Rencontre avec Anthony Joubert faisant le show ce 26 août aux arènes du Cap d'Agde

Reportage

Anthony Joubert convie le public à venir passer une soirée en sa compagnie afin de finir l'été en beauté !

© Anthony Joubert Page Facebook

À l’occasion du show prévu ce vendredi 26 août aux arènes du Cap d’Agde, la rédaction a pu échanger avec l’humoriste sur son parcours, ses projets, sa relation avec le public… Personnalité pourtant timide, Anthony Joubert montre que tout est possible.

Pourriez-vous nous décrire votre spectacle de ce soir en quelques mots ?

Anthony Joubert : “C’est l’histoire d’un jeune qui se fait mettre à la porte par son père. Sa copine le quitte parce qu’il veut devenir humoriste. Il prend alors ses bagages pour partir à la Capitale et faire carrière. C’est à ce moment que débute la vraie galère.

Dans votre parcours, qu’est-ce qui vous a amené à monter sur scène?

Anthony Joubert : “Ce qui m’a donné envie de faire ce métier c’est l’amour de mes parents. J’étais aussi quelqu’un de très timide. Comme je dis souvent, je crois qu’il faut franchir des obstacles dans la vie. Il faut arriver à se mettre en danger pour obtenir ce que l’on souhaite, c’est ce que j’essaye de décrire dans ce spectacle. Il faut aller au bout de ses rêves et faire les choses que l’on redoute le plus mais dont on a envie. 

Et plutôt que de payer un thérapeute et lui raconter ma vie, ce sont les gens qui payent et je raconte ma vie. Je suis un timide qui a le sens des affaires je crois !”

Vous aimez la musique, la vidéo, pensez-vous les intégrer dans vos prochains spectacles?

Anthony Joubert : “La vidéo est déjà un peu présente au début du spectacle car ça reste quand même du spectacle en live. À ce jour, la télévision c’est un petit peu le web et la toile sur le web fonctionne bien. Les gens ont envie de savoir. Et comme j’ai une idée par minute, je profite de ce support. Surtout pendant la pandémie.”

Alors comment avez-vous vécu la pandémie ?

Anthony Joubert : “Pendant cette période, j’ai cumulé plus de 50 millions de vues sur le web. Les gens m’ont sauvé la vie à ce moment-là. Lorsque l’on vous nomme ‘non-essentiel’, j’ai trouvé ce mot un peu violent. Tout le monde est essentiel. C’est vrai, je ne suis pas médecin, et je ne trouverai pas le vaccin, mais je peux peut-être donner du bonheur aux gens. Pendant qu’ils sont tristes à rester chez eux, autant les amuser. Et c’est ce que j’ai décidé de faire. Les gens ont suivi l’idée et partagé mon contenu, ils m’ont fait vivre.

Je ne peux pas oublier d’où je viens. Je ne suis pas une star, je suis un ‘micro connu’, et je travaille dur pour monter petit à petit les marches.”

Quelles-sont vos dates pour les prochains mois ?

Anthony Joubert : “Prochainement, le public pourra me retrouver un peu partout en France. Cet été je suis resté beaucoup dans le Sud mais on repart dès la période septembre/octobre.”

Vos projets pour les mois à venir ?

Anthony Joubert : “Je pars à Orlando, filmer dans des parcs d’attraction car j’adore ça. Je signe aussi pour une pièce de théâtre Le dîner de cons, et je deviens également directeur artistique d’une salle à La Penne-sur-Huveaune, où je ferai jouer d’autres copains comme Patrick Bosso.”

Pourquoi jouer l’un de vos spectacles au Cap d’Agde ?

Anthony Joubert : “J’aime beaucoup le Cap d’Agde car c’est le ‘petit Paris du Sud’. Il y a toute la France qui est là l’été et on peut tout trouver sur place. Je dirais même que c’est ‘un petit Las Vegas‘ où on peut faire de nombreuses activités. C’est vraiment un lieu de vacances que j’apprécie beaucoup. Quoi qu’il arrive, on se sent bien au Cap d’Agde.”

Un petit mot de fin pour le public de demain ?

Anthony Joubert : “Pour ceux qui ne sont pas convaincus de passer une bonne soirée, je vais dire quelque chose : s’ils ne passent pas une bonne soirée, moi je ne passerai pas une bonne nuit. Je suis là pour leur donner une dernière joie avant la fin des vacances. Je souhaite vraiment que l’on s’amuse tous ensemble. C’est la note positif avant la fin de l’été.

J’ai aussi demandé au patron des arènes d’instaurer une place acheté/une place offerte afin que les gens qui sont en vacances et qui ont moins d’argent notamment avec la hausse des prix général puissent venir s’amuser. Je n’ai pas fait cette demande pour me brader, mais pour que les gens qui souhaitent venir s’amuser puissent le faire.”

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.