Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SETE - Intervention de Véronique Calueba, délibération n°10, Carte scolaire, préparation de la rentrée 2

 La lecture de cette délibération amène quelques réflexions.Comme chaque année, nous allons nous y…

 

La lecture de cette délibération amène quelques réflexions.

Comme chaque année, nous allons nous y opposer et déplorer une fermeture des classes.

Interrogeons-nous sur la cause !

Ecoles maternelles : 2001 : 1289 enfants inscrits / 2018 : 1056 enfants > une baisse de 239 enfants inscrits

Ecoles élémentaires : 2001 : 2129 enfants inscrits / 2018 : 1872 > une baisse de 257 enfants inscrits

Soit une baisse cumulée de 496 enfants inscrits, et cela ne profite pas au privé, qui n’augmente ses effectifs que de 8 enfants inscrits entre 2001(660 enfants inscrits)  et 2018 (668 enfants inscrits).

Votre politique,  confirmée par la présentation du PLH (plan local habitat), promeut l’affaiblissement en nombre d’enfants et la perte de l’installation de familles avec enfants. Cette déperdition est expliquée par des manques : d’offres emplois pérennes, d’offre de logements adaptés (T4/T5) et d’offre urbanistique tournée vers les plus riches – dans une ville où le prix du m2 a explosé et qui devient un Eldorado pour les investisseurs. Il est de plus en plus difficile pour une famille de classe moyenne ou classe populaire de se loger. Ces familles quittent la ville et il est à noter que malgré la construction de 3800 logements sur l’Entrée Est, aucune école n’est prévue. Quelle physionomie de sétois souhaitez-vous pour les années à venir ?

Par ailleurs, il est à souligner que vos choix imposés pour l’organisation des écoles vont à l’encontre des souhaits de la population.

Vous regroupez les écoles pour dégager du foncier au détriment des élèves. Le regroupement des écoles dans le quartier de l’Ile de Thau,   a déclenché la colère des parents.

En REP+  (réseau d’éducation prioritaire), regrouper 2 écoles pour en créer qu’une seule de 18 classes, augmente tous les facteurs de risques. Il vaudrait mieux garder  de petites unités, au sein desquelles les enfants seraient suivis presqu’individuellement.

Même problème à venir pour l’école Jean Macé. Nous pouvons nous attendre à la même colère des parents. Vous regroupez 300 élèves pour récupérer un espace foncier, très bien placé, que vous allez offrir à vos amis promoteurs.

Vous êtes donc, et c’est à noter, totalement raccord et EN AVANCE sur la réforme Blanquer, alors même que cette dernière n’a pas encore été votée à l’Assemblée Nationale. Avec  ces regroupements préjudiciables pour le développement des enfants, nous perdons en plus des postes de direction. Ici encore, nous pouvons constater que vous êtes en totale harmonie avec la logique politique d’Emmanuel Macron. Etes-vous déjà « en Marche » ?

Je terminerai par une remarque sur les variations d’effectifs attendues à la rentrée 2019 (source : sites de l’Académie de l’Hérault), qui prévoit une augmentation de 507 élèves supplémentaires dans l’Hérault (contrairement à l’affirmation de Mme Azaïs)  alors qu’à Sète, par manque d’enfants, chaque année, nous fermons des classes….

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.