Saint-Bauzille-de-la-Sylve, le maire Grégory Bro déplore : "La moitié de notre garrigue a brûlé dans l'incendie"

Reportage

A la sortie de la conférence de presse organisée à 9h00 par la sous-préfète de Lodève, en présence du capitaine de gendarmerie départemental et du colonel en charge des opérations pour les pompiers, le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Grégory Bro, a répondu aux questions de la rédaction.

Hier, mardi 26 juillet 2022, Gignac, Aumelas, Saint-Bauzille-de-la-Sylve et Saint-Paul et-Valmalle ont cruellement souffert d’un gigantesque incendie, dont les flammes ont dévoré 800 à 1 000 hectares de végétation en Vallée de l’Hérault.

Incendie éteint

“L’incendie a été fixé dans la nuit. Il est considéré comme éteint. Même le point considéré comme le plus problématique hier soir, à Saint-Paul-et-Valmalle, est éteint. Les sapeurs-pompiers ont mis les gros moyens pour maîtriser l’incendie, qui avait été attisé par la tramontane. Leurs équipes ont travaillé d’arrache-pied dans la nuit, et je veux les saluer pour leur courage et leur professionnalisme”.

Grégory Bro, maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve
Grégory Bro, maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve

Ils ont évité que l’incendie ne prenne encore plus d’ampleur, et ne soit encore plus dramatique”, indique Grégory Bro. Le maire ajoute : “Dans la nuit, en plus de ce feu, il y a eu plusieurs autres départs de feu à Argelliers et Aniane, notamment. Ils ont eu fort à faire”.

Le maire explique que les pompiers restent mobilisés sur le massif afin d’éviter des reprises éventuelles de feu pour une mission de surveillance. Un survol par hélicoptère avec le commandant des pompiers, va permettre d’évaluer les dégâts.

De gros dommages

Interrogé sur son sentiment face à l’ampleur de cet incendie, Grégory Bro répond : “C’est dramatique quand on voit disparaître sa forêt communale, malgré tous les frais engagés notamment pour dégager et nettoyer les chemins communaux. La moitié de notre garrigue a brûlé”.

Il explique : “le feu a ravagé une plantation de pins réalisée il y a une quarantaine d’années par le Département de l’Hérault, des chênes Kermès et chênes verts”.

La piste humaine privilégiée

Le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve (950 habitants) estime : “au vu de la localisation des départs de feux simultanés à une centaine de mètres l’un de l’autre, dans des endroits escarpés, difficiles d’accès, face aux vents dominants, à mon avis la piste humaine doit être privilégiée. Les départs de feux ont-ils été volontaires ou accidentels ? J’espère que l’enquête le précisera…

L’avenir incertain de la forêt incendiée

Selon Grégory Bro, “envisager le futur de la forêt brûlée est prématuré. Les pins vont-ils tous mourir ? Certains vont-ils repartir ? Les chênes Kermès peuvent-ils ressortir ? Nous devrons observer comment la nature va reprendre le dessus, si les pluies d’automne et d’hiver redonne vie à la végétation. Nous serons aidés par l’ONF qui nous orientera sur les décisions à prendre pour assurer l’avenir de notre forêt…”

Rassurer et informer les habitants

“A partir d’aujourd’hui, avec la secrétaire de mairie, nous allons publier un état des lieux sur la page Facebook de la Ville, et demain, un Flash Info version papier sera distribué dans les boîtes aux lettres. La mairie reçoit actuellement beaucoup de coups de téléphone, et rassure les habitants. Nous invitons la population à ne pas monter sur les massifs”, informe le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.