Saint-Thibéry : un début de mandat « difficile, passionnant et vraiment tourné vers l’avenir » pour Jean Augé

Hérault Tribune Pro Reportage

Le 25 mai 2020, Jean Augé prenait ses fonctions en tant que maire de Saint-Thibéry. Il succède alors à Guy Amiel auprès de qui il a travaillé pendant une vingtaine d’années en tant que conseiller municipal, puis comme premier adjoint.

Si « la continuité » était une volonté, l’objectif de Jean Augé était d’inscrire le village dans la dynamique d’attractivité du territoire Hérault Méditerranée, tout en tissant des liens étroits avec les partenaires institutionnels locaux. La requalification de l’entrée de ville, la valorisation de l’abbatiale, l’éducation, la jeunesse, les actions sociales, l’économie locale et la vie associative étaient le fer de lance du maire.  Garantir la qualité du cadre de vie des Saint-Thibéryens en matière de propreté, sécurité et environnement était tout aussi important pour lui. Jean Augé continue de déployer toute son énergie pour développer son village en préservant son âme et ses traditions. Au premier tiers de son mandat, il dresse le bilan de sa ville et évoque ses projets pour 2022.

Jean Augé 2 @elodiegreffin

Votre programme « Saint-Thibéry au cœur » a commencé par la richesse patrimoniale de la ville. Il y a actuellement des procédures administratives concernant la requalification du cœur de ville ?

Jean Augé : « On lance le mois prochain une étude Bourg Centre. C’est un dispositif régional qui accompagne les petites villes, bourgs ruraux ou péri urbains d’Occitanie dans leur politique de dynamisation de leurs bassins de vie. Ils vont nous aider à requalifier et à participer au financement de la réorganisation urbaine sur le centre ancien. Au niveau de la requalification de l’abbatiale, mais aussi des espaces publics pour créer de la vie. »

Le Plan Local d’Urbanisme a été très retardé par la Covid ?

Jean Augé : « Le PLU (Plan Local d’Urbanisme) a pris du retard, à cause d’un environnement lié à la Covid qui a été extrêmement compliqué à gérer pendant deux ans. La situation est difficile parce que les protocoles sont changeants, la vie des gens a été très perturbée ainsi que celle de la commune. Le Plan Local d’Urbanisme, qui a été lancé au début du mandat, est retardé de fait. Les gens ne peuvent pas se déplacer, les visioconférences ne sont pas bien organisées, les services de l’État ne sont pas forcément disponibles au moment où l’on souhaiterait. Toute cette avancée est particulièrement compliquée. Cela verra le jour vraisemblablement sur le premier trimestre 2023. Nous serons bien heureux d’arriver au bout de cette procédure pour enfin entrer dans la phase d’engagement. »

Parlons travaux, est-ce que les gens qui entrent et sortent de la ville peuvent espérer d’ici 2024, voir un ou deux ronds-points à l’entrée du carrefour de la RD13 ?

Jean Augé : « Nous sommes en pleine réflexion avec la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et le département. Les études touchent bientôt à leur but. Entre la fin de l’année et le premier trimestre 2023, nous devrions voir la mise en place des premiers travaux sur la zone dite de Lidl. Un aménagement attendu depuis plusieurs décennies.»

Vous n’êtes pas tout seul sur ce chantier, c’est un travail d’équipe. Vous avez réussi à réunir de nombreuses entités autour de vous ?

Jean Augé : « On travaille avec 5 ou 6 entités différentes, y compris des sociétés privées. Nous travaillons en très bonne collaboration avec le Conseil départemental, qui est représenté sur le canton par Julie Garcin-Saudo et Vincent Gaudy. De l’autre côté, nous collaborons avec la Communauté d’agglomération Hérault Méditerranée et son président Gilles d’Ettore, ainsi qu’avec le Sictom représenté par Sébastien Frey. Nous  avons aussi des partenaires privés privilégiés comme les carrières des roches bleues. Les discussions sont parfois tendues, mais cela fonctionne très bien : nous arriverons à un bon consensus car tout le monde va dans le même sens, c’est le plus important»

Sept intercommunalités de l’Ouest héraultais s’unissent pour créer un centre de tri nouvelle génération. Le futur bâtiment de 5 800 m2 sera implanté sur l’ancien site de la carrière des Roches Bleues de Saint-Thibéry. Une belle réussite ?

centre de tri de saint thibery

Jean Augé : « On a réussi un beau tour de force avec le président du Sictom, Sébastien Frey, pour arriver à développer ce centre de tri. Il est idéalement positionné à Saint-Thibéry, au centre du territoire, facile d’accès par les axes routiers ce qui limite les traversées de camions dans les communes. Nous nous sommes  vraiment investis dans ce projet dans l’optique d’un développement futur de la carrière. »

Quand vous étiez en campagne, vous étiez particulièrement attentif aux circuits courts. Un rendez-vous hebdomadaire a été mis en place avec les « after works » du jeudi ?

