Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

REGION LRMP - Dominique REYNIÉ INVALIDÉ !

L’élection de Dominique Reynié au conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées annulée  Le Conseil d’Etat a…

L’élection de Dominique Reynié au conseil régional de Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées annulée 


Le Conseil d’Etat a annulé ce vendredi 27 mai, l’élection de Dominique Reynié. 

Saisie par Jean-Pierre GRAND  sénateur Les Républicains sur ses conditions d’éligibilité le Conseil d’Etat « a jugé que M. Reynié ne remplissait pas les conditions prévues par le code électoral pour être éligible comme conseiller régional ».
Les juges soulignent notamment celle « d’être domicilié dans la région », qui « implique d’avoir son principal établissement » sur le site. 

« Pour justifier de sa domiciliation, le candidat présentait notamment une déclaration de bail, portant sur une chambre et ses annexes dans la maison de sa mère à Onet-le-Château, un relevé bancaire et des courriers adressés à son logement dans cette commune, des contrats d’abonnements de téléphone, d’électricité et d’eau, ainsi que des factures correspondant à ce logement » indique le Conseil d'Etat .

Sa domiciliation dans la région sud Ouest chez sa mère, avait été contestée sur fond de guerre intestine pour le leadership de la droite languedocienne qui n'avait pas accepté le parachutage du politologue dans la région.

Au soir du second tour, le dimanche 13 décembre 2015, Dominique Reynié était arrivé en troisième position avec 21% des voix, derrière le Front National de Louis Aliot (34%).

C'est la liste emmenée par Carole Delga (PS) qui avait remporté l'élection avec 45% des suffrage , Dominique Reynié se contentant de la présidence du groupe de la droite et du centre droite.

L' installation à Onet-le-Château a été jugée « récente et dans des conditions relativement sommaires » alors que son activité professionnelle de professeur de sciences politiques à Sciences Po , ses attaches familiales ont toujours été  notoirement fixées en  région parisienne.

Dominique Reynié a déclaré  prendre acte de la décision du Conseil d'Etat et  évoque  une «bizarrerie » et s’étonne du comportement de jean Pierre GRAND   Il ajoute « Je ne comprends pas toute la décision mais elle fait autorité».

L’intéressé   a déclaré vouloir prendre du recul et se donner du temps  pour décider de la suite de son   engagement politique. 

La décision rendue par le Conseil d'Etat n'est susceptible d'aucun recours, hors cas particuliers.

Christophe Saint-Pierre, maire de Millau, va donc succéder à Dominique REYNIE  dans l’hémicycle régional .     

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.