Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Régionales 2020 - Le Medef Occitanie détaille ses propositions et sonde les candidats

Le syndicat patronal organise un cycle de webinaires avec chacun des principaux candidats à l’élection régionale, entre le 26 mai et le 15 juin.

Ne pas oublier la voix des entreprises, au moment de la reprise économique. À travers 10 propositions et 30 actions, le Medef Occitanie, présidé par Sophie Garcia, présente sa feuille de route aux principaux candidats* à l’élection régionale des 20 et 27 juin prochains, à travers un cycle de webinaires réservés aux adhérents. La chef d’entreprise, se basant sur deux mois et demi d’échanges avec les adhérents du Medef Occitanie, pointe l’urgence de structurer les relations avec les institutions. Avec la Région, le Rectorat et la préfecture « pour que les entreprises puissent identifier et récupérer des stages restés en plan », ou encore avec le réseau des CCI, pour mieux mettre en relation les dirigeants souhaitant céder leur affaire et les candidats à la reprise – « Dans les cinq prochaines années, 35.000 entreprises sont à reprendre, représentant 80.000 emplois ». Quant aux liens avec l’agence régional Ad’Occ (développement économique), ils sont jugés « encore très informels ». Elle regrette par ailleurs que les critères de prix restent prédominants dans les appels d’offres publics. « Cette tendance entraîne une course aux travailleurs détachés et à la sous-traitance, et ne tire pas vers le haut l’économie régionale. Il y a trop d’écart entre les discours politiques et la réalité vécue par les PME », complète-t-elle.

Trop de permis de construire bloqués

Sophie Garcia soulève aussi les enjeux de mobilités dans le territoire. « Les trains accusent trop de retard, et l’information voyageurs laisse à désirer. Quel est le rôle de la Région dans les réseaux ferroviaires et routiers ? » En matière de financement de projets, « l’argent ne manque pas, mais il est mal fléché. L’enjeu, c’est d’amener l’argent jusqu’à la PME locale », observe-t-elle. Les difficultés administratives rencontrées par les PME voulant s’implanter ou s’agrandir est une autre préoccupation phare des dirigeants. « On comprend l’orientation nationale d’une zéro artificialisation nette des sols, mais il faut éviter l’absurdité. En Lozère, une entreprise a mis trois ans pour obtenir un permis de construire pour son extension sur 100 m2 ! Dans ce département, il n’existe pas de friche industrielle inutilisée. Privilégions des décisions décentralisées. » Autre frein aux projets des entreprises, « des permis de construire bloqués, partout. Trop de maires sont démunis face à la pression des administrés ». Elle prône l’intervention d’échelons supérieurs pour accélérer les délais d’instruction. Enfin, le financement de secteurs à faible marge, « comme le transport, le bâtiment ou la propreté », va devoir être posé sur la table. « Que va faire la Région pour les besoins de financement futurs des entreprises de ces secteurs, alors que beaucoup ont contracté un PGE ? », questionne Sophie Garcia.

Une Cité du Vin à Béziers ?

Parmi les propositions dévoilées à Hérault Tribune ce 25 mai à Montpellier : Mettre en place de rendez-vous périodiques de consultation, de coordination et de suivi des politiques régionales avec les représentants des entreprises ; Associer les organisations patronales aux organes de gouvernance des agences de la Région (Ad’Occ, Agence des Pyrénées, Arec, Aris…) ; Faciliter l’accès aux dispositifs et simplifier leur mise en œuvre ; Inclure les apprentis dans les publics éligibles aux clauses d’insertion dans les marchés publics ; Travailler l’attractivité de la commande publique pour les TPE d’Occitanie, par exemple à travers l’organisation de journées locales dédiées ; Investir dans l’industrie du tourisme, par exemple en soutenant des projets hôteliers dans le Gers ou la Lozère ; Soutenir le développement de filières, notamment autour « de la mobilité intelligente, du sport, du thermalisme, de la silver économie. Il y a sûrement quelque chose à réaliser autour d’une Cité du Vin dans le Biterrois. Cela ferait sens, vu le succès de la Cité du Vin à Bordeaux, et vu le poids de la viticulture en Languedoc. La Région a toute sa place dans la structuration de cette filière. Nous questionnerons les candidats aussi sur ce point », souligne Sophie Garcia, présidente du Medef Occitanie.


* Carole Delga (PS), Jean-Paul Garraud (RN), Aurélien Pradié (LR), Vincent Terrail-Novès (LREM).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.