Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SETE - Le concert exceptionnel de 65 musiciens de la légion étrangère

 L’Amicale des anciens de la Légion Etrangère et Sympathisants de Sète et le Lions…

 

L’Amicale des anciens de la Légion Etrangère et Sympathisants de Sète et le Lions Club Doyen de Sète organisent la venue « LA MUSIQUE DE LA LEGION ETRANGERE ». 

Cette formation spectaculaire de 65 musiciens se produira

le samedi 7 septembre 2019 à 18h30

dans le cadre unique du Théâtre de la Mer de Sète,

promenade du Maréchal Leclerc

 

Les billets au prix de 15.80 € sont disponibles à l’Office du Tourisme de Sète 

60, Grand' rue Mario Roustan Tel: 04 99 04 71 71 

ou sur internet https://www.tourisme-sete.com/billetterie-legion-etrangere-sete.html 

Le bénéfice de la soirée sera intégralement reversé

aux oeuvres sociales de l’ALESSE et du Lions Club Doyen de Sète. 

 


 

La Musique de la Légion étrangère est originale à plus d’un titre : par son recrutement d’abord, car ses légionnaires musiciens sont issus des cinq continents et ont fréquenté les conservatoires les plus prestigieux de la planète ; par son répertoire éclectique ensuite, mêlant marches traditionnelles de la Légion étrangère, reflets des vertus légionnaires, mais également airs d’opéras, ouvertures ou pots-

pourris. Originalité encore par les instruments peu courants qu’elle est la seule à utiliser (fifres ou chapeau chinois entre autres), par la cadence exceptionnellement lente sur laquelle elle défile enfin, qui lui confère cette majesté et cette allure altière. 

La Musique de la Légion étrangère participe à près de soixante-dix prestations par an – dont une quinzaine de concerts – au titre du rayonnement de la Légion étrangère, de l’Armée de Terre, et du lien Armée-Nation, aussi bien en France qu’à l’étranger. 

Tous les ans, elle participe au défilé du 14 juillet à Paris, en tête des unités de la Légion étrangère. Sa valeur artistique à été reconnue en 2013 avec un disque d’or, chez Deutsch-Grammophon, pour son enregistrement “ Héros ”. 

La formation 

La batterie à 18 musiciens comprend les tambours, les caisses claires, les cymbales, la grosse caisse, les clairons et trompettes de cavalerie et enfin les fifres. 

L'harmonie à 32 musiciens comprend les clarinettes, les saxophones, les trompettes et cors d'harmonie, les trombones, les basses, les barytons et les soubassophones. 

Au total, la Musique compte 65 personnels défilant : 1 officiers, 12 sous-officiers et 52 militaires du rang. 

La Musique de la Légion étrangère a conservé l'usage du célèbre chapeau chinois, héritage de l'armée d'Afrique, et des fifres. 

Le chapeau chinois, pavillon de cuivre garni de clochettes, surmonté de la grenade à sept flammes, est d'origine turque. Progressivement abandonné au cours du 19ème siècle par la plupart des musiques militaires, il a été conservé par la Légion qui l'a alors orné de queues de cheval. Leur présence trouve son origine dans une vieille coutume islamique adoptée par les régiments d'Afrique : la queue du cheval tué sous le guerrier était témoignage de courage. 

Exposée devant la tente du chef, elle devenait le symbole du commandement 

Le fifre 

Instrument d'origine suisse, apparu en France sous Louis XI. 

Le fifre a accompagné jusqu'à la révolution les tambours de l'infanterie française. Il tomba ensuite en désuétude et ne fut plus conservé que par quelques unités comme la Garde impériale ou la Garde suisse. La Légion a préservé le répertoire pour fifres. 

Elle le joue indifféremment avec des fifres ou avec leurs équivalents modernes, les petites flûtes. La batterie présente également la caractéristique de porter le tambour bas, le cercle inférieur se trouvant à hauteur des genoux. 

Enfin, la Musique de la Légion se distingue des autres formations musicales de l'Armée française par le rythme particulier de ses marches. La Légion défile à 88 pas minute contre 120 pas minute pour les autres unités. C'est ce rythme lent et puissant qui vaut à la Légion de clore les défilés militaires. 

Le Boudin 

Les origines du mot, comme celles du célèbre refrain, sont assez mal connues. Il s'agirait du rouleau parfait de la toile de tente fixée sur le sac et que l'on appelait volontiers “boudin”. C'est peu de temps avant le départ du régiment étranger pour le Mexique que Monsieur Wilhem, chef de musique, composa cette marche qui est devenue la marche de la Légion étrangère. 

Les paroles actuelles ont probablement été adoptées vers 1870. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.