L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Economie

Série à la découverte d'un métier : Portrait de Cécile Fontaine à la tête des festivités de Sérignan

  Régulièrement, la rédaction d'hérault-tribune se propose de mettre en lumière des métiers ou des savoir-faire afin de les faire découvrir et éventuellement susciter des vocations.  Cette semaine, nous vous proposons de partir à la découverte de Cécile Fontaine, chargée d'organiser les événements festifs sur la commune de Sérignan. Bonjour Cécile, pouvez vous nous parler de vos […]

 

Régulièrement, la rédaction d'hérault-tribune se propose de mettre en lumière des métiers ou des savoir-faire afin de les faire découvrir et éventuellement susciter des vocations. 

Cette semaine, nous vous proposons de partir à la découverte de Cécile Fontaine, chargée d'organiser les événements festifs sur la commune de Sérignan.

Bonjour Cécile, pouvez vous nous parler de vos missions ?
Je mets en place et organise les événements et festivités de la ville. Foire au gras, Noël, concerts, Festa Boca, Saint Roch, Paratge, etc. Il y en a beaucoup, Sérignan est très animé comme village !

Quels sont vos moyens et avec qui travaillez vous ?
Je suis à temps plein et bénéficie de l’aide de saisonniers durant l’été.
Je travaille seule, mais en transversalité avec la plupart des services de la Ville : services techniques, police municipale, enfance, communication, CCAS, La Cigalière…
Je suis aussi en contact fréquent avec les associations, les commerçants, les écoles. On est tous dans le même bateau : Sérignan !

Quelle est une journée type dans votre métier ?
C’est très changeant, selon les saisons. Récemment, en novembre et décembre, j’étais sur l’organisation de la foire au gras, le Noël du 22 décembre et un peu sur les vœux qui arrivent dans quelques jours.
Le matin, par exemple, j’appelais tous les producteurs de la Foire au gras pour confirmer leur venue et leurs besoins techniques (électricité, emplacement de parking pour leur remorque réfrigérée, nombre de tables, de chaises…), puis je cherchais de nouveaux producteurs pour proposer un peu de nouveautés au public. Je contactais ensuite les fournisseurs pour m’assurer, par exemple, que le chapiteau soit monté le bon jour, au bon endroit, ou que les WC autonomes soient livrés au bon moment.
L’après-midi, je travaillais sur la fête de Noël du 22 décembre, je me mettais en relation avec les fournisseurs, les artistes, les services techniques pour l’implantation, etc.
Et actuellement, je m’assure que la soirée des Vœux qui a lieu à La Cigalière soit réussie. J’appelle tous les restaurateurs présents, je coordonne les livraisons, je vérifie que l’ambiance soit réussie, musique, nappes, lumières. Tout doit être parfait !
Mais je réfléchis aussi à tous les concerts de cet été. Il faut “optionner” (c’est-à-dire réserver) les groupes tôt pour avoir les dates qu’on souhaite et les prix corrects !
En fait, je passe tout le temps d’un événement à un autre, mes journées sont bien remplies.

Les moments de bonheur au travail ? Ce qui vous anime ?
J’aime mon travail, car j’aime les relations humaines et je suis en contact permanent avec des gens : les artistes, les commerçants, les collègues à la mairie, mais aussi les gens du village et les vacanciers l’été. Par exemple, un petit plaisir pour moi, c’est de faire découvrir les artistes de ma région aux touristes. C’est important pour moi.
J’aime aussi voir les gens heureux, pendant les festivités. Quand les yeux brillent, que les gens dansent. En ces temps parfois moroses, ça fait du bien.
Et puis le “moment de grâce”, c’est quand un événement est fini, et qu’il s’est bien passé. Ça, c’est mon bonheur professionnel à moi.

Les difficultés ? les moments désagréables ?
Lorsque la météo est menaçante, ou que l’on risque d’annuler un événement qu’on a mis si longtemps à organiser. Ça, c’est dur et frustrant, j’en ai déjà eu les larmes aux yeux.
Et puis, ça n’est pas un moment désagréable mais plutôt une difficulté du métier : il faut avoir beaucoup d’énergie. Ça tombe bien, j’en ai !

 


Ce portrait vous a plu ? Vous aussi, vous souhaitez faire connaître votre métier ?

n'hésitez à contacter la rédaction 

nous viendrons vous voir


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.