SETE - Candidature de Virginie Angevin pour la campagne des législatives de la 7eme circonscription de l’Hérault

C’est vendredi 19 mai à 11H 30 au restaurant « Terre et Mer » à SETE,…

C’est vendredi 19 mai à 11H 30 au restaurant « Terre et Mer » à SETE, que Michel Colas, secrétaire départemental de Debout la France (lui –même candidat sur la 8e circonscription)  a décidé de convier un parterre d’officiel du monde de la pêche, de l’ostréiculture, de la viticulture et nombre de chefs d’entreprises du territoire pour l’annonce officielle du lancement de la campagne des législatives de la 7eme circonscription de l’Hérault.

C’est donc Virginie Angevin, conseillère municipale et communautaire d’opposition de la ville de SETE, membre du Bureau politique de Debout la France, qui a été désignée par Nicolas Dupont -Aignan lors du conseil national du 13 mai 2017 à Paris.

Brisant les codes qui obligent plus ou moins la recherche d’un suppléant sur une autre ville de la circonscription, elle a choisi dans cette campagne Roger Sylva, ancien de la police nationale, sétois comme elle, pour ses compétences sur la sécurité du territoire.

Cette sétoise, bien connue du milieu de la pêche, avait eu la charge de l’élaboration du programme Mer de Nicolas Dupont-Aignan en collaboration avec des experts comme Me Henri TEMPLE, avocat montpelliérain, expert en relations internationales mais également avec Xavier Louy, célèbre auteur de « France sur Mer : un empire oublié. »

Après donc une expérience nationale acquise durant la campagne des présidentielles, c’est à travers un discours précis et un positionnement sans ambiguïté, que celle-ci a listé de façon chirurgicale les priorités et les propositions sous lesquelles elle voulait placer sa campagne.

Décrite comme une « Euro vigilante » par ses proches, elle a rappelé les priorités nationales du mandat de député de ce prochain quinquennat.  Rappelant qu’un député doit avoir la capacité de transposer des enjeux locaux en enjeux nationaux.

Une opposition claire à la ratification des traités transatlantiques, comme le CETA, lors de leurs passages à l’assemblée nationale (décision du 17 mai 2017 de la cour européenne de justice) à l’inverse de la droite traditionnelle.

Le refus de la modification du code du travail par le biais des ordonnances ou par le 49-3, pour la sauvegarde du principe du dialogue social.

N’hésitant pas à affirmer que le maintien des acquis sociaux dans l’entreprise devaient être obligatoirement assorti par contre, d’une refonte totale du RSI, une baisse des charges et une division par deux du taux d’imposition sur les bénéfices des entreprises réinvestissant sur le sol français.  Seule position pour elle, permettant de lutter contre la précarisation des emplois mais favorisant la liberté d’entreprendre des TPE et PME de ce territoire.

Rappelant plusieurs fois, que l’équilibre économique de ce territoire dépend de sa bonne santé environnementale, elle a affirmé vouloir faire de la qualité de l’eau maritime et lagunaire une autre priorité afin de pérenniser la conchyliculture mais également la pêche artisanale, trop souvent touchées.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.