REGIONALES - 2015 - C'est tous les jours Noël chez Mme DELGA saison 2

C’est tous les jours Noël chez Mme Delga ! Saison 2 Mme Delga promet…

C’est tous les jours Noël chez Mme Delga !
Saison 2

Mme Delga promet beaucoup mais sans jamais avancer un seul chiffre. Nous avons voulu lui donner un coup de main pour évaluer quelques-unes des mesures phares de son programme.

Aujourd’hui : Assurer la gratuité du transport scolaire ?

Là les socialistes cassent la tirelire. Le transport scolaire concerne les élèves des écoles, des collèges et des lycées, soit environ 650 000 élève sur la Grande Région.

Sauf en Haute-Garonne, le transport scolaire n’est actuellement pas gratuit dans tous les autres départements de Midi-Pyrénées. Peu ou prou, les familles contribuent d’une manière ou d’une autre.

Mais attention, à Toulouse (qui se trouve en Haute-Garonne), le transport scolaire n’est pas gratuit et les jeunes de 4 à 26 ans (!) doivent s’acquitter d’un abonnement mensuel de 10 euros. Pourquoi cette différence de traitement ?

Tout simplement parce que les élèves de la métropole de Toulouse relèvent de la compétence du syndicat mixte des transports de l’agglomération toulousaine (SMTC Tisséo) alors que tous les autres élèves Haut-Garonnais relèvent du Conseil Départemental.

Cette situation crée des aberrations avec des bus du Conseil Départemental qui traversent des villages de la métropole sans arrêter … puisque les élèves de ces villages ne sont pas de sa compétence.

Etendons donc la gratuité aux élèves de la Métropole de Toulouse.

Cela coûtera la bagatelle de 37 millions d’euros puisque les abonnements des jeunes représentent environ 30% des recettes de Tisséo qui s’élèvent à 123 millions d’euros.

Alors si on ajoute tous les élèves de tous les départements de Midi-Pyrénées mais aussi de la plupart des départements de Languedoc-Roussillon qui eux non plus n’appliquent pas la gratuité à 100% des transports, la note risque d’être salée.

Jugez-vous-même ! Le chiffrage fait par l'association des Départements de France (ADF) évaluait en 2012 à 840 euros par élève le coût moyen annuel du transport scolaire.

En 2013, l'ANATEEP (Association NAtionale pour les Transports Educatifs de l'Enseignement Public) l'évaluait à 920 euros par an hors agglomération et entre 430 et 730 euros par an en agglomération.

Le calcul est alors vite fait : 650 000 élèves sur les 2 régions au coût moyen de 840 euros, la plaisanterie du transport scolaire gratuit atteint le magnifique score de 546 millions d’euros par an, soit près de 40% du budget de fonctionnement de la grande Région, soit 3,3 milliard d’euros sur la durée de la mandature !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Mme Delga n’y va avec le dos de la cuillère. Mais l’héritière du président sortant doit impérativement annoncer quel sera le coût exact de cette mesure et quelles dépenses elle coupera pour pouvoir la financer.

Elle devra nous dire quel est l’objectif poursuivi, en dehors de celui de la faire élire.

En bref le programme de Mme Delga, c’est beaucoup de promesses et de clientélisme.

Demain, titre de la saison 3 : Mettre les tickets des trains régionaux à 1 euro ?

Contacts presse : Agence TousPublics
Karine Clauzade – 07 86 81 55 79 – k.clauzade@touspublics.com
Emmanuelle Georges – 06 45 64 01 27 – e.georges@touspublics.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.