Sète : le festival des arts urbains K-LIVE maintient sa 14è édition

Prise de position artistique, liberté et occupation de l'espace public, le festival prend le parti audacieux de ne pas se défiler

Du 2 au 6 juin, rendez-vous sur l’île singulière, pour répondre à l’appel des arts urbains et de ses nombreux artistes: Manolo Mesa l’andalou, invité d’honneur, et Tony Bosc, l’enfant du pays, sont les têtes d’affiche street art de cette nouvelle édition.

Initié par K-live dès 2008, le MaCo, Musée à Ciel Ouvert, invite les artistes à laisser trace de leur art sur les murs de la ville, avec aujourd’hui une collection d’une quarantaine d’oeuvres à son actif.

Le festival célèbrera le poète Brassens dans le cadre de son centenaire en proposant une performance graphique et sonore le 2 juin, et initiera les enfants de 5 à 10 ans autour d’un atelier street art sur l’île de Thau, en partenariat avec la médiathèque André Malraux.

Du Hip Hop, du street art, des rencontres sur toile, des conférences, de la musique dans un esprit fédérateur, autant d’éléments à consommer sans modération, en prenant plaisir à (ré)investir l’espace urbain.

K live festiva arts urbains street art sete5
Un festival qui tient à se maintenir
K live festiva arts urbains street art sete2
Artistes du K-live Festival
K live festiva arts urbains street art sete3
Artistes du K-live Festival

Toute la programmation:

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.