SETE- AGDE - Sauver l’aide alimentaire européenne aux plus démunis - Question au Gouvernement de SébastienDENAJA

Sauver l’aide alimentaire européenne aux plus démunis Au nom du groupe SRC, Sébastien Denaja…

https://youtube.com/watch?v=1ErpXf0ysLM%26autoplay%3D1

Sauver l’aide alimentaire européenne aux plus démunis

Au nom du groupe SRC, Sébastien Denaja a interrogé, durant la séance des questions au gouvernement, la ministre chargée de la lutte contre l’exclusion, Marie-Arlette Carlotti, au sujet de la disparition programmée des fonds européens (PEAD) destinés aux banques alimentaires.

Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale, et Sébastien Denaja sont allés également entendre les attentes du Secours Populaire qui manifestait ce mercredi 21 novembre 2012 devant l’Assemblée nationale.

Les députés socialistes prennent en compte la très forte crainte des associations humanitaires quant aux menaces qui pèsent sur les financements européens relatifs à l’aide alimentaire aux plus démunis, le PEAD, Programme Européen d’Aide aux plus démunis, fondé par Jacques Delors.

En 2011, le gouvernement précédent avait acté la disparition de ce programme dès 2014.

Aujourd’hui, la Commission européenne propose une réduction de près d’un milliard d’euros de l’enveloppe consacrée à un besoin pourtant vital : l’accès à une alimentation suffisante, de qualité, et équilibré pour plus de 18 millions d’européens en grande précarité.

Les députés SRC vont se mobiliser fortement dans les prochaines semaines pour soutenir le gouvernement français dans sa résolution d’obtenir le maintien de l’aide européenne.

Dans sa réponse, la ministre a indiqué que le gouvernement était totalement engagé en faveur du maintien de l’aide alimentaire européenne aux plus démunis.

Ci-joint le texte de la question au gouvernement de Sébastien Denaja


Question au Gouvernement
Mercredi 21 novembre 2012
Par Sébastien Denaja, député


Monsieur le président,
Ma question s’adresse à monsieur le ministre délégué aux affaires européennes.

Monsieur le ministre, dans cet hémicycle, je souhaite relayer auprès de vous au nom du groupe SRC, la très forte crainte des associations humanitaires quant aux menaces qui pèsent sur les financements européens relatifs à l’aide alimentaire aux plus démunis, le PEAD, Programme Européen d’Aide aux plus démunis, fondé par Jacques Delors.

En 2011, le gouvernement précédent avait acté la disparition de ce programme dès 2014.
Aujourd’hui, la Commission européenne propose une réduction de près d’un milliard d’euros de l’enveloppe consacrée à un besoin pourtant vital : l’accès à une alimentation suffisante, de qualité, et équilibré pour plus de 18 millions d’européens en grande précarité.

De plus, la perspective de l’ouverture légitime de ce programme à tous les Etats, induit de nouveaux besoins que l’Europe ne saurait ignorer.

Nos inquiétudes justifiées sur le budget 2014-2020 sont renforcées à court terme par l’impasse budgétaire européenne constatée pour l’année 2013.
Nous savons, madame la ministre que le gouvernement a été particulièrement actif sur ce dossier qui touche à la vie de plusieurs millions de français, et met en péril l’action de dizaines de milliers de bénévoles des associations humanitaires.

Alors que l’Union Européenne vient de recevoir le prix Nobel de la paix, nous ne pouvons accepter une telle régression de la solidarité européenne.

Aussi, monsieur le ministre, pouvez-vous nous indiquer ce qu’il en est de l’état de la discussion avec nos partenaires, et quelle position la France défendra lors des prochaines négociations européennes ?

Je vous remercie.



 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.