SETE - THAU - URGENCES et SERVICES HOSPITALIERS RESTUCTURES à l'HÔPITAL SAINT CLAIR de SETE

EXTENSION DU PLATEAU TECHNIQUE HÔPITAL SAINT CLAIR  SETE Avril 2013 LE PROJET L'extension du…

EXTENSION DU PLATEAU TECHNIQUE HÔPITAL SAINT CLAIR  SETE Avril 2013


LE PROJET

L’extension du plateau technique constitue la première phase d’une opération de restructuration globale du plateau technique de l’Hôpital Saint Clair. Ce projet a visé en particulier le service des Urgences, l’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée, le service d’Imagerie Médicale et le service de Réanimation et Surveillance Continue, qui sont transférés dans une extension neuve. Une hélistation en terrasse est également créée puisque le nouveau bâtiment est construit sur l’emplacement même de l’ancienne hélisurface.

Ensuite dans un avenir proche, grâce au transfert des services susmentionnés entraînant la libération d’espaces au sein du bâtiment existant, cette opération va être poursuivie, dans le cadre de nouvelles phases de travaux et selon un schéma directeur établi, avec:

– la création d’un nouveau service de pédiatrie avec son unité de néonatalogie

– la restructuration du bloc opératoire avec l’augmentation de la capacité opératoire

– la réorganisation du circuit de la chirurgie ambulatoire et l’installation d’un service de chirurgie de jour de 10 places

Il est à noter que la conception de cette opération, dans sa globalité, a été sous-tendue par la nécessité, perçue comme un enjeu majeur, de préserver l’activité des différents services et unités du plateau technique. En conséquence, le schéma de principe du projet est de créer une extension unique et significative du bâti dans un premier temps et dans un second temps de restructurer, sans contrainte d’arrêt de l’activité, les espaces libérés.

_________________________________________________________

LES OBJECTIFS DU PROJET

–  Le service des Urgences : les nouveaux locaux, tous de plain-pied, multipliés par trois en terme de surface par rapport à l’ancien service, permettront une séparation des flux des patients et des prises en charge notamment pédiatrique, gériatrique et psychiatrique, ainsi que l’amélioration des conditions de travail des personnels médicaux et soignants, pour un nombre de passages en augmentation (28 000 passages aujourd’hui). 

– L’Unité d’Hospitalisation de Courte Durée : l’augmentation de capacité de 8 à 9 places, voire le cas échéant à 10 en fonction du besoin, toutes en chambres individuelles, permettra une adéquation de la capacité d’accueil au nombre annuel de passages. Le confort des patients (salles d’eau équipée de douche) et la sécurité des soins (distribution d’une partie des chambres autour du PC infirmier permettant une surveillance centralisée) sont privilégiés.

– Le service d’Imagerie médicale: la distribution des salles de radiologie et des salles d’échographie et de mammographie, l’organisation spatiale du scanner qui a été renouvelé, rendront les prises en charge plus efficaces. Le service d’Imagerie médicale (hors IRM) est situé juste au–dessus des Urgences et en connexion directe avec le secteur de consultations de chirurgie du bâtiment existant.

– Le service de Réanimation (6 lits) et Surveillance Continue (2 lits) : l’agencement des locaux en termes de surface, de circuit et de fonctionnalité, a été conçu dans le but d’améliorer l’accueil et les prises en charge des personnes hospitalisées ainsi que les conditions de travail, notamment en organisant une surveillance panoramique des boxes tout en préservant la confidentialité. Une réserve foncière est conservée afin de pouvoir augmenter la capacité du service de 8 à 12 lits à l’avenir.

– L’hélistation : le nombre de mouvements annuels d’hélicoptère exige la transformation de l’ancienne « hélisurface » au sol en bordure du boulevard, en « hélistation » en toiture –terrasse répondant aux règles édictées par la Direction de l’Aviation Civile. La sécurité des transports héliportés est améliorée grâce à la surélévation de l’aire de poser.

Il est à noter que pendant les travaux, qui ont nécessité d’emblée la démolition de l’hélisurface existante, une hélisurface provisoire a été aménagée sur l’aire du Pont-levis, en bordure de l’étang de Thau.

_________________________________________________________

LE DEROULEMENT DE L’OPERATION ET INTERVENANTS

Le projet a été réalisé par marché de conception-réalisation conclu au mois de juillet 2010  avec l’entreprise GFC Construction qui, en association avec le cabinet d’architecture IN-FINE,  le bureau d’étudestechniques  RUBIN & VAREON et le bureau d’ingénierie ARES Santé, avait emporté l’appel d’offres auprès de cinq groupements admis à concourir, sur la base  d’un avant-projet sommaire.

L’assistance technique au maître d’ouvrage depuis les premières études en 2008  a été assurée par  EGIS Conseil.

