Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Réponse à l’article du maire d’Agde intitulé « une gestion dynamique » paru dans l’Agathois du 4 juillet 2013

Réponse à l’article du maire d’Agde intitulé « une gestion dynamique » paru dans l’Agathois du 4 juillet 2013 Dans cet article, le maire fait état de « tracts outranciers…mensongers…des termes diffamatoires et toujours insultants » émanant de « candidats socialistes ». Une technique bien rodée qui consiste à se présenter en victime. Surtout lui qui est si peu policé dans […]

Réponse à l’article du maire d’Agde intitulé « une gestion dynamique » paru dans l’Agathois du 4 juillet 2013

Dans cet article, le maire fait état de « tracts outranciers…mensongers…des termes diffamatoires et toujours insultants » émanant de « candidats socialistes ». Une technique bien rodée qui consiste à se présenter en victime. Surtout lui qui est si peu policé dans ses propos !
Petit détail qu’il oublie, les critiques de sa gestion, et particulièrement dures, viennent aussi de ses amis ou ex-amis politiques (MM. Anache, Calvet, Couquet ou Blazy pour ne citer qu’eux). C’est dire qu’il n’y a rien de politicien dans la critique que j’ai faite récemment (dans mon deuxième tract de campagne intitulé « Assez de dissimulation et de manœuvres, place à la démocratie ! », au sujet de l’inflation incontrôlée des effectifs de la mairie, mais bien d’un constat partagé par beaucoup !

Comme d’habitude le maire, par la virulence du ton, cherche à s’évader dans le temps en parlant de la gestion de Régis Passérieux (qui remonte à 12 ans, l’intéressé n’étant plus là pour répondre) et dans l’espace, en parlant de beaucoup de communes autres qu’Agde. Tout cela pour dissimuler la réalité : pas un mot des effectifs considérables de l’agglo, (les contribuables agathois payent la moitié du budget), dont les compétences de cessent d’augmenter et sur laquelle règnent l'opacité et l’omerta la plus complète. Aucune mention, actuelle et précise des effectifs de la totalité du personnel municipal et de ceux de l’agglo, incluant toutes les catégories de personnel (y compris les contractuels et les CDD.) n’est fournie en conseil municipal. Et pour cause ! Je maintiens que le maire a accru globalement les effectifs, comment expliquer, avec 400 emplois déjà transférés à l’agglo, que nous dépassions les 1200 (chiffre obtenu par recoupements) en deux mandats, ce qui est extravagant!

Côté finances, le maire prétend que la dette baisse (alors qu’elle est passée de 40 à 68 millions sous ses deux mandats) et il est contredit par les chiffres du ministère des Finances, selon lesquels la ville est la septième, sur toute la France,  dans sa catégorie pour l’importance de sa dette ! A noter qu’il se garde bien de réfuter mes propos sur les autres charges générales (en particulier réceptions et repas superflus).

Sur les « nombreuses entreprises locales… qui bénéficieraient de ces travaux », il faut savoir que ces entreprises sont loin d’être toutes locales (par exemple le groupe Eiffage) et qu’il y a beaucoup d’appel à la main d’œuvre étrangère. Ainsi, ce sont des Espagnols qui ont procédé à la pose de la quasi-totalité du pavement du front de mer au Grau. Il ne s’agit pas naturellement de stigmatiser cette main d’œuvre mais de relever une contradiction dans les propos du maire.

Quant à son propos vague, dont il ne cite pas la source, sur « notre territoire (qui) est celui qui a créé depuis 10 ans le plus d'emplois », il s’agit d’une affabulation démentie par les dernières statistiques de l’INSEE (automne 2012) qui établissent que notre territoire est dans le peloton de tête des records du chômage dans notre pays !

Sur la fiscalité, le maire joue sur les mots : il refuse de considérer une suppression d'abattement décidée par lui comme ce qu’elle est, à savoir une augmentation d’impôt : ainsi, l'abattement général sur la taxe d'habitation qu'il a supprimé représentait une économie de 15 % pour le contribuable. Sans parler de l'exonération pendant deux ans de la taxe foncière pour les nouveaux propriétaires (qui ont toujours des travaux à faire), qu’il a également supprimée ! 

En bref, ce rideau de fumée ne peut tromper les Agathois. Il va falloir sérieusement redresser la barre en matière de gestion et c’est ce à quoi je m’engage.    

                                                                                                                                                                                                                                       Dominique Antonmattei

Candidate à la mairie d’Agde, Liste « Agissons pour Agde » 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.