Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Réaction au « Palmares » de la fiscalité locale

Comment sont utilisés nos impôts locaux ?  Là est finalement  la seule question essentielle  pour le contribuable.Qu’obtient-il en regard de son imposition ? Chaque Euros dépensés l’est-il en corrélation avec son attente ? L’est- il  en direction de l’intérêt général de TOUS les agathois  ou de seulement quelques uns ? Si la question est de […]

Comment sont utilisés nos impôts locaux ?  
Là est finalement  la seule question essentielle  pour le contribuable.
Qu’obtient-il en regard de son imposition ?
Chaque Euros dépensés l’est-il en corrélation avec son attente ?
L’est- il  en direction de l’intérêt général de TOUS les agathois  ou de seulement quelques uns ?

Si la question est de cet ordre : Assurément je réponds NON !

NON ! Les 20, 80 % d‘augmentation  d’impôts ( augmenté des taux et des bases ) n’ont pas servi à combler la dette de son prédécesseur !  Henri Couquet lui-même l’a reconnu, la dette est supérieure à celle que gilles D’Ettore a trouvé à son arrivée !

NON ! Les 20,80 % d’augmentation n’ont pas augmenté les possibilités d’investissement en infrastructures  nécessaires  malgré l’important transfert de charges et de personnel vers la communauté d’agglomération.
OUI : Gilles D’Ettore s’enorgueillit de quelques réalisations privées qui n’ont rien à voir avec vos impôts :   Le Palméria , L’île Saint martin, Le moulin des Evêques , Le Captain Jako !

Restent les réalisations publiques, INDISPENSABLES quant à elle !
En  Sept ans : Quelles sont elles ? Où sont elles ?
Trois places publiques ?  Quelques centaines de mètres de bitumes    ? Une école ?  Une crèche ?
 
C’est tout de même  bien le moins car on oublie de comptabiliser les nouveaux contribuables.
Ils participent à une augmentation du budget de plus de 50 % entre l’arrivée de Gilles D’Ettore et aujourd’hui !

Ou est donc passé cette manne financière dont les agathois n’ont pas vu la couleur ?

Dans des dépenses de prestige ? Dans des embauches de complaisance ? Dans des spectacles dont on abandonnait les recettes au producteur ? Dans la promotion d’un film  confidentiel ?  Dans un journal municipal à 1 million d’euros ? Ou encore comme le signalait Monsieur Couquet dans les meilleures tables agathoises qui seraient la cantine de nos dirigeants ?

La question mérite d’être posée !

Au résultat : Le bilan vu par les Agathois est  édifiant :

Plus d’ impôts ! Plus d’habitants !  Moins de services ! Moins d’abattements et une ville qui se meurt par manque d’ambition et de dynamisme.

Fabrice Mur

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.