L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Proposition sur l'emploi de la liste Une vraie Gauche pour Agde

Propositions du Front de Gauche Agathois en vue des élections municipales de Mars 2014 Constats: L'emploi sur Agde:  (extrait du quotidien régional du 28/10/2013) La zone d'emploi d'Agde Pézenas est l'une des plus touchées de France: + 5,9% d'augmentation depuis 2008, pour un accroissement de la population de près de 1% par an depuis 1999. […]

Propositions du Front de Gauche Agathois en vue des élections municipales de Mars 2014

Constats:

L'emploi sur Agde:  (extrait du quotidien régional du 28/10/2013)

La zone d'emploi d'Agde Pézenas est l'une des plus touchées de France: + 5,9% d'augmentation depuis 2008, pour un accroissement de la population de près de 1% par an depuis 1999.

Le taux de chômage est de 17,9%,: le premier des 304 bassins d'emploi de France. Seules 14 zones ont dépassé les 5% d'augmentation. Parmi ces 14 zones, 6 appartiennent à la Région Languedoc Roussillon.

Pour préciser ces chiffres qui marquent un taux de chômage exceptionnel dans le secteur Agde Pézenas:

  • hausse de 20% des emplois non localisés à Agde. La ville devient donc de plus en plus une ville « dortoir ».

  • le taux élevé de l'emploi saisonnier est en pourtant en baisse progressive et les « contrats » (quand il y en a !) sont de plus en plus courts.

  • les secteurs sinistrés sont: la viticulture, la pêche (le « petit métier »), l'ostréiculture, le commerce et paradoxalement, le tourisme !

Ces constats sont à mettre en rapport avec

  1. le niveau particulièrement bas du salaire moyen dans la Région Languedoc Roussillon: -20% par rapport au salaire moyen national, alors que le coût de la vie y est supérieur.

  2. l'essentiel de l'emploi est concentré dans des PME ou même des TPE où les négociations salariales sont les plus difficiles à mener

  3. les missions de Pôle Emploi sont de moins en moins assurées. Les agents devant gérer un nombre croissant de dossiers.

Que peut faire une municipalité ? Quelles sont nos perspectives ?

Mener une politique d'emploi municipal ambitieuse. Valoriser les compétences

Nous devons rompre avec les compromis « public-privé »

extraits du programme de « l'humain d'abord »

« Néo-libéralisme et austérité obligent, les acteurs et outils du capitalisme financiers

s'insèrent de plus en plus dans la vie communale. Délégations de service public,

partenariats public-privé, sociétés publiques locales… tous sont le fruit d'une conception

libérale de l'économie, où l'intérêt général n'existe plus. »

Développer les régies municipales: il faut de toute urgence reprendre les contrats de l'eau, de l'assainissement, de la collecte des déchets. Il faut faire baisser les coûts de gestion et mener une politique de maîtrise de l'emploi, des évolutions de carrière et de la formation professionnelle au sein de ces services.

En rendant ces régies au public, nous valoriserons les compétences des employés. Ils ne seront plus les salariés d'une entreprise privée intéressée par les gains de productivités , par la baisse de ses propres coûts et par l'augmentation de la charge de travail mais ils seront directement au service des Agathois.

Tirer parti d'une situation particulière: Agde a une situation privilégiée, station balnéaire et portuaire, elle confie, jusqu'à aujourd'hui, l'entretien de ses berges, de ses ports de plaisance et de certains campings à la SODEAL épinglée par la Cour des Comptes. Ses prérogatives doivent revenir intégralement dans le giron public. Bien des Agathois ont constaté que ses missions ne sont pas ou sont mal assurées. Ici encore, c'est l'emploi public au service du public qui doit rendre à la ville une qualité de vie liée à son histoire et à sa situation, à ses habitants la fierté d'y habiter et de la faire connaître. Il est honteux de laisser les berges de l'Hérault dans un tel état de délabrement alors que l'on clame à longueur de « réceptions » la qualité d'accueil de la ville.

Développer l'emploi, c'est valoriser les perspectives d'emploi en favorisant l'implantation d'entreprises innovantes

Les nouvelles technologies ont été les « laissés pour compte ». Aucune entreprise de ce type ne s'implante plus à Agde alors que la ville possède une situation privilégiée:

  • photovoltaïque / méthanisation des déchets / l'éolien: tous les secteurs innovants en matière d'énergies nouvelles sont inexistants. Il faut accueillir ces nouvelles formes d'énergie et en faire profiter les habitants.

