Restaurants héraultais : tous à table !

Saveurs, étoiles, terrasses… La rédaction a procédé pour vous à une sélection non exhaustive de bonnes tables héraultaises où fêter avec bonheur la convivialité et la bonne chère. Deuxième partie de notre sélection, débutée hier.

Le toit-terrasse de l'Arbre Restaurant
Le toit-terrasse de l’Arbre Restaurant

Montpellier (Richter) : L’Arbre Restaurant, un rooftop de rêve

Situé au pied de la tour L’Arbre Blanc, le restaurant officie depuis 2019. L’Arbre Restaurant propose également un toit-terrasse au 17e et dernier étage de la célèbre tour signée par le grand architecte japonais Sou Fujimoto. Aux commandes, on retrouve Éric Cellier (La Maison de la Lozère) ainsi que François et Charles Fontès (La Réserve Rimbaud), grands noms de la gastronomie à Montpellier. Les trois associés proposent une cuisine élaborée, généreuse et conviviale dans un esprit brasserie. A chaque saison, les chefs Cellier et Fontès réinventent leur carte et mettent les produits de l’Occitanie au cœur de l’assiette. Un objectif pour les chefs : redonner ses lettres de noblesse à la cuisine bourgeoise, tout en restant accessibles. Au menu cette saison : rognon de veau au madère, cabillaud rôti, poule au curry vert, fraises de pays, Pélardon des Cévennes à l’huile d’olive… 10 parvis Osca-Niemeyer, place Christophe-Colomb, 34000 Montpellier – 04 34 76 96 96.

L'Amiral, une bonne table flottante.
L’Amiral, une bonne table flottante.

Agde : embarquez avec L’Amiral

C’est une institution dans le cœur historique d’Agde. Dans un cadre verdoyant, le restaurant l’Amiral vous accueille sur ses terrasses flottantes avec vue imprenable sur l’Hérault et la cathédrale d’Agde. Amateurs de cuisine méditerranéenne et de poissons frais, cette adresse est pour vous. Une cuisine généreuse axée sur les produits de la mer, avec notamment une assiette de thon frais, une parillada de poissons, une assiette de Saint-Jacques rôties aux copeaux de foie gras ou plus simplement un plateau de coquillages, un poisson grillé. Pour les amateurs de viande, une entrecôte de l’Aubrac sera au rendez-vous. Le patron des lieux, Alexandre Dreuille est une véritable figure locale. Avec sa voix rocailleuse, il résume à lui seul le charme et la douceur de vivre à l’Agathoise. « Patron des quais », il connaît l’histoire de sa ville sur le bout des doigts et d’ailleurs, le quai porte le nom de son grand-père ! Demandez lui pourquoi ! 2, rue André Chassefières – 34300 Agde – 04 67 94 95 64.

Le restaurant De Lauzun
Le restaurant De Lauzun

Pézenas : De Lauzun, une étoile sophistiquée

Le chef Matthieu de Lauzun, une étoile au Guide Michelin, est depuis treize ans à la tête de ce restaurant. Grande table de la région située dans le prieuré de Saint-Jean-de-Bébian à Pézenas, la table de Matthieu de Lauzun se démarque par sa volonté de sublimer la région à travers ses produits. Le chef étoilé met un point d’honneur à collaborer avec les producteurs et artisans de la région pour constituer sa carte. La salle du restaurant arbore une ambiance chaleureuse, décorée de matériaux bruts, entre modernité et passé viticole. La cuisine de Matthieu de Lauzun est quant à elle sophistiquée, épurée, digne de la grande gastronomie. Le soir, le chef nous propose plusieurs menus dégustations allant de 4 à 8 services, et conserve des menus “entrée plat” ou “plat dessert” pour le midi. Nouvelles expériences, générosité et passion sont les maîtres mots du chef, qui réinvente sa carte au fil des arrivages et des saisons. Située dans le domaine viticole d’Alexander Pumpyanskiy, la table du chef de Lauzun propose également des menus dégustations de vins. Avec l’arrivée du chef en 2018, le domaine ambitionne de devenir le premier domaine viticole de la région avec une table étoilée. Prieuré de Saint Jean de Bébian, Route de Nizas, 34120 Pézenas – 04 99 47 63 91.

Le restaurant La Senne, à Sète.
Le restaurant La Senne, à Sète.

Sète : La Senne, lieu authentique

A deux pas de la Criée de Sète, La Senne appartient à une famille de pêcheurs de plus de trois générations. Le concept est “du bateau à l’assiette” : vous pourrez manger un carpaccio de poulpe sous les yeux d’un maître japonais qui vous découpera des sashimis de thon rouge, déguster un tartare de loup, accompagnés d’un bon blanc. Au milieu des canaux de Sète, les produits frais issus de la pêche artisanale sont sublimés en plats typiques et spécialités locales. 4, quai Maximin-Liciardi – 34200 Sète. 04 67 53 01 91.

Esthétique et mélange de saveurs et de textures à l'Alter-Native © Tristan Laffontas, mai 2021.
Esthétique et mélange de saveurs et de textures à l’Alter-Native © Tristan Laffontas, mai 2021.

Béziers : L’Alter-Native, la cuisine en circuit court

L’ancien Octopus, repris par Gilles Goujon, a fait peau neuve. Il se nomme désormais L’Alter-Native. Le chef triplement étoilé et Meilleur Ouvrier de France, accompagné de son chef Quentin Pallestor-Veryrier ainsi que de ses deux fils Axel et Enzo Goujon, vous accueillent dans leur nouveau lieu dédié au poisson. Un projet d’envergure puisque tous les poissons présentés à la carte proviennent de l’élevage familial et que les légumes sont cultivés en permaculture dans un jardin pédagogique. Pour les clients plus friands de viande, pas d’inquiétude : une viande de basse-cour sera mise à l’honneur chaque semaine. L’ambition du chef Goujon est de faire entrer L’Alter-Native dans le paysage de la gastronomie française et de devenir une étape culinaire incontournable de l’Occitanie. L’Alter-Native c’est aussi une aventure familiale puisque Marie-Christine Goujon, épouse du chef étoilé, fait également partie de l’aventure. Quant au nom choisi pour l’établissement, il fait sens avec les valeurs défendues par le chef Gilles Goujon. « Alter » pour « altermondialisation », volonté du chef de changer sa manière de penser sa carte, en se rapprochant davantage des circuits courts.  « Native », pour le retour aux sources et son envie de pousser la génération Goujon, prometteuse. En somme, Alter-Native est une « renaissance ». 12, rue Boïeldieu – 34500 Béziers – 04 67 49 90 00.

Saveurs asiatiques à l'Umami.
Saveurs asiatiques à l’Umami.

La Grande-Motte : Umami, les saveurs du Japon

Le terme Umami désigne en japonais la cinquième saveur, la perfection gustative qui peut être traduite par « savoureux ».  Un nom qui annonce une belle expérience culinaire. Le pari est tenu puisque le restaurant de La Grande-Motte est reconnu comme l’un des meilleurs restaurants asiatiques de la ville. Umami propose une variété de mets japonais comme les sushis, les makis ou encore les tartares de poissons. Mais les stars de l’établissement sont ses plats signatures : soupe de coco aux crevettes ou le Teppanuaki de filet de bœuf façon loc loc. Une manière pour le chef de s’approprier la cuisine asiatique et mélanger ses inspirations qui vont de la Thaïlande au Japon en passant par le Vietnam. 1 Esplanade Maurice-Justin – 34280 La Grande-Motte – 04 67 60 20 76

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.