Sète Agglopole Méditerranée : bilan de la première année du Comité de Développement

Hérault Tribune Pro

Le Conseil de Développement (CoDev) de Sète Agglopole Méditerranée a été reconstruit en septembre 2021. Il compte 120 membres et est présidé par Bruno Arbouet. Bilan de cette première année.

Ce bilan s’est déroulé à Frontignan à la mi-octobre. Lors de cette assemblée plénière, les groupes de travail ont présenté leurs travaux sur les trois sujets sur lesquels l’Agglo les a saisis : le Scot du bassin de Thau (Schéma de Cohérence Territoriale) , le site Lafarge-Mongolfier et le Plan de Déplacements Urbains de l’agglomération.

Un engagement pour le territoire

La finalité de ce Comité de Développement est décrite ainsi : “réussir la mutation du territoire vers des domaines porteurs d’avenir tels que l’économie bleue, la croissance verte et le sport, la santé, le bien être, en s’appuyant sur ses atouts et en privilégiant le bien vivre ensemble, l’emploi et la formation.

Bruno Arbouet, le président a rappelé que “la parole du CoDev est une parole libre qui peut parfois être exigeante voire dérangeante mais que nous voulons toujours rigoureuse et responsable. Seuls les élus issus du suffrage universel ont la légitimité pour décider. Notre responsabilité est d’une autre nature. Notre rôle est de donner des avis, de débattre, de proposer des solutions, d’éclairer les champs des possibles ou des souhaitables de notre avenir commun. Notre légitimité se construira progressivement par la pertinence de nos avis, la qualité de nos propositions, l’utilité de notre engagement“.

Le président rappelle également l’engagement des membres du CoDev : “notre conseil de développement, ceux sont des femmes et des hommes engagés, bénévoles et enthousiastes. Depuis le début de l’année, c’est plus de 3500 heures de réunions consacrées à dessiner notre avenir commun. Ce collectif d’hommes et de femmes différents issus de territoires différents, de communes différentes, de formations différentes, de milieux professionnels différents, de classes d’âge différentes, d’horizons culturels différents, d’horizons politiques ou religieux différents. Mais ils ont tous un point commun : l’attachement à notre territoire“.

Des promesses concrètes

Le CoDev voit son intervention dans un objectif de développement du territoire. Pour que ce développement devienne “acceptable par le plus grand nombre, il doit porter 4 promesses concrètes : la richesse, autrement dit la hausse du pouvoir d’achat pour ses habitants ; le dynamisme économique c’est-à-dire la création d’emplois ; la préservation de l’environnement, notre bien commun, et le renforcement de ce qui fait lien, de ce qui nous unit. Notre projet commun à horizon de 20 où 30 ans : un développement qui pourrait s’articuler autour de quatre ambitions fortes et structurantes: ambition spatiale, ambition sociale, ambition économique et ambition culturelle“.

François Commeinhes, le président de Sète Agglopole Méditerranée a souhaité saisir ce CoDev au delà de l’obligation légale : “comme vous le savez, un Conseil de développement peut aussi être saisi par les élus sur des projets structurants, où l’approche citoyenne nous semble importante pour conforter ou ajuster nos choix. Ainsi, au-delà des documents où l’avis du Codev est requis par la loi, il m’a semblé intéressant de vous saisir sur 3 sujets sur lesquels des contributions argumentées seront du plus grand intérêt pour les élus que nous sommes“. Ainsi, concernant la révision du Scot par exemple, l’Agglo et le Syndicat Mixte du Bassin de Thau en attendent une conciliation d’impératifs : “votre analyse participera à l’incarnation des attentes de la société civile à cet exercice de révision, qui doit réussir le délicat exercice de concilier plusieurs impératifs comme le développement économique et la protection de nos espaces naturels, dans un cadre règlementaire très contraignant“.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.