Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Repère Méditerranée, une association pour sauver la filière événementielle

Sauver la filière événementielle, touchée de plein fouet par l’épidémie de Covid-19. Tel est l’objectif poursuivi par l’association Repère (pour « Réseau des professionnels de l’événementiel responsable ») Méditerranée, qui sera créée le 16 novembre lors d’une assemblée générale constitutive à la CCI Entreprises, à Mauguio.

Par Hubert VIALATTE.

L’association comporte dans ses statuts : « Défendre, fédérer, valoriser les acteurs de la filière événementielle au sens large ; promouvoir l’attractivité de l’arc méditerranéen comme un territoire de grands événements ; promouvoir les métiers de la filière, et l’engagement sociétal et environnemental des entreprises »détaille Grégory Blanvillain, président de la CPME 34 et lui-même au premier rang, en tant que dirigeant de Com’Event Organisation (Lattes). Parmi la vingtaine d’adhérents actifs à ce jour figurent Com’Event, Illusion & Macadam, NEvents, Light Evenement, AD-Sud Réception, What a Trip Festival, La Ruée des Fadas, La Montpelliéraine, ou encore les 3 principaux traiteurs de Montpellier, Husser, Germain et Cabiron. « Le logo est validé et le site Internet en cours de création », précise-t-il. L’association ne se limitera pas à l’Hérault et sera active sur l’arc méditerranéen. « Le directeur des Arènes de Nîmes est intéressé », souligne Grégory Blanvillain.

Des craintes pour 2021

Les professionnels tirent la sonnette d’alarme. « Dans un an, nous serons beaucoup moins nombreux… Les entreprises ne peuvent pas perdre 50 000 euros par mois et continuer à s’endetter. Il n’y a rien de programmé au Corum, ni au Parc Expos, jusqu’à septembre 2021. » Dans ce chaos ambiant, l’association peut aussi permettre la concrétisation « de rapprochements, de fusions et d’acquisitions ». Ou, tout simplement, d’échanges d’informations sur les dispositifs d’aides et les dernières évolutions réglementaires.

Grégory Blanvillain rappelle l’importance de vendre la destination au sens large, palais des congrès du Cap d’Agde et de La Grande-Motte, Parc Expos et Corum de Montpellier unis. « Pour les hôteliers et les organisateurs, toutes ces destinations appartiennent au même territoire. À la reprise, il nous faudra faire bloc ensemble face à Marseille, Bordeaux ou au nouveau Parc Expos de Toulouse. La guerre n’est pas entre La Grande-Motte et le Corum », conclut le président de la CPME 34.

Curieusement, la filière événementielle ne dispose pas de chiffres-clés, malgré son poids économique. « C’est dû à la diversité des codes APE des entreprises intervenant dans l’événementiel : hôtellerie, espaces de salons et de congrès, vidéastes, sécurité, standistes, loueurs de matériel, entreprises techniques, relations presse, animation artistique, hôtesses d’accueil, agences réceptives, production, photographes, traiteurs… », égrène-t-il. Et certaines entreprises de ces secteurs ne travaillent pas à 100 % dans l’événementiel. Un questionnaire est envoyé par la CCI 34 pour mesurer le poids de la filière et l’impact de la crise sur cette dernière, au fil des mois.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.