Rencontres d'Arles : Sabine Weiss, ce nom résume à lui seul, une époque, un style et un talent

Cette grande photographe, aujourd'hui âgée de 96 ans, est mise à l'honneur dans une exposition magistrale pendant les rencontres d'Arles.

C’est le chœur d’une magnifique chapelle qui accueille les images de cette personnalité qui aura apporté un regard féminin à la photo humaniste.

Après un début de carrière mouvementé c’est à partir de 1950, qu’elle l’intègre l’Agence Rapho, qui est première agence de presse française qui diffuse entre autres le travail de Willy Ronis, Jacques Rouchon et de Robert Doisneau, qui lui propose d’entrer dans l’agence après une rencontre dans le bureau du directeur de Vogue. Elle fréquente les milieux artistiques et se lie d’amitié avec des personnalités comme Jean Cocteau, Maurice Utrillo, Georges Rouault, et Jacques-Henri Lartigue.

Une femme dans l’univers de la photographie

Elle est l’une des rares femmes dans l’univers de la photographie à l’époque, mais cela ne sera pas un problème. En 1955, Edward Steichen choisit plusieurs de ses photographies et la met à l’honneur pour l’exposition The Family of Man au Museum of Modern Art de New York. En 1957, Sabine Weiss réalise une série de photographies du peintre Kees van Dongen qu’elle rencontre avec son mari. Sur place ils ont un coup de cœur achètent un petit cabanon avec vue sur les ruines du château de Grimaud. Ils agrandissent la maison en 1969 et cela devient un havre de paix et ils y viennent régulièrement jusqu’à la mort de son mari en 2007.

Des camarades de renoms

Au sein de l’agence Rapho avec comme camarades, Robert Doisneau, Willy Ronis, Izizs ou Jacques Rouchon, elle va, avec son appareil, être un témoin de son époque. Ce sont principalement des noir et blanc avec des cadrages très étudiés et des contrastes importants. C’est en regardant ses images que l’on comprend l’importance d’un métier comme celui de tireur photographique. Mais comme nombre de ses confrères, elle fera aussi de la photo de mode et se chargera de réaliser de nombreux reportages photographiques pour l’agence Rapho.

En 2017 elle fait don de l’ensemble de ses archives qui rassemblent plus de 200 000 négatifs, entre autres au musée de l’Élysée à Lausanne.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.