SEM de l‘Ouest Hérault : Sebli devient Viaterra

Des missions élargies et de nouveaux métiers pour de nouveaux territoires… Telle était la…

Des missions élargies et de nouveaux métiers pour de nouveaux territoires… Telle était la volonté affichée le 27 octobre 2016 lors de l’annonce de la mutation identitaire de la SEM, qui prend le nom de Viaterra. L’ex-SEBLI  – Société d’équipement de Béziers et son littoral, créée en 1963 – veut se donner de nouveaux horizons  et un nouveau visage. Aujourd’hui dirigée par Thierry Boucher, Viaterra entend proposer de nouveaux métiers en étendant ses savoir-faire au développement durable, aux TIC et à la silver economy, tout en renforçant sa spécialisation littorale, dans la perspective du plan de rénovation annoncé par la Région. Si le nom change, l’actionnariat* reste le même. Comme l’a souligné Frédéric Lacas, président de l’agglomération Béziers Méditerranée, Viaterra est désormais le point de contact et le point d’entrée pour accueillir au mieux, sur le Biterrois, les entreprises cherchant un interlocuteur direct pour leur implantation ou leur relocalisation. Viaterra compte 23 collaborateurs pour un chiffre d’affaires évoluant entre 20 et 30 millions d’euros par an, réalisé à 50 % dans les travaux de réalisation et 50 % par la vente de terrains.

A l’occasion de l’assemblée générale extraordinaire du 27 octobre 2016, après cinquante-trois années d’existence, le nom Viaterra a été substitué à l’acronyme SEBLI. Un nom plus évocateur, en rapport avec la terre, la route et le chemin (via) et portant des couleurs emblématiques du Biterrois et de la région, de l’orange au bleu turquoise. « Ce n’est pas une opération cosmétique » prévient Thierry Boucher, directeur général de la SEM, qui a remplacé à ce poste, début 2015, Henri Dorne, qui fut la mémoire et le promoteur de la structure durant plusieurs décennies. La volonté est d’actualiser l’image de la SEM et d’aborder des horizons nouveaux, en vue notamment d’élargir sa clientèle. L’agglomération biterroise et la ville de Béziers représentent en effet 90 % de son activité. Thierry Boucher souhaite ainsi séduire notamment les communes qui n’ont pas la taille critique pour assurer seules des projets de développement, ainsi que des intercommunalités à la recherche d’un savoir-faire précieux. « Entre Sète et Narbonne, il y a des trous dans la raquette… » a assuré Thierry Boucher, qui a indiqué que l’ex-Sebli venait de candidater à Carcassonne.

Le nouveau Plan Littoral 21 porté par la Région offre également de nouvelles opportunités à une SEM créée à l’origine pour répondre aux besoins de la Mission Racine. La participation à la réalisation de la station balnéaire du Cap d’Agde fait d’ailleurs partie des références de la structure, tout comme le quartier de la Devèze, le stade de la Méditerranée, et plus récemment la médiathèque d’agglomération et le pôle commercial Polygone, toujours à Béziers, au cœur du grand projet de réaménage-ment du carrefour de l’Hours et de l’avenue Wilson. Viaterra va poursuivre les chantiers engagés, comme la ZAC de la Courondelle et ses 1 400 logements à venir et la piscine Nord de Béziers Méditerranée, située sur la commune de Servian. Parmi les autres projets : la poursuite de la commercialisation de la ZAC de la Méridienne (60 ha), où viennent de s’installer Décathlon et l’enseigne Barba et où la société Perrenot Buchaca vient de confirmer l’acquisition d’une parcelle de 30 000 m2 pour implanter un ensemble de bâtiments sur 6 000 m2

L’autre ZAC active est celle de Mazeran qui, sur 90 hectares, est polarisée sur l’accueil d’activités autour de la santé et des TIC. Elle bénéficie de la proximité d’un pôle médical et de la clinique Saint-Privat. La société Quadran, spécialisée dans les énergies renouvelables, va y installer son siège d’ici la fin de l’année. Le projet d’un écoquartier attenant (Les Grandes Vignes) doit se développer en parallèle.

* Les actionnaires sont : Béziers Méditerranée Agglomération (29,5 %), la Ville de Béziers (14 %), Hérault Méditerranée (12%), la Ville d’Agde (5 %), la Caisse des Dépôts (12 %), la Caisse d’Epargne, la CCI de Béziers.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.