Sète : Elie Semoun affectionne ses Monstres

C'est son septième spectacle en solo. Pour cette tournée de création, Elie Semoun présentera en exclusivité ses nouveaux personnages, ses Monstres.

(Crédit Photo ©FabriceRobin)

Elie Semoun prend plaisir à présenter ses nouveaux personnages, “Ses Monstes”, plus, il les affectionne. Il dépeint certains travers, certains humanismes avec affection et bien entendu sur le ton de l’humour. Il aime ses 13 personnages, se moque d’eux en ayant de l’affection pour la faiblesse humaine.

Ses monstres

Elie Semoun avoue avoir quelques préférences “dans son cirque. Je me balade avec des monstres comme un cirque se balade dans toute la France avec ses clowns. J’aime bien Mapi, Marie-Pierre Fontanas, qui a 70 ans et qui se libère de l’oppression de son mari après 30 ans de vie commune. Elle lui annonce qu’avec lui, elle n’a jamais eu d’orgasme et qu’elle va bientôt présenter à ses enfants le nouveau beau-père, Boubakar, un ivoirien de 25 ans, beau comme un Dieu. J’aime l’interpréter car elle est en colère, drôle, c’est une grande féministe. Garence aussi me donne beaucoup de plaisir à l’interpréter. Elle fait du stand-up. J’aime bien jouer les femmes parce que je trouve que la performance d’acteur est plus importante quand un homme joue une femme. J’ai toujours eu de l’affection pour les femmes, dès les petites annonces d’ailleurs. Je me sens proche d’elles, je dois avoir une sensibilité assez féminine. J’adore ça!” Mais il y a des hommes Monstres dans le spectacle d’Elie Semoun : “j’interprète aussi un djihadiste qui vient expliquer son métier devant des enfants. Je me joue également en tant qu’Elie Semoun qui parle de ma maman. Ou encore le professeur Judex qui explique à son patient qu’il vient de sortir d’un coma de 30 ans. J’interprète aussi un type qui revient de Thaïlande, on comprend qu’il est un peu pédophile … C’est des thèmes qui paraissent sur le papier inabordables, mais qui font rire les gens.” Elie Semoun aborde ainsi la terreur du mystère humain pour le transformer en sujets à rire “quand je parle du djihadisme oui, totalement. J’aime aborder des thèmes qui sont délicats, fragiles. J’ai un humour un peu ‘border line’, les gens me connaissent pour ça, j’ai toujours été comme ça. Pourtant, on n’est pas dans une époque où l’on peut rire de tout. Mais quand je suis sur scène, je m’accorde une certaine liberté.

Au profit du Lions Club Sète Doyen

Elie Semoun a accepté de jouer son spectacle au profit du club service et de ses œuvres caritatives : “je suis ravi de venir jouer à Sète car c’est une ville symbolique pour moi, la ville de mon chanteur préféré. J’ai joué souvent à Montpellier, c’est une première à Sète, au théâtre Molière. Je suis très content de savoir que les gens qui vont payer leur place vont donner cette argent à cette association et qu’il va servir. On a besoin de se tendre la main dans cette période folle, la guerre en Russie, le risque de l’extrême droite au pouvoir. C’est un monde qui est dans un tourbillon de folie. Dès que l’on peut faire des choses généreuses, altruiste, c’est top et je suis ravi d’y participer.

Ducobu président au cinéma le 13 juillet

Le 13 juillet prochain, vous pouvez retrouver en salle Ducobu président, le 4è volet de la série, deuxième film réalisé par Elie Semoun, avec Gérard Jugnot entre autre.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.