Les travaux de la nouvelle construction ont démarré au mois de juillet 2011  par la démolition de l’hélisurface au sol.

La réception des travaux a été prononcée le 8 février 2013.


LES SURFACES

TOTAL DES SURFACES UTILES : 3385 m²

 

 

UHCD : 381 m²

 

Urgences : 983 m²

 

Imagerie médicale : 772 m²

 

Réanimation-Surveillance continue : 848 m²

 

Locaux techniques et communs : 401 m²

_________________________________________________________

LES COÛTS

Coût de l’opération études et travaux : 14 000 000 €

Plan des équipements biomédicaux extension du plateau technique 2013 : 1 238 767 €

Coûts supplémentaires (année pleine)

• Personnel 220 000 €

• Contrats – Energie :   220 000 €

• Maintenance et consommables

  équipements médicaux   49 000 €

• Assurance :    2 000 €

TOTAL    491 000 €

 

 

 

_________________________________________________________

LE FINANCEMENT

 

  6 M€ d’aide financière de l’Etat au titre d’Hôpital 2012 (50% du montant initial de l’opération validée)

  le solde par emprunt : 8 M€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

________________________________________________________

LE CALENDRIER D’OUVERTURE

Les transferts des services

 

  8/9 avril 2013 : mise en service de l’Imagerie médicale

  15/16 avril 2013 : transfert de la Réanimation et Surveillance Continue

  18 avril 2013 : transfert de l’UHCD

  19 avril 2013 : transfert des Urgences

 

 

 

 

 

_________________________________________________________

IMAGERIE MEDICALE – SCANNER

 

 

 

Le scanner

  19 février 2013 : livraison du nouveau scanner

  4 mars 2013 : contrôle qualité externe du scanner (mesures du rayonnement et de la protection)

  2 au 5 avril 2013 : réalisation de tests avec patients

Les salles de radiologie

  25/26  février 2013 : démontage et transfert de la salle 4 (GE)

  11/12 mars 2013 : transfert de la salle 3 (SIEMENS)

  20 mars 2013 : transfert du panoramique dentaire dans la même salle

  27 mars 2013 : livraison de l’ostéodensitomètre

  28 mars 2013 : contrôles qualité externes des 2 salles installées

  8 avril 2013 : transfert de la salle 2 (SIEMENS), mammographie et échographie

  9 avril 2013 : Ouverture du service d’Imagerie avec 2 salles opérationnelles + scanner

  19 avril 2013 : service complet opérationnel

La Réanimation

 

  15 avril 2013 : armement des boxes

  16 avril 2013 : de 10 heures à 16 heures : transfert des patients

Les Urgences et l’UHCD

  18 avril 2013 : transfert de l’UHCD

  19 avril 2013 : transfert des Urgences

 

L’Hélistation

  4 mars 2013 : dépôt du dossier d’autorisation en Préfecture

  Avis favorable DGAC

  Avis favorable Police Aéronautique

  En attente avis du Commandant de la zone de défense Sud

__________________________________________________________

Les nouveaux équipements de l’imagerie médicale

 

SCANNER

 

  De marque Général Electric Médical Systems « Type OPTIMA 660 DIVA EDITION », ce nouvel équipement intègre les applications avancées dans le domaine de la réduction des doses de rayonnements reçues par les patients et des performances cliniques dans l’ensemble des domaines.

  Avec une couverture de 40 mm, il comporte 64 barrettes de 0.625 mm pour la création de 128 images par tour.

  Le statif de haute technologie en câblage par fibre optique permet un transfert haute fréquence à 5 Gbaud. L’ouverture très évasée de 70 cm avec un débattement vertical de 22 cm assure une meilleure prise en charge des patients corpulents.

  Nouvelle interface plus ergonomique avec diffusion de films pédiatriques pour les enfants pendant l’examen et séquences explicatives par vidéo pour les adultes.

  Le nouveau tube RX performix 40 Tm métal céramique associé au système ASIR « Adaptative Statistical Iterative Reconstrution » permet de diviser par 2 la dosimétrie nécessaire aux études cliniques.

  Le système de détection « Scintillateur Hilight » avec un temps de réponse de 2.5 micro secondes permet d’obtenir 4 920 projections par tour sur une matrice de 58 368 cellules au total.

  Le système d’acquisition et de reconstruction conjugée « smart HD 3D » permet de générer 2 fois plus de projections par tour avec des coupes pouvant aller jusqu’à 0.1 mm d’épaisseur et augmenter ainsi la qualité des images tout en assurant une visualisation 3D à la demande sur l’ensemble des axes « axiales, coronal, sagittal et toutes obliques ».

  Les consoles d’acquisition et de post-traitement avancé sont équipées de CPU INTEL quadcore de 2 ,53 Ghz Xeon soit 20,2 Ghz au total pour une capacité RAM de 24 Gb avec disque dur de 1,146 Tb. L’ensemble est connecté au réseau PAX de l’Hôpital.

