SETE - Le Lions Club Sete Doyen organise une maraude pour les plus démunis

Le 2 février, quatre bénévoles du Lions Club Sète "conscience humanitaire chevillée au corps" se sont…

Le 2 février, quatre bénévoles du Lions Club Sète “conscience humanitaire chevillée au corps” se sont lancés dans une maraude dans les rues de l’île singulière. Alain et Michel, retraités, David, chef d’entreprise et pompier volontaire, ainsi que Pedro, pharmacien à Sète, étaient au rendez-vous.

L’opération menée à tour de rôle par des membres du Club Sète Doyen consiste à trier les produits de première nécessité, comme savon, dentifrice, masques, préservatifs, serviettes hygiéniques pour les femmes… ou encore quelques chocolats “pour adoucir la morsure du froid et de l’indifférence”.

Les Lions se mettent en marche

Un groupe de cinq démunis a capté l’attention des généreux bénévoles. « Ce sont des personnes qui possèdent certes un logement, mais insalubre », explique David.

Des incivilités vécues la nuit précédente sont au coeur d’une discussion des cinq camarades encore troublés par les faits. « On vient passer ici la journée entre nous… Un kit hygiénique c’est une bonne idée, cela me permet de garder un aspect digne vis à vis des gens… De la nourriture on arrive à en trouver, mais ça c’est le respect de soi… » indique Marcel.

Pedro, le pharmacien du groupe affirme qu’il ne part jamais sans sa trousse de première urgence, “pour soigner ou adoucir quelques plaies dues à la précarité”. 

Les chocs de la vie

De nombreuses personnes comme Christian, un autre nécessiteux auquel l’association vient en aide, a un « travail » et vit avec sa compagne et ses animaux dans une maison « abandonnée » où ils luttent contre le froid. Pour un membre du Lions Club, « la visite d’une maraude ne constitue pas qu’un approvisionnement en besoins vitaux, c’est aussi l’opportunité de poser sur eux une oreille attentive, de partager pendant quelques instants les chocs de la vie qui les a conduits à être là. »

C’est aussi le cas de Philippe, en cours de reconversion. Cet ancien plongeur dans une entreprise en difficulté a perdu son travail suite à un problème de santé.

Pour Alain, engagé dans le Lionnisme, et retraité,  « cette solitude renforcée par le confinement n’est pas un mal exclusif aux SDF. Nous rendons aussi visite à des personnes qui ont un travail toute l’année, ou qui l’ont perdu à cause de la crise. Ils sont alors peu à peu marginalisés et se rendent compte qu’ils n’ont plus rien, qu’ils sont seuls. »

De nombreuses autres opérations

En plus  des maraudes, le Lions Club Sète Doyen organise, d’autres opérations comme « Lueurs de Noël », qui consiste à apporter des provisions à des personnes isolées, seules ou en couple, et donner un peu de présence et de chaleur humaine.

Les compétences et réseaux de connaissances des membres du Lions se sont mobilisés à de nombreuses reprises. Notamment, dernièrement pour une personne qui venait de perdre son mari et qui ne savait pas comment faire pour régler les frais d’obsèques.

Des chocolats pour aider le Togo

La Fondation du Lions Club International a proposé à tous les Clubs services d’acheter au titre du Club ou à titre personnel, des boîtes de chocolats. L’ensemble des bénéfices permettra de financer la construction de puits afin d’irriguer un petit village au Togo.

Pour Michel Auzanneau, membre du Lions Club Sète, c’est peut-être aussi cela « L’effet papillon ».

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.