Dans le secteur de la recherche d' énergies nouvelles, il en est une qui peut faire d'Agde une cité « pionnière » en France. Ville portuaire et fluviale, Agde peut aider au perfectionnement à grande échelle de l'énergie osmotique: production d'énergie à partir du mélange d'eau douce et d'eau de mer.

Toutes ces énergies offrent des débouchés d'emploi et de formation professionnelle non dé localisables.

Développer les circuits courts dans le domaine de l'agriculture et des fermes piscicoles

La viticulture, l'agriculture et la pêche sont des secteurs sinistrés dans notre région. Même si la municipalité n'a pas la maîtrise sur ces secteurs, elle se doit d'animer et d'encourager les projets d'implantation innovants. Nous devrons mettre en relation les chercheurs en économie des écosystèmes et de la biodiversité pour redonner à l'agriculture et au maraîchage une diversité propice aux besoins de la population locale. Nombre de projets sont abandonnés au profit de la rentabilité des grands circuits commerciaux. Nous pouvons, grâce à un climat privilégié, à des terres de grande qualité, subvenir à nos propres besoins. Les grandes surfaces tuent les producteurs, imposent leurs modes de consommation et de production, ils raréfient la fréquentation de nos marchés.

Le centre ville se meurt, les maisons tombent en ruine

Il faut développer un partenariat durable avec les entreprises du secteur.

Il faut réhabiliter le centre ville et retrouver la mixité sociale en construisant des logements sociaux de qualité que la population agathoise recherche. C'est cette mixité sociale qui fait vivre tout centre ville: les commerces, les services , le marché, les écoles , les centres de culture.

Agde: station touristique où le « quantitatif » est préféré au « qualitatif »

Citation de Isabelle De Montrichard (Cabinet Ethicalia) qui prône « une vision agressive de conquête pour séduire les nouvelles clientèles ( asiatiques, notamment) ».

Agde se paupérise et accueille de plus en plus mal: détérioration du milieu, bétonnage des côtes…

Tout est à refaire dans la conception même de l'accueil touristique.

Bien sûr, il faut valoriser les atouts de la ville: son passé, les origines grecques, le centre culturel et patrimonial qu'elle représentait.

Bien sûr, le secteur touristique est créateur d'emplois mais pour qu'ils soient pérennes et stables et non plus limités à l' affluence aoûtienne le secteur doit évoluer. L'attrait culturel d'une ville ne se décrète pas. C'est sa vie sociale, familiale qui en est le principal moteur.

C'est en développant l'emploi, en soutenant l'implantation d'entreprises sur le secteur, en aidant le commerce de proximité, en réhabilitant le centre ville que la vie culturelle peut renaître.

Développer les services à la personne

En observant l'évolution de la population agathoise, le constat de son vieillissement est incontestable: accroissement du nombre de retraités venus d'autres régions pour bénéficier de nos côtes et de notre climat. Nous allons devoir maîtriser les emplois de service. Encore une fois, il s'agit de montrer que ce que le « privé » prétend garantir au nom de la rentabilité et du moins disant social, l'emploi public lui, peut assurer la qualité et la maîtrise des coûts pour l'usager.

La formation, l'éducation

L'implantation d'un grand lycée professionnel s'impose à Agde. Il faut mobiliser tous les acteurs que celle-ci soit rapidement mise en œuvre. Rappelons qu'une ville de l'importance d' Agde doit offrir des perspectives à sa jeunesse.

Gérer l'économie et l'emploi au sein d'une structure pourvue de moyens d'action et protéger les droits des salariés

Agde doit se doter d'une structure publique efficace en partenariat avec Pôle Emploi et avec la Maison de l'entreprise et la Mission locale d'insertion.

  • Elle serait un lieu de ressource et de proximité pour les demandeurs d'emploi et pour les employeurs du territoire

  • Elle favoriserait les créations des SCOP ( Société Coopérative et Participative)

  • Elle aiderait les chômeurs, les salariés dans leurs demandes de prise en charge.

  • Elle contribuerait à mettre en place les dispositifs des plans locaux pour l'insertion et l'emploi

  • Elle garantirait le statut des saisonniers en liaison avec les entreprises et établirait le code du saisonnier pour que ses droits soient assurés

  • Elle abriterait également une antenne de l'inspection du travail destinée à protéger les salariés, les consommateurs et les usagers.

Pour l’emploi et le développement économique, je m’engage, moi Claude Ianelli, membre du PCF Agathois avec Richard Rey sur la liste Front de gauche : « une Vraie Gauche pour Agde ».


 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.