  L’ensemble des logiciels spécifiques permettent une investigation élargie dans tous les domaines y compris de l’endoscopie virtuelle, de l’oncologie, et surtout du vasculaire avec le logiciel « cardiq xpress Elite + SmartScore qui en plus de permettre l’étude clinique de pathologie cardio-vasculaire en routine affiche l’arbre coronaire entier avec la détection rapide d’éventuelles sténoses et plaques en quantifiant leur longueur et leur surface.

  La gestion technique de l’équipement scanner est raccordée au réseau de télémaintenance de GE Médical System en complément des interventions techniques internes pour renforcer la rapidité et l’efficacité technique.

 

OSTEODENSITOMETRIE

 

  L’ostéodensitométrie est un examen radiologique qui permet un diagnostic précoce de l’ostéoporose ainsi qu’une évaluation du risque de fractures, ce qui permet de mettre rapidement en œuvre un traitement et des mesures de prévention. L’ostéodensitométrie est la technique de référence pour mesurer la déminéralisation osseuse, appelée DMO. Elle représente le meilleur moyen de dépister une perte de la masse osseuse comparé au capital osseux initial. L’ostéodensitométrie a également pour rôle la surveillance de l’évolution de l’ostéoporose au cours du traitement.

  L’ostéodensitométrie est un examen non douloureux qui dure moins de quinze minutes.

Le résultat mesure l’écart entre la valeur du patient et la valeur de référence mesurée chez l’adulte jeune, au niveau de la même localisation  osseuse.

La valeur de référence choisie correspond au “pic de masse osseuse”, capital osseux maximum atteint après la fin de la croissance

__________________________________________________________

Les nouveaux équipements du service de réanimation

 

 

 

 

  Le service Réanimation est équipée d’une nouvelle centrale de surveillance des patients ainsi que de nouveaux moniteurs multiparamétriques pour chaque box.

  Le matériel de marque Philips MX 7000 de dernière génération permet la surveillance de l’ensemble des paramètres vitaux « ECG, CO², PNI, SAO² ». Chaque scope est équipé d’une carte spécifique de communication reliée au respirateur de façon à suivre en temps réel l’ensemble des paramètres des patients.

  L’ensemble des scopes multiparamétriques de chaque box est relié par un réseau informatique câblé à la centrale de surveillance Philips PIICIX du service.

  La centrale multi écran permet de visualiser en temps réel l’ensemble des paramètres de chaque patient et l’ensemble des alarmes.

  Le logiciel « centrale locale PII IX » permet l’enregistrement et à la demande des Médecins, la recherche précise d’éléments survenus pendant la surveillance des patients.

  Le raccordement ultérieur au réseau informatique de l’Hôpital permettra au Médecin de disposer dans chaque box de l’ensemble de l’imagerie et des observations cliniques directement sur le moniteur de surveillance.

  Le câblage de la centrale au réseau médical permet aux praticiens de disposer depuis leur bureau et en temps réel de la visualisation des diverses courbes et paramètres pour un patient donné.

  L’ensemble est raccordé au système de télésurveillance de la Société Philips en complément des interventions du service biomédical de l’Etablissement.

 

__________________________________________________________

Les nouveaux équipements de l’UHCD et du service des Urgences

 

 

 

  Le service des urgences et de l’UHCD disposent de moniteur MP 40 INTELLIVUE Multiparamétrique. Ces moniteurs équipent l’ensemble des box de consultation et de déchocage de même que les chambres de l’UHCD.

  Ils permettent la surveillance en temps réel de l’ECG et du rythme, de la pression artérielle PNI de la concentration en oxygène du sang SAO².

  Les moniteurs positionnés à l’UHCD sont raccordés en réseau pour permettre la surveillance centralisée des alarmes depuis le poste infirmier.

  Aux urgences, ce dispositif est complété par des équipements mobiles pouvant être raccordés rapidement au plus près des cas urgents.

  Ces équipements sont d’une manipulation proche de ceux installés en réanimation ce qui permettra une adaptation au fonctionnement de ces équipelments plus aisée pour les équipes médicales et para médicales des 2 services en cas de besoins.

 

 

 

 

 

 

 

 

__________________________________________________________

LES HORAIRES

 

 

Accueil Administratif Jour :

 

– Horaires :  8h – 20h du Lundi au Vendredi

12h – 21h Samedi-Dimanche et Jours Fériés

– Missions :   – Enregistrement du patient (dossier administratif)

– Encaissement des prestations de soins en régie

Accueil Administratif Nuit :

– Horaire : 21h – 6h tous les jours + jours fériés

– Mission :   – Enregistrement patient

– Accueil téléphonique

– Réception et transmission des messages d’alarme et de panne

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.