Puériculture : un baby-phone/veilleuse dangereux retiré du marché

Un baby-phone fait l'objet d'une procédure de rappel depuis le vendredi 3 juin. Nos explications…

Les articles pour enfants et de puériculture font partie des produits particulièrement surveillés par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Mais cette fois-ci, le rappel de produit émane directement du distributeur.

Un numéro de lot incriminé

En effet, l’enseigne Vert Baudet rappelle les « Ecoute-bébé veilleuses » de marque Vert Baudet (référence : 70328-0116-6428 / GTIN 33832790000 / Lot 182745038) commercialisés entre le 11 janvier 2019 et le 12 mai 2022 en France, Belgique, Espagne, ainsi qu’au Portugal, au Royaume-Uni, en Suisse et en Côte d’Ivoire. Le numéro du lot concerné, le 182745038, est situé sur l’étiquette apposée sous le produit.

baby phone
Photo recto-verso du produit rappelé © Vert Baudet.

Selon Vert Baudet, « une défaillance a été constatée sur l’unité parent pouvant entraîner une surchauffe anormale de l’appareil ». Le risque d’incendie lié à une surchauffe étant réel, l’enseigne a décidé d’elle-même d’engager une procédure de rappel.

Que faire si l’on a un « Ecoute-bébé veilleuse » chez soi ?

Si l’on possède un « Ecoute-bébé veilleuse » de marque Vert Baudet du lot en question, il est recommandé de ne plus utiliser ce produit et de le rapporter au point de vente pour se le faire rembourser.

Les consommateurs peuvent appeler le numéro de téléphone dédié, le 03 20 76 07 60, pour obtenir plus de renseignements sur cette procédure.

Cette procédure de rappel s’achèvera le 1er septembre 2022.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.