Retour en Vidéo : La danse des Anes et les apéritifs de la fête de Bessan

" Le premier consul de Bessan qui demanda au roi François 1er l'autorisation d'organiser…

” Le premier consul de Bessan qui demanda au roi François 1er l’autorisation d’organiser une foire tous les 10 août, jour de la Saint-Laurent, ne pouvait imaginer la suite. Tout au plus fut-il à l’initiative du concours qui consistait à fleurir le plus bel âne de la foire et à le promener au son de la musique dans les rues du village. 

La suite, vous, vous la connaissez. C’est l’âne qui s’échappa et entra dans l’église ; ce sont les jeunes d’alors, peut-être vos ancêtres, qui fabriquèrent un Ane totem pour perpétuer cet évènement. Rien à voir avec l’Ane totem de Gignac. 

L’Ane totem de Bessan est habillé chaque année, comme le veut la tradition, par les chefs de jeunesse, demoiselles d’honneur (depuis 1960), etc. Il a peu changé. Toujours une robe garnie de fontanges et de fleurs en papier. Toujours d’un côté le coq et de l’autre la tuque. Et toujours une queue de cheval. Le plus gros changement concerne la tête qui pendant des décennies fut un bas noir rempli de paille. 

Changement également bien visible sur le dos, la date de l’année qui prouve que l’Ane a été habillé de neuf. Ma position, au sujet de la date, vous la connaissez : alors que notre animal est l’un des plus anciens totems du département, la date induit les touristes en erreur, leur laissant croire que l’animal est récent et donc qu’il a peu d’intérêt par rapport à d’autres animaux traditionnels. C’est la raison pour laquelle je suis pour sa suppression. Jusqu’aux années 80 la date n’y était pas.

L’Ane est toujours porté par 4 hommes forts du village et conduit au son du fouet par un cinquième habillé de blanc. Il danse toujours au son d’une musique traditionnelle, bien qu’ait été rajoutée une valse. Le samedi, il s’arrête en divers points du village, accueilli par élus, chefs de jeunesse, etc. 

Pour en savoir plus sur la danse de l’Ane, il vous reste à visionner mes vidéos ou celles d’Henri Druilhe. Pour tout savoir ou presque sur l’histoire de l’Ane, des chefs de jeunesse et demoiselles d’honneur, du petit Ane, de la vente des fougasses ou de la cérémonie du dimanche avec remise de bouquets, vous pouvez consulter le livre que j’ai coécrit avec Francis Delmas “.  







 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.