Recrutements des cadres : l’essor des réseaux sociaux engendre de nouvelles pratique

Dans le cadre de son dernier baromètre « sourcing cadres », l’Apec observe que depuis dix ans, les fondamentaux se maintiennent aux yeux des recruteurs tels que les offres d’emploi, ou encore sur le mode de sélection. En parallèle, de nouvelles pratiques dans les processus de recrutement font leur apparition avec les réseaux sociaux comme principaux leviers.

Entre 2008-2018, les principaux moyens de sourcing « classiques » mobilisés par les entreprises pour recruter un cadre ont gardé leur importance. Les offres d’emploi, les candidatures spontanées et le réseau de relations du recruteur constituent encore le trio de tête, selon l‘étude que vient de publier l’Association pour l’emploi des cadres. En 2018, l’offre d’emploi atteignant même un sommet. En effet, 89 % des recruteurs ont diffusé une offre d’emploi lors de leur dernier recrutement de cadres, un niveau historiquement élevé. A côté de l’offre, l’Apec constate que l’usage des candidatures spontanées par les entreprises diminue progressivement pour atteindre 58 % en 2018. Quant à l’utilisation du réseau de contacts du recruteur, celle-ci progresse, passant de 48 % en 2008 à 55 % en 2018, avec un pic enregistré en 2010. En outre, la publication d’une offre d’emploi demeure encore le moyen le plus efficace afin de sélectionner un cadre en 2018 (61 % des cas). Derrière la transparence du marché, « le réseau de relations aussi bien personnelles que professionnelles reste aussi un atout essentiel afin d’être recruté », note l’Apec. En 2018, 32 % des candidats embauchés étaient déjà connus d’au moins un collaborateur de l’entreprise et/ou recommandés par une tierce personne. Mais la part de ce marché « caché » a diminué de moitié en dix ans (9 % en 2008, contre 4 % en 2018).

Les réseaux sociaux s’imposent

En face de ce trio de tête, les sites de réseaux sociaux ont connu sur la période une véritable montée en puissance. En effet, leur utilisation a plus que quadruplé, passant de 12 % en 2008 à 53 % l’an dernier. Ces derniers prenant une part substantielle dans le sourcing des candidatures cadres et plus particulièrement dans les grandes entreprises (de 1.000 salariés et plus) soit 67 %, et, côté secteurs, les activités informatiques (84 %) et de l’ingénierie R&D (73 %). Les réseaux sociaux sont devenus également le deuxième canal de sourcing jugé le plus pertinent par les recruteurs pour obtenir des candidatures de cadres, avec 37 % d’opinions favorables. L’offre d’emploi restant encore le moyen de sourcing le plus efficace, cité à 49 % en 2018, contre 61 % en 2012. Côté résultats, au global, en 2018, l’Apec observe que 55 % des recrutements finalisés l’ont été suite à la diffusion d’une offre d’emploi, soit une hausse de 8 points par rapport à l’année précédente. Cette progression s’explique avant tout par sa diffusion sur un ou des sites de réseaux sociaux professionnels (9 %). Ainsi, ces derniers apparaissent aussi comme des vecteurs de diffusion des offres, renforçant encore la place des offres sur le marché de l’emploi cadre.

Emergence de nouvelles pratiques

Parmi les nouveaux usages, on note l’apparition de la candidature simplifiée sur les réseaux sociaux professionnels. Cet outil en ligne permet aux candidats de répondre à une offre d’emploi de façon très simple et rapide (avec l’envoi directement à l’entreprise du CV et du profil du candidat). Selon l’Apec, en 2018, près de la moitié des entreprises ayant diffusé une offre sur un réseau social a donné la possibilité aux candidats de postuler via une candidature simplifiée. Toutefois, les outils traditionnels ne sont pas remisés. Ainsi, les trois quarts des entreprises demandent encore une lettre de motivation aux candidats. Quant à l’entretien physique, celui-ci reste encore prégnant au sein des entreprises. En effet, un peu plus de la moitié d’entre elles reçoit au moins quatre candidats en entretien.

Enfin, dans les trois années à venir, le développement de la marque employeur, vitrine de l’entreprise, et l’amélioration de l’ « expérience candidat », c’est-à-dire du parcours du candidat lors du processus de recrutement, représentent les deux principaux enjeux pour les recruteurs. Ce, dans un contexte de tension sur le marché de l’emploi cadre.

Romain MILLET et B.L


Recherche d’emploi : comment postulent les cadres ?

Du côté des salariés, selon les résultats d’une enquête en ligne menée pour l’Apec par l’institut LightspeedResearch, sur « les pratiques de veille et de recherche d’emploi des cadres » entretenir le réseau constitue une priorité pour cette catégorie de salariés. 84 % des cadres estiment, en effet, que cultiver ses relations professionnelles est primordial. Les plus convaincues sont, logiquement, les personnes en veille ou en recherche d’emploi ainsi que les plus jeunes. Ces derniers, à 66 % contre 78 % pour les cadres de plus de 30 ans, sont toutefois moins nombreux à penser qu’il est indispensable de détenir un réseau pour avoir accès à une offre d’emploi, être convoqué pour un entretien ou être recruté. Malgré ces chiffres, l’utilisation du réseau relationnel semble peut appréciée. Ainsi, 59 % des cadres l’associent à du copinage et du piston, tandis que 45 % se disent gênés de solliciter leur entourage personnel et 42 % celui professionnel.

Les réseaux sociaux professionnels sont également fortement utilisés. Près d’un cadre sur deux se connecte ainsi au moins une fois par semaine sur LinkedIn et/ou Viadeo, tandis qu’un quart seulement ne se connecte jamais ou n’est pas inscrit. Si les personnes mobiles professionnellement utilisent ce moyen pour consulter les profils des recruteurs ou améliorer leur visibilité, pour les autres c’est surtout pour entretenir ou consolider leur réseau. Dénicher de nouvelles opportunités dans le cadre d’une recherche d’emploi demeure cependant plébiscité par toutes les catégories. Les cadres en poste sont en effet plus ou moins en veille, puisque 65 % d’entre eux ont consulté les offres au cours de l’année écoulée.

D’autre part, et afin d’améliorer l’efficacité de leur quête, ils n’hésitent pas à combiner les trois moyens : réseau relationnel, offres d’emploi et réseaux sociaux. Un tiers d’entre eux complète même leur recherche par des actions de formation et d’accompagnement.

Houda El HAYDIA

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.