Sète : reprise de l'activité croisière

Après 17 mois d’arrêt, les croisières reprennent progressivement en France depuis le 30 juin. A Sète, la première escale a lieu ce mercredi 14 juillet avec le Club Med 2.

Pour le port de Sète, ce sont près de 30 escales qui restent programmées à ce jour pour 2021, et plus de 15 000 passagers attendus. La condition sine qua non à cette relance, le respect d’un protocole sanitaire strict : protocole vaccinal complet ou test PCR récent exigé pour les passagers, port du masque en intérieur, service à table, désinfection systématique des valises… Une stratégie réorientée pour la destination Sète Archipel de Thau en Occitanie vers un modèle de développement de l’activité croisières responsable et durable. La première escale, avec le Club Med 2 symbolise pleinement la nouvelle orientation stratégique donnée par le Club des croisières, tournée vers une croisière raisonnée et durable, avec des navires de taille moyenne, mieux à même de s’adapter rapidement aux protocoles sanitaires et donc de reprendre leur activité.

Déploiement de la charte « Cruise Friendly »

Pour renouer avec un développement économique vertueux, une première action concrète est engagée dès ce mois de juillet : la charte “Cruise Friendly”. Un accueil de qualité doit être réservé aux croisiéristes, en leur assurant des services privilégiés dès leur arrivée et pendant toute la durée de leur escale. Pour renforcer et personnaliser la relation croisiéristes-commerçants, le Club des croisières de Sète a développé une « Charte Qualité accueil croisiéristes » et travaillé aux côtés des commerçants du centre-ville de Sète.
31 établissements se sont déjà engagés à respecter les critères fixés par cette charte, à savoir : ouvrir leur établissement et adapter leurs horaires aux arrivées des bateaux de croisières, proposer un accueil souriant et chaleureux, offrir une réduction ou un cadeau de bienvenue (sur présentation du guide shopping par le croisiériste), parler l’anglais ou pratiquer au moins quelques mots et phrases usuels pour favoriser la communication.

Les retombées économiques

Une étude menée par la Chambre de commerce et d’industrie de l’Hérault évalue la dépense moyenne d’un croisiériste à 46€ par personne et à 120 € son impact total pour la ville de Sète et l’Archipel de Thau. En 2019, 67 escales de paquebots et 111 115 passagers avaient été accueillis à Sète.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.