L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

SETE - Lettre ouverte aux candidates et candidats aux Elections Législatives des 11 et 18 juin 2017

Madame, Monsieur,  Vous ambitionnez de devenir Député de la République donc de tous les citoyennes et citoyens de France.  La CGT des hôpitaux du bassin de Thau est persuadée que la santé des électeurs vous tient à coeur, autant la santé physique que morale, nous vous rappelons la définition de la santé par l'OMS  « […]

Madame, Monsieur, 

Vous ambitionnez de devenir Député de la République donc de tous les citoyennes et citoyens de France. 

La CGT des hôpitaux du bassin de Thau est persuadée que la santé des électeurs vous tient à coeur, autant la santé physique que morale, nous vous rappelons la définition de la santé par l'OMS 

« La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement à une absence de maladie ou d'infirmité ». C'est un objectif à atteindre pour toute la population sans exception. 

Or, les hôpitaux du bassin de Thau connaissent depuis quelques mois une situation financière catastrophique et sont contraints par l’ARS (agence Régionale de Santé) de revenir à un équilibre budgétaire. Ce déficit n'est pas du à une mauvaise gestion des différents responsables des HBT, mais à un désengagement de l'état pour le service public en faveur du secteur privé, une baisse des prix d'activité sans compensation financière, le mode de facturation des soins : la fameuse T2A. 

De plus, les différents budgets, les différentes activités (construction des EHPAD, de l'hôpital d'Agde, du plateau technique de Sète…). ont toujours été validés par l'ARS, qui aujourd'hui dit : “si vous voulez des aides financières pour investir dans votre établissement, il faut revenir à un équilibre financier et faire des économies”

Ces économies passent par un plan de redressement financier, qui touchent essentiellement le personnel des HBT, réorganisation du travail dans les services, suppression d'acquis, suppression de plus de 40 postes, arrêt de plusieurs agents sous contrat, proposition aux agents titulaires d'un départ volontaire (une démission de la fonction publique hospitalière). 

En fait, à la CGT nous disons : « il s'agit tout simplement d'un plan social déguisé”. 

Ce plan de redressement représente une catastrophe locale en ce qui concerne l'emploi et l'accès aux soins. (Réduction des heures d’ouvertures de l’accueil médicalisé de jour de l’hôpital d’Agde. Mutualisation de certains services avec le CHU de Montpellier.) 

Pourtant les services publics sont connus pour leur efficacité et sont les seuls, par le statut de la Fonction publique essentiellement, à permettre une équité de prise en charge quel que soit l'usager. 

La CGT des Hôpitaux du bassin de Thau a toujours demandé l'abrogation des différentes lois Santé, « Juppé », « Bachelot », « Touraine » avec leurs corollaires de suppressions d'emplois, d'activités, la fermeture des services, de lits découlant des multiples regroupements dans tous les secteurs de la santé. 

La CGT est inquiète car les perspectives dans les propositions du Président de la République, Emmanuel MACRON, laissent entrevoir que de nouvelles économies seront faites dans le secteur de la santé. 

La CGT demande que l’ARS et l’Etat prennent leurs responsabilités dans le déficit des HBT et accordent une aide de plus de 8 €M, afin de permettre la reconstruction du bloc opératoire, de la néonatologie, indispensables à l’établissement et aux usagers. D’autres travaux importants doivent être également entrepris aux HBT, la reconstruction de l’EHPAD, les pergolines, la rénovation de différents secteurs… 

La CGT refuse l’application de critères de rentabilités financières dans les hôpitaux. 

La CGT demande que les futurs-es élus-es, affirment ouvertement, vouloir aider financièrement les hôpitaux du Bassin de Thau, afin qu’il puissent atteindre l’objectif de la définition de la santé par l’OMS, autant pour les usagers que pour les employés-es. 

Dans quelques jours, la composition de l’Assemblée Nationale sera connu, la CGT restera, quelle que soit le résultat, sur le terrain de ses revendications, et compte bien obtenir satisfaction y compris par la mobilisation des salariés-es et des usagers. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.