SETE POLITIQUE - La 4 L, les étiquettes et la boussole face à la digue LR / RN qui se fissure

"Certaines candidatures sont comme le 4L Trophy... Beaucoup d'étiquettes, de vieux véhicules qui traversent le…

Certaines candidatures sont comme le 4L Trophy… Beaucoup d'étiquettes, de vieux véhicules qui traversent le désert, tout cela sans boussole, difficile de trouver Le Cap ! ” plaisante  un brin taquin Sébastien Pacull, le président démissionnaire des Républicains de l'Hérault.

Un message qui derrière un certain humour vient égratigner la candidature de François Commeinhes, candidat à sa succesion pour un 4eme mandat municipal à Sète. L'homme, gynécologue de profession, est un républicain non encarté mais soutenu par ce parti. Depuis l'été dernier, il ne cache pas non plus son soutien à la majorité gouvernementale et aurait obtenu le soutien de la République en marche.

Un double étiquetage qui n'est pas du goût d'un de ses adjoints démissionnaires, Sébastien Pacull, Président également démissionnaire de la Fédération LR de l'Hérault. 

Selon toute vraisemblance ( il doit faire une conférence de presse samedi), il devrait recevoir le soutien du parti de Marine Le Pen pour mener une liste d’union des droites en terre sétoise.

Une première nationale

Une « première nationale » que voulait révéler Marine Le Pen lors de l'annonce des investitures RN des grandes villes prévue le 8 décembre mais les fuites médiatiques auront eu raison de cette scoop national.

Des fuites, justement, des vases communicants et des digues qui cèdent, Sébastien Pacull compte bien surfer sur cette tendance et suivre l'exemple de Robert Ménard, le voisin biterrois qui s'est appuyé sur ce rapprochement, cette porosité entre diverses sensibilité de droite, pour construire ses victoires électorales en terre biterroise.

Les lignes bougent

« Les choses bougent, il y aura une liste d'union des droites dans les jours qui viennent ! » affirme le maire de Béziers. “On voit que ça craque” 

Au RN, on se frotte les mains, ravi de montrer que le cordon sanitaire qui empêchait ce type d'alliance se fissure désormais par endroits. « On voit que ça craque. D'autres élus vont voir que des LR franchissent le cap et feront de même », se persuade un cadre frontiste. « Pacull ne prend pas sa carte au RN. Mais nous, on est très content que les gens restent ce qu'ils sont », applaudit-il dans une déclaration faite à nos confrères du parisien.

 

Une recomposition politique française

Interrogé, Sébastien Pacull nie pour l'instant des contacts avec des cadres nationaux du RN et se contente d'annoncer une conférence de presse ce samedi, où il expliquera « comment il voit la recomposition politique française ».

 

Les Républicains ne s’allieront jamais avec le Rassemblement National 

Pour Arnaud Julien, Secrétaire départemental de la Fédération de l’Hérault, la position est tout autre : “Au moment où la presse annonce le ralliement d’un apprenti-sorcier avec l’extrême droite et le Rassemblement National, à l’occasion des élections municipales à Sète, les Républicains réaffirment leur attachement aux valeurs de la République. Face à ceux qui sont prêts à vendre leur âme, nous serons intransigeants et de ce fait, toutes celles et tous ceux qui suivront cette voie se verront exclus des Républicains. 

et d'affirmer : “Les Républicains, adhérents et sympathisants, seront derrière le candidat soutenu par notre famille politique, François COMMEINHES lors des élections municipales à Sète et aucune digue ne cédera jamais avec l’extrême droite, le Rassemblement National et Marine Le Pen“. 

Reste à savoir ce qu'en penseront les électeurs…

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.