Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Quand le Président de l’Agglomération ... par Brice Blazy

Quand le Président de l’Agglomération Hérault-Méditerranée fait passer son intérêt personnel avant l’intérêt général Voilà que notre Président de l’Agglomération accessoirement maire d’Agde et député se met à rêver d’une agglomération Agde-Sète aux contours on ne peut plus « en phase » avec sa circonscription. Faut-il rappeler tout de même que le SCOT de Béziers […]

Quand le Président de l’Agglomération Hérault-Méditerranée fait passer son intérêt personnel avant l’intérêt général

Voilà que notre Président de l’Agglomération accessoirement maire d’Agde et député se met à rêver d’une agglomération Agde-Sète aux contours on ne peut plus « en phase » avec sa circonscription. Faut-il rappeler tout de même que le SCOT de Béziers épouse parfaitement les contours des agglomérations d’Agde et de Béziers.
De son côté Sète a engagé un processus de rapprochement avec Montpellier déjà mis en œuvre par l’affectation du port de Sète à la région dirigée par Georges Frêche qui ne passera plus en port autonome national. Situation contraire aux engagements de campagne du candidat D’ettore qui promettait à ceux qui voulaient bien le croire qu’il allait en faire un port autonome national comme cela a été le cas à la Rochelle sous l’impulsion du Ministre des transports, Dominique Bussereau.

Un rapprochement avec Sète dans ce contexte c’est un rapprochement avec Montpellier.
Il est bon de rappeler que Montpellier est sous le contrôle de la puissante fédération socialiste elle-même contrôlée par G Frêche actuel Président de Région
Cette option entraînera une dilution décisionnaire et une absorption des budgets au profit des plus gros c’est à dire Sète et Montpellier.

L’orientation politique actuelle du Député Maire est surprenante de la part de celui qui en 2001, apolitique annonçait qu’il fallait servir plutôt que de se servir et qu’il fallait être l’homme d’un mandat pour correctement gérer les affaires d’une ville devenue importante comme Agde.
Il était convaincu à cette époque (et c’est ce qui a nous avait plu) qu’il fallait être Maire à temps plein.
Il n’est pas question de remettre en question l’ambition légitime de l’homme qui a saisit l’occasion de faire mieux que son prédécesseur mais de se demander si cette option politique répond à un intérêt général ou à la défense d’un intérêt particulier.
Il est à noter que seuls 2 députés de l’Hérault sont concernés par les redécoupages de circonscription :
-Jean-Pierre Grand Villepiniste et député turbulent contesté par les instances UMP et Gilles D’Ettore

Au delà des questions de personnes que chacun agite comme un hochet ce sont les enjeux que l’on masque.
Les Agathois et au delà l’ensemble des habitants de l’agglomération sont concernés par ces choix cruciaux.
C’est un Président d’agglomération non élu au suffrage universel qui va décider pour tous de l’avenir de ce territoire par simple calcul personnel et pour préserver ses intérêts immédiats.
Il est nécessaire que soit proposé un référendum d’initiative populaire sur cette question comme le permet le code des collectivités.
Pour ce qui est des questions que Gilles D’Ettore se pose sur son sort les élections viendront qui lui apporteront les réponses qu’il attend, dans l’intervalle il doit être le garant de l’intérêt général au service de ces concitoyens.

Il conviendrait de rechercher les meilleurs compromis économiques et politiques d’autant que le SCOT fournit un outil de diagnostic et des financement Etat et collectivités (Département, Région) ce qui ne sera pas un luxe dans les années qui viennent.

La logique gouvernementale est à la réduction des structures et à leur fusion dans un esprit d’efficacité et d’économie (ANPE-UNEDIC, Département-Région).
Le SCOT et l’Agglomération semble une fusion naturelle et dans le prolongement de cette démarche nationale. De plus les présidents des deux agglomérations concernées appartiennent à la même famille politique alors pourquoi pas ?
La cohérence des choix et les choix rationnels seront appuyés par l’Etat et financés les autres devront être autofinancés c’est à dire par les contribuables de la zone qui payerons l’addition.

Quel avenir pour l’aéroport Béziers-Vias-Agde en plein développement quand on sait que le Président de la région ne veut qu’un aéroport en raison de la baisse du nombre de passagers à Montpellier (arrivée du TGV qui concurrence fortement l’avion) ?
Sur quel outil de transport s’appuyer dans ce contexte pour le développement économique et  touristique de l’Agathois ?
Où se trouvera la nouvelle gare TGV ?
A qui bénéficiera-t-elle en terme de développement économique et touristique ?
à Narbonne ? à Montpellier ? et Agde dans cette configuration ?

Dans le cadre du développement économique quelle visibilité pour Agde dans une agglomération Agde-Montpellier-Sète ?

Quelles zones économiques seront programmées, quels budgets et pour qui ?
Quel espoir de financement sérieux pour des projets structurants avec un président d’agglomération socialiste qui va favoriser son bord politique et ses amis préalablement  de même qu’absorber les subventions et les budgets pour la ville la plus en développement c’est à dire Montpellier ?

L’objectif n’est pas de mettre les uns contre les autres mais réfléchir à nos intérêts, nos intérêts sont tournés vers le biterrois car les complémentarités sont fortes et les structures déjà en place. Les décideurs ont les même convictions politiques.

Cet ensemble peut permettre de peser face au pôle Montpelliérain qui va favoriser les stations touristiques de proximité plutôt que celle d’Agde (Grande Motte, Palavas, Carnon,…).

La situation actuelle et les turbulences que nous allons traverser mérite que les élus responsables mettent en œuvre toutes les mesures dans le respect des électeurs qui permettront la recherche des meilleurs compromis économiques et politiques.

Nous attendons de ces hommes se disant de « conviction » la défense de l’intérêt général.
C’est tout l’esprit de la démocratie et de la République.

Maintenant que la situation le justifie que nos élus « de valeurs » montrent qu’ils sont des hommes de conviction au service de leurs concitoyens prêts à faire preuve de tout l’altruisme  que l’on peut être en droit d’attendre d’eux pour faire face aux difficultés rencontrées.

Brice BLAZY

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.