Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Sébastien Frey sur la liste de Raymond Couderc aux sénatoriales

Sébastien Frey sur la liste de Raymond Couderc aux sénatoriales du 21 septembre 2008. La liste  démocratie pour l’ Hérault ” UMP – NOUVEAU CENTRE – NON INSCRITS  emmenée par Raymond Couderc , Sénateur-Maire de Béziers, comprendra donc un Agathois en la personne du nouveau Conseiller général du canton d’Agde Sébastien Frey. Voici la liste […]

Sébastien Frey sur la liste de Raymond Couderc aux sénatoriales du 21 septembre 2008. La liste  démocratie pour l’ Hérault ” UMP – NOUVEAU CENTRE – NON INSCRITS  emmenée par Raymond Couderc , Sénateur-Maire de Béziers, comprendra donc un Agathois en la personne du nouveau Conseiller général du canton d’Agde Sébastien Frey.

Voici la liste présentée  aujourd’hui par Raymond COUDERC

1 –     Raymond COUDERC
    Sénateur -Maire de Béziers     UMP

2 –     Marie-Thérèse BRUGUIERE
    Maire de Saint-Aunès
    Conseillère Régionale         N.I.

3 – François COMMEINHES
    Maire de Sète
    Conseiller Général            UMP

4 –  Françoise BAILLY
     Adjointe au Maire de Lunel    N.I.

5 – Sébastien FREY
    Adjoint au Maire d’Agde
    Conseiller Général         Nouveau Centre

6 – Marie-Agnès SIBERTIN-BLANC
      Maire de Popian            UMP

On retrouve également sur cette liste François Commeinhes, maire de Séte en position potentiellement éligible.
Ce ne sera pas le cas de l’Agathois Sébastien Frey, il faudrait en effet à la liste emmenée par Raymond Couderc un score de république bananière pour que ce dernier fasse partie de la
La “Haute assemblée”  composée à l’heure actuelle de 331 sénateurs.
Le nombre de sénateurs sera ensuite porté à 343 lors du vote du mois de Septembre et à 348 en 2011.

Sébastien Frey défendra les couleurs de son nouveau parti : Le NOUVEAU CENTRE après avoir porté celle du PARTI SOCIALISTE ( 1995- 2000 )  celle de l’ UDF ( 2002 2006 ) et avoir soutenu initialement la candidate MODEM ( Marie Claude DOMINGOT)  aux législatives avant de se rallier à l’UMP Gilles D’ETTORE ( 2007) .

Comme il se plait à le répéter, Sébastien FREY n’a jamais perdu une élection et n’a jamais connu l’échec :

– en 1995 – Elu PARTI SOCIALISTE adjoint à la jeunesse de Régis PASSERIEUX
– en 2001 – Elu – Premier adjoint ( DISSIDENT SOCIALISTE ) de Gilles D’ETTORE
– en 2002 – Elu Premier adjoint de Gilles D’Ettore ( NON INSCRIT ) Aprés invalidation de l’élection municipale )
– en 2008 –  Réelu Premier adjoint ( NOUVEAU CENTRE ) de Gilles D’ETTORE
– en 2008 –  Elu Conseiller général du Canton d’Agde ( NOUVEAU CENTRE )

Cinq candidatures et Cinq victoires ! Imparable !
Même si on peut lui reprocher d’avoir suivit les vagues successives roses ou bleues, force et de constater que ce dernier est doté d’un flair à toute épreuve pour connaitre le sens des marées politiques.

Ce premier revers électoral prévisible ( en fonction de sa position sur la liste)  aura toutefois une  allure de victoire pour la reconnaissance politique qu’elle offrira à notre représentant local.

Au petit jeu de la représentativité locale il parait difficile que d’autres agathois figurent sur une liste opposée.
Les électeurs étant les élus, chaque tête de file préfèrera sans doute s’entourer d’élus locaux majoritaires dont le potentiel électoral est plus large dans les assemblées locales.

Cela dit, Fabrice Mur, opposant, aujourd’hui naturel à Gilles D’Ettore pourrait également séduire d’autres candidats potentiels du MODEM ou du PS. Il peut en effet compter sur la fidélité de ses 8 colistiers et des deux délégués qui devraient être désignés comme grands électeurs à la proportionnelle lors du conseil municipal agathois.

Voilà qui donnerait un peu de piment local à cette élection, qui malgré son importance ne jouira pas d’un engouement populaire.

Elections sénatoriales : des précisions

Ces élections devaient initialement se tenir en 2007 et 2010, mais en
raison de la modification du calendrier électoral des élections
municipales et cantonales et afin que les sénateurs soient élus désormais et dans les années à
venir par des grands électeurs en début de mandat, les élections
sénatoriales ont été décalées d’une année soit septembre 2008, 2011 et
2014.

En 2008 : 114 siéges sont à pourvoir : 

Sur les 114 sièges concernés par le renouvellement de septembre 2008, 40 sièges sont à pourvoir à la représentation proportionnelle,
contre 74 au scrutin majoritaire, soit une proportion de plus d’un
siège sur trois. L’augmentation du nombre de sièges dans le département
de l’Hérault (de 3 à 4 sénateurs) accroit encore le nombre de
départements dans lesquels la représentation proportionnelle trouve à
s’appliquer.

Au 1er
octobre 2008, près d’un sénateur sur deux aura été élu à la
représentation proportionnelle. En 2011, plus de la majorité des
sénateurs seront élus à la représentation proportionnelle.


illustration : graphique de la répartition des sièges suivant le type de scrutins

Les élections sénatoriales sont les
seules élections pour lesquelles le vote est obligatoire pour les
membres du collège électoral.


Découvrez Kolouba Norbert!

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.