Jean Augé : « Nous avons lancé ce projet de marché de fin de journée il y a maintenant quatre mois, avec une conseillère municipale particulièrement impliquée. Nous avons aujourd’hui 3 ou 4 foodtrucks  et quelques artisans de bouche (pain, fruits et légumes de saison, épicerie bio, poissons et crustacés, cave ambulante, fromages et charcuteries, produits du terroir) qui viennent chaque semaine sur la place Francis Laurent entre 17h et 20h. Donner la part belle aux circuits courts est une volonté de notre part. Cela se vérifie également au niveau de notre prestataire de restauration scolaire qui se fournit, en partie, chez nos commerçants.

Dans la continuité de ce qui avait été fait, vous oeuvrez activement pour l’aménagement des scolaires ?

Jean Augé : « Nous avons poursuivi le travail amorcé sur les embellissements et l’entretien général du bâtiment, avec si possible une vision durable, par exemple pour la rénovation du système de chauffage de l’école. Pour la rentrée prochaine, nous avons pour objectif de remplacer la chaudière actuelle par une chaufferie à granulés de bois. Parallèlement nous développons les pratiques numériques du groupe scolaire. Cela se traduit par la mise en place, dès le mois de mars, de nouveaux outils numériques dans toutes les classe primaires. Cela est déjà fait à l’école maternelle avec la mise à disposition des enseignantes de tablettes numériques. Celles-ci facilitent le lien avec les parents grâce à l’espace numérique de travail (ENT) qui est une application en ligne de l’éducation nationale. Ainsi, nous recréons du lien avec les familles grâce au numérique.

En parlant de créer du lien, une rénovation de la salle des fêtes est prochainement au programme ?

Jean Augé : « C’est une salle qui est relativement ancienne maintenant, cela fait une bonne vingtaine d’années qu’elle n’a pas reçu un coup de peinture. Nous allons donc rénover l’espace, le chantier sera lancé au cours de l’été. »

À Saint-Thibéry, vous avez également une magnifique piste, très technique, de Moto Cross ?

Motocross Saint thibery @elodiegreffin

Jean Augé : « Nous avons un club de motocross hyperactif qui ne s’est quasiment pas arrêté pendant la période Covid. Il y a eu de nombreux entraînements et les courses ont pu reprendre rapidement. La dernière qui a eu lieu fin janvier a été une belle réussite, nous avons eu près de 300 pilotes sur le site avec des niveaux internationaux. Le motoclub vient même de lancer sa propre école de pilotage, accessible dès 6 ans, qui rencontre déjà un franc succès. »

Une nouveauté dans le village, un distributeur automatique de billets est en service depuis peu ?

distributeur billet st thibery

Jean Augé : « Oui, et cela fonctionne très bien ! Avoir un distributeur de billets à Saint-Thibéry était peut-être une folie au départ, mais à l’arrivée c’est vraiment une très belle réussite. Les derniers chiffres parlent d’eux-mêmes : c’est 110 000 € retirés  mensuellement ce qui représente en moyenne une centaine de retraits par jour. Nous sommes à plus du double des objectifs initialement prévus ce qui est un résultat très satisfaisant compte tenu de la période Covid qui a freiné bon nombre d’activités et de festivités.»

En quelques mots, si vous deviez faire un bilan au premier tiers de votre mandat de maire ?

Jean Augé : « Difficile, passionnant et résolument tourné vers l’avenir, avec de nouvelles responsabilités au sein de l’agglo comme 10e vice-président délégué à la propreté, aux espaces verts et aux moyens généraux ; mais surtout avec des projets plein les cartons pour Saint-Thibéry. Nous avons beaucoup de sujets à l’étude qui devraient sortir vers la fin du mandat. Nous allons vers de belles concrétisations ! »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Je Pense que malgré tous les problèmes rencontrés , Monsieur le Maire assume très bien sa fonction dans tous les domaines .Sur ce rythme, et avec ses ambitions pour St Thibéry ,il va effectuer un mandat qui sera tout en son honneur.

    Je lui souhaite tout mon courage ainsi qu’à l’ensemble du Conseil Municipal .

  2. merci tout simplement pour cet engagement qu’on sait lourd mais nous n’en doutons pas gratifiant. Nous sommes ravis de tout ce que nous voyons émerger sur notre village.Bonne route à l’équipe

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.