SETE - Le POI de Sète décide de soutenir la France Insoumise

A peine élu, le vrai visage de Macron se précise : un homme de…

A peine élu, le vrai visage de Macron se précise : un homme de guerre contre le code du travail, s'entourant de tous ceux qui ont amené le pays au bord du désastre dans un gouvernement qui s'apprête à s'affronter avec les organisations syndicales et le peuple français.

Droit dans ses bottes sur un véhicule militaire lors de son investiture, cherchant des allures de « chef de guerre », il annonce légiférer par ordonnance avant l’été pour aller jusqu’au bout de la logique de la loi travail.

Macron, l'homme des médias et des banques, n'a pourtant aucune majorité : pour rappel, il n’a recueilli que 24% des exprimés, soit 18% des inscrits…

Tous les regards se tournent maintenant vers les législatives : que va-t-il se passer ?

Lors de l'élection présidentielle, des millions de Français se sont rassemblés sur le vote en faveur de Jean Luc Mélenchon. A travers ce vote, ils ont exprimé un véritable ras le bol, le désir de rompre avec le passé récent de la politique désastreuse pour les acquis ouvriers et démocratiques de Hollande/Valls/El Khomri.

Tout le monde l'a compris : l'immense combat contre la loi travail mené par les militants des organisations syndicales CGT, FO, FSU et Solidaires s'est prolongé dans les urnes par ce vote.

L'alignement sur les guerres et putsch menés par l'OTAN (Ukraine, Syrie…) à l'extérieur, la destruction du code du travail, les lois Touraine et NOTRE, toutes les “réformes” de l'éducation (rythmes scolaires, évaluation des enseignants…), la poursuite de la LRU avec la loi Fioraso, puis la sélection à l'entrée du master, le mépris pour les ouvriers, pour les retraités qui rejettent l'augmentation de la CSG, la stigmatisation des immigrés et le communautarisme… c'est tout cela qui a été rejeté.

Par millions, en cherchant à se regrouper sur le vote en faveur de Mélenchon, c’est clairement la volonté de ne plus refaire la gauche plurielle avec les accords d’appareil pour gérer loyalement le capitalisme qui s’est exprimée. En masse, ces militants ont clairement refusé les injonctions de toute la réaction coalisée pour voter Macron. Ils se sont ainsi clairement démarqués des représentants du patronat, du PS, de l'église, de tous ce que la France compte de partisans du capitalisme, de droite et de gauche…

A Sète, le candidat de la France insoumise arrive en est arrivé en 2ème position avec 24,20% des suffrages, c’est l’expression de la recherche de la résistance dans la population. A l’inverse, le candidat du PS est arrivé en cinquième position avec 4,87% des voix.

Dans cette situation lourde de dangers pour ce que nos aînés ont conquis en 36 et en 45, le POI de Sète a décidé de soutenir la France Insoumise. Partout, il mettra ses forces à disposition de la campagne de ces candidats, de manière inconditionnelle, sans contrepartie et sans renoncer à sa propre politique, en particulier en continuant son investissement pour le regroupement politique au sein des Comités de Liaison et d’Echange (CLE).

VOTEZ FRANCE-INSOUMISE ; VOTEZ M-Hélène LECLERCQ.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.