi dessous ) en présence du Députe-Maire Gilles d’ETTORE, d’une partie de son conseil municipal, de l’architecte Jean Louis Michel concepteur du projet, du Docteur Laurent ANTOINE dont le futur établissement portera le nom, en signe d'hommage pour son dévouement dans le milieu médical agathois.
Gilles D'ETTORE dressa le portait et le parcours du Docteur Laurent ANTOINE adjoint honoraire de la Ville d'Agde de 1971 à 1989. Voir en fin d'article  le texte de la présentation du Docteur ANTOINE. 

Le Maire d'Agde indiqua que cette premiere pierre  d'un batiment pour personnes agés serait suivi dedeux autres pour les deux prochains établissements à créer sur sa commune. Les noms des Docteur Guy TOURREAU et André NESPOULOUS seront également médecins et anciens élus de la Ville d'Agde  seront donc prochainement honorés.

De nombreuses personnalités du corps médical : médecins, infirmiers, psychologues, kinésithérapeutes …s’étaient également déplacés ainsi que les pensionnaires agathois de la maison de retraite  de l’Estagnol de Vias, salués par le directeur du Centre hospitalier du Bassin de Thau et  diverses entreprises qui mèneront à bien ce chantier .

Un apéritif clôtura cette cérémonie.

Voir le diaporama photo en bas d'article

L'ancienne maison de retraite « Les Oliviers »

L'ancienne maison de retraite « les oliviers », ouverte en 1975, était une structure d'accueil pour personnes âgées valides.
Elle offrait 76 chambres particulières avec salles d'eau, ce qui constituait un réel progrès dans la qualité de l'hôtellerie, mais n'était pas conçue pour la prise en charge de personnes âgées dépendantes.
Du fait des évolutions sociologiques (vieillissement de la population, âge d'entrée en institution, modalités de prise en charge de la dépendance … ) et de l'apparition de nouvelles exigences architecturales, hôtelières et médicales, ce bâtiment s'est révélé rapidement inadapté à l'accueil et la prise en charge de personnes âgées dont le degré de dépendance grandissait.

En outre,, de nouvelles normes en matière de sécurité contre le risque incendie exigeaient la mise en ceuvre de travaux lourds, difficilement réalisables dans un site occupé.
La conjonction de ces deux facteurs, inadaptation à la dépendance et non respect des règles en matière de sécurité incendie, a conduit, en 2006, à la décision de fermeture de la maison de retraite, un transfert étant proposé aux résidents dans le nouvel E.H.P.A.D. « 1'Estagnol » à Vias.

Le projet du nouvel EHPAD « Docteur Laurent Antoine »

Dans le même temps, il a été décidé de reconstruire sur le même site, qui présente l'avantage de disposer d'un parc arboré en centre ville, un Etablissement d'hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (E.H.P.A.D.) de 64 lits (dont 4 lits en hébergement temporaire).

Le projet de reconstruction des « Oliviers » bénéficie d'un terrain d'assise plus vaste puisque l'ancien hôpital en forme de barre, également inutilisé depuis l'ouverture du Centre de Soins Polyvalents en 2006, a été détruit.

La disparition de ce bâtiment a permis au concepteur, l'architecte JL Michel, de réaliser un projet ouvert sur la ville, doté d'une esplanade faisant le lien entre L'E.H.P.A.D. et son environnement urbain.
Le projet développe sur une surface dans œuvre de prés de 4 000 m2, un bâtiment offrant aux résidents un confort de vie, une adaptation à tous les handicaps et une médicalisation, sur deux niveaux:
–    le rez-de-chaussée regroupant 20 lits au sein d'une unité sécurisée pour résidents mentalement dépendants et disposant de son propre jardin thérapeutique, ainsi que des lieux de vie et d'animation.
–    le premier étage regroupant 44 lits répartis entre deux services distincts avec une salle de restauration
commune

Enfin, l'ensemble des chambres, toutes individuelles,, seront équipées d'une salle d'eau dotée d'une douche et adaptée à la présence d'un chariot douche et seront médicalisées par la présence de prises d'oxygène et de vide.


ss(2)


Présentation du Docteur Laurent ANTOINE


Laurent Antoine est né en 1935, en Algérie, où il commence ses études de médecine avant que les événements qui s’y déroulent ne l’amènent à rejoindre la métropole. Et c’est à Montpellier, à la faculté de médecine, qu’il sera finalement diplômé, là même où sa grand-mère, sage-femme, avait elle aussi obtenu son diplôme.

Médecin spécialisé en rhumatologie, il installe son cabinet à Agde en 1965, prenant la suite du Docteur Barral, personnage qui a durablement marqué les Agathois par sa générosité et son altruisme et dont la rue qui longe la future maison de retraite porte le nom.

Très vite, Laurent Antoine décide de s’investir pleinement dans la vie locale et rejoint l’équipe de Pierre Leroy-Beaulieu, qui emporte les élections municipales de 1971. Deuxième Adjoint au Maire chargé des Affaires Scolaires pendant 18 ans, il favorisera la création d’une classe par an et de trois nouvelles écoles: Albert Camus, Jules Verne et Frédéric Bazille. C’est lui qui sera aussi à l’origine du centre aéré, de la mise en place des transports scolaires et de la construction de la cuisine centrale.

Mais Laurent Antoine s’implique aussi dans l’organisation de l’offre de santé sur Agde, en devenant en 1982 membre du Conseil d’Administration de l’hôpital local, au titre de représentant du Conseil Municipal. Dès sa prise de fonction, il prend en main un dossier qui lui tient tout particulièrement à cœur, celui qui va conduire à l’ouverture, le 13 octobre 1986, d’un Service de Soins Infirmiers et d’Aide au Domicile aux personnes âgées, plus communément appelé SSIAD. Rappelons quand même que ce fut le premier service de soins à domicile géré par un hôpital public, créé dans la région Languedoc-Roussillon.

En 1989, suite au changement de majorité, le Docteur Antoine est élu Président de la Commission Médicale d’Etablissement. Et c’est sous son impulsion qu’en 1991, l’établissement obtient la transformation de lits de médecine en lits de soins de suite et de rééducation, avec la création d’une salle de kinésithérapie, dotée d’une balnéothérapie. C’est une étape importante puisque désormais, les patients du canton pouvaient, après une intervention chirurgicale, vivre, à proximité de leur lieu d’habitation, leur période de convalescence.

Le dernier engagement du Docteur Antoine au titre d’administrateur concernera la fusion avec le Centre Hospitalier de Sète, qui aboutira après un vote à l’unanimité de la Commission Médicale d’Etablissement, auquel il ne sera pas étranger.

Désormais, le Docteur Antoine vit une retraite bien méritée aux côtés de son épouse Georgette et autour de ses trois fils, tous trois médecins, ainsi que de ses quatre petits enfants. Eric, l’un de ses fils, siège comme lui au sein du Conseil de Surveillance du Centre Hospitalier Intercommunal du Bassin de Thau, où il poursuit avec une détermination égale l’œuvre initiée par son père.

Adjoint honoraire au Maire d’Agde, Laurent Antoine continue de se passionner pour la vie locale et son expérience reste une source d’inspiration pour les décideurs locaux dont naturellement je suis.

Aujourd’hui, la nouvelle maison de retraite dont nous posons la première pierre va porter son nom et ce n’est que justice au regard de l’action remarquable qu’il a menée au service des malades et des personnes âgées.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.