SETE - "Monsieur Commeinhes estime qu’il y a trop de verdure" par Véronique Calueba

L’arrachage des arbresMonsieur Commeinhes estime qu’il y a trop de verdure à Sète. Quelle…

L’arrachage des arbres

Monsieur Commeinhes estime qu’il y a trop de verdure à Sète. Quelle choc de découvrir l’arrachage des arbres en bas de la rue Prévot d’Augier.

Pour une ville de 45 000 habitants, hormis le parc Parc Simone Veil – du Château d’Eau -, et le site des pierres blanches, quels sont les espaces verts dédiés aux citadins de Sète et leurs enfants, aux anciens cherchant un peu de verdure ? Le peu de voies bordées par des arbres souffre d’une disparition subite de ces derniers.

Quelle raison à cet arrachage radical ? la faute aux racines imposantes ? mais un arbre et des trottoirs, ça s’entretient ! l’urgence des canalisations qui viennent d’être restaurées ? mais là, aussi, un minimum d’anticipation était à prévoir. La gêne occasionnée pour une urbanisation à venir dans ce quartier, déjà saturé de béton ?

Il s’agit de notre responsabilité collective à l’égard de nos générations futures, responsabilité bafouée par la municipalité en place, pour qui, manifestement, l’écologie n’est pas une priorité, malgré des déclarations d’intention en 3D.

Le 1er édile auto-proclamé « [éducateur] des Sétois », ne donne pas l’exemple, ni en cohérence, ni en respect et implication environnementale.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.