Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

RUGBY : Olivier SAISSET et Richard CASTEL

RUGBY : Olivier SAISSET et Richard CASTEL face aux supporteurs biterrois. De mémoire de…

RUGBY : Olivier SAISSET et Richard CASTEL face aux supporteurs biterrois. De mémoire de M. Jules Faigt (ancien sénateur) , entourés d’Olivier et de Richard et aussi de Georges Burais, Président du club des supporteurs, il n’y avait jamais eu une assistance aussi fournie.

Nos deux entraîneurs ont répondu avec spontanéité et précision aux questions posées par M. Faigt et par quelques intervenants très motivés.
 
Sur la Coupe du Monde, voici quelque propos d’O. Saïsset qui  s’est déclaré surpris par la fraîcheur
et la nouveauté des petites nations qui ont vendu chèrement leur peau tout en faisant du spectacle.
Pour la 2ème phase, une surprise les Fidjiens ! Quand ils deviendront sérieux, ils seront champions du
Monde. ce sont des joueurs surdoués.
Mais, la douceur des cocotiers, la vie des îles, ne les incitent pas à se surpasser ..Dommage !

Quant à la phase finale, on a fermé les écoutilles, on a copié le jeu à 13 avec des temps de jeu, des petits tas et encore des petits tas avec des chandelles pour donner de l’éclairage.

Notre victoire sur la NZ ? Sur 100 matches, on ne gagne qu’une fois et c’est celle-là !

La gestion du jeu : On n’a pas de fil conducteur.. on se grise après la victoire sur les blacks.

L’Argentine ? leur objectif premier, c’était battre la France !!

Le nouvel entraîneur ? : Que du bien , un garçon ouvert qui a réussi, qui a fait ses preuves en qualité de joueur, d’entraîneur. C’est un choix judicieux.

A une question posée par un supporter sur une éventuelle proposition de B Lapasset, comme entraîneur national.

 Je n’ai pas à vous répondre…

Et puis, on passe à ce qui fâche… la défaite sans appel au stade Mayol à Toulon !

Olive ne prend pas des gants. On a pris une belle « branlée ». Je vous avoue que s’ils sont capables de rééditer ce match, c’est du Super 12 et le niveau du premier du Top 14.
Et nous, on n’est pas Toulon, on n’est pas au niveau. Qu’ils gagnent les 29 autres matches et je serai toujours admiratif.
Je vous ferai remarquer qu’ils ont eu un premier ¼ d’heure époustouflant mais pas de points…
Mais, c’est vrai que par la suite, on a pris un coup de bambou derrière les oreilles.
Ils n’ont rien à faire en Pro D2 mais ce sont des latins, des méridionaux, ils peuvent avoir la tête qui enfle..
Nos joueurs ? On les a pas mis au fond du seau, quand même ! A eux de rebondir..

Un intervenant demande quelques précisions sur l’aspect financier

Financièrement parlant, j’avais carte blanche pour constituer un groupe plus dense et plus homogène. Je ne voulais pas des différences énormes sur les salaires. Ce qui peut se ressentir sur la qualité du jeu.
Un groupe donc plus riche dans toutes les lignes ce qui évitera les déboires de la saison passée avec pléthore de blessés et même certains qui figuraient sur le banc !

Lou Bagnas d’Agde s’exclame : « et  l’Infirmerie ? »

Olivier montre les quatre doigts de sa main droite. Nouchi,( vieille blessure), Galindo (: sterno-claviculaire), Julien (IRM Genou ) et Coro (nez cassé).
Mais, avec un nez cassé, on peut jouer deux jours après. C’est pas un problème..

Un supporter, dit « le Hussard » pose la question sensible des piliers..

Ils sont quatre avec Gamboa qui a tordu Le Cicéro, une référence.

Mais insiste le Hussard : Que se passe-t-il en cas de blessure ?

Nous avons Quigley, qui peut faire le 1, le 2 et le 3 ! Et vous savez combien de mêlées à Mayol ? Huit en tout et pour tout. Alors pour moi, c’est pas un gros problème, les piliers..

Bon, puisque le chef l’a décidé.. on ne discute plus. .et le Hussard flanqué du Cambé quittent l’Assemblée.

Et puis il faut en venir à la présentation de l’entraîneur-adjoint  . On va pas lui faire l’injure de citer son parcours. Tout le monde sait qu’il est natif de Vendres, qu’il fut champion de France avec…Toulouse et International..

Et Olivier, fidèle à ses phrases, déclare que Richard n’est pas venu là pour qu’il porte les bagages.

Un vieux supporter en appelle à la patrie en danger, à l’esprit de clocher, à l’amour du maillot.

L’esprit de clocher ?

une valeur complètement ringarde ! Si vous avez un Roumain face à un Fidjien, demandez-leur ce que c’est qu’un clocher !
Moi, je me souviens plus du passé ( !!)

Olivier  déclare être satisfait d’avoir perdu la CDM

Et oui, sinon on n’était pas à l’abri de dérives ..préjudiciables pour notre rugby qui risquait de passer entre les mains de la finance.
Et d’apprendre à l’assemblée que l’IRB a son siège à l’île de Man, laquelle comme chacun le sait est un paradis fiscal.

Les étrangers en France ?

Une vaste hypocrisie. On respecte les accords de Cotonou mais on contourne les textes. Quelques exemples, Grégan, l’australien le plus capé au monde, s’est trouvé un grand-père croate. Gamboa, le pilier argentin  qui a signé chez nous, a un grand-père qui est passé deux jours en Italie et Alvaro Kaileris, autre argentin s’est trouvé une grand-mère lituanienne.

Et puis, pour un Géorgien qui gagne 120 euros chez lui, la France et l’Angleterre sont des eldorados. Ils veulent tous venir et puis c’est un peuple de lutteurs.

Les objectifs sur 3/4 ans? demande Lou Bagnas, inquiet

Olivierrépond que l’objectif, c’est UN AN. Les joueurs ont un contrat de deux ans. Mais soyons pragmatique.. Végéter en Top 14 ou jouer les phases finales de la Pro D2 ?
 Et de rappeler la proposition faite à Blanco d’une élite à 10 clubs, et une D2 composée de 3 poules.

Et qu’a répondu Blanco, souffle une supportrice ?

Je le note, on verra…
Pour finir, on va parler des relations ‘élève-maître”.

Olivier avait  déjà dit que Richard n’avait pas été embauché pour porter les bagages..(sic)

 Richard, donc,  explique clairement son rôle : ” Olivier, c’est l’entraîneur n°1 qui a la charge globale de la prestation de tous les joueurs.
Moi, je suis particulièrement en charge des avants.
J’ai encore beaucoup à apprendre. Il faut savoir rester humble et lucide.
Je tiens à dire que je suis venu avec grand plaisir. J’ai trouvé un bon encadrement dans une ASBH qui a de l’ambition.
Pour ce qui concerne le groupe, il est homogène avec 34 contrats et je souligne la richesse de l’effectif notamment en seconde ligne avec quatre joueurs de bon calibre.”

Voilà, un Richard fidèle à son image, sérieux, lucide, modeste et d’une grande compétence. Un joueur
de devoir devenu un entraîneur de devoir.

L’Avi va nous en faire un grand.. Dans la lignée des grands entraîneurs de notre ASB ..

Henri GEOFFROY, en direct du Stade de la Méditerranée.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.