Sète : l’Algérie refuse un bateau avec à son bord un taurillon mort et deux malades

Un bateau transportant des taurillons à destination de l’Algérie a fait demi tour en chemin après qu’un animal mort et deux malades ont été identifiés.

La préfecture de l’Hérault a informé qu’une démarche commerciale concernant la vente d’animaux vivants, entre la France et l’Algérie, a tourné court. Un bateau parti de Sète transportant des bovins n’a pas pu aller au bout de son voyage. A bord, un taurillon mort et deux malades ont été déclarés avant d’accoster en Algérie.

La négociation

Une négociation a été engagée “pour trouver une solution satisfaisante au plan sanitaire”, avec le ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire, le Quai d’Orsay, l’ambassade de France en Algérie, et les autorités algériennes. “Il a été décidé de rapatrier le bateau et les taurillons en France” a relaté la préfecture de l’Hérault.

Les analyses

Le navire a donc été autorisé à accoster au port de Sète vendredi 23 septembre à 17 heures. La veille, à l’approche des côtes françaises, “les services vétérinaires se sont rendus à bord du bateau pour évaluer avec précision l’état sanitaire et le bien-être des animaux embarqués », selon la Préfecture. Après analyse, “aucun signe de contamination à la fièvre aphteuse” n’a été décelé, conclut le communiqué préfectoral.

En accord avec le protocole de précaution sanitaire, “le navire à quai (…) a été mis sous surveillance”, et subira des mesures “de biosécurité” comme le demande l’arrêt préfectoral.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.