SNAGAT : FETE DES TRADITIONS MARITIMES

SNAGAT : FETE DES TRADITIONS MARITIMES Ce weekend de pentecôte, la SNAGAT (Société Nautique…

SNAGAT : FETE DES TRADITIONS MARITIMES

Ce weekend de pentecôte, la SNAGAT (Société Nautique d’Agde) organisait son rendez-vous annuel autour des traditions de mer.
Un programme très dense et de nombreuses animations pour accompagner la flottille de barques traditionnelles venues de la proche Méditerranée : des catalans de Barcelone, un misainier marseillais, une felouque de Narbonne, et des barques de Frontignan, Palavas, pour accompagner la flottille de la SNAGAT. Au total, ce sont 17 bateaux traditionnels à voile latine ou voile-aviron qui ont égayé notre paysage maritime, de leurs gracieuses silhouettes, de leur couleurs éclatantes et de leurs manœuvres impeccables : Corail, Petite Josette, Stéphane, Manon, Laurie, Boghosse, Françoise, Pénélope, Nena de Lateva, Helau, Idefix, Inc’Allah, Tire-Fort, Men-Du, Dagtenco, Vilo d’Agté, Vogarem…..

Samedi, XVIIIème Trophée Corsaire Terrisse, régate amicale au départ du Grau d’Agde vers la grande Conque, a permis de voir ces bateaux sous voile le long des plages, puis au ras des cailloux de Brescou et de la Conque.

Dimanche, VIIIème Trophée Araur, la remontée de l’Hérault entre l’embouchure et la place de la Marine, à la voile et à la rame, a drainé sur les quais du Grau une foule importante. Défilé des bateaux, départ au coup de canon….un spectacle inhabituel et majestueux qui a ravi le public et permis aux bateaux de montrer toute leur science de la manœuvre. Les barques à rames armées par un équipage du Comité des Fêtes d’Agde, un équipage de Frontignan et deux autres de la SNAGAT se sont rapidement portées en tête du cortège devant les voiliers en manque de vent…L’arrivée groupée à la Marine et l’amarrage sur les pontons flottants n’a pas été sans rappeler le retour de pêche des bateaux-bœufs et autres catalanes qui peuplaient le port d’Agde jusque dans les années 50 !

Mais cette année, cette manifestation avait une connotation particulière : la SNAGAT fêtait ses 30 ans d’existence au service du patrimoine, de la culture et des traditions maritimes, avec constance et dynamisme.
Pour rendre hommage à ce travail de longue haleine, et marquer cette date, plusieurs moments particuliers ont égayé le weekend: poétique avec le lancer de 30 lanternes célestes, samedi soir, au Grau.

Un autre surprenant : une marionnette géante, mise en œuvre par une manipulatrice et un musicien de la compagnie des Grandes Personnes d’Aubervilliers est venue apporter, de rêve et de drôlerie avec son improbable personnage de 3 m de haut, mi-capitaine pirate-mi oiseau de mer. Un vrai bonheur, et pas que pour les enfants….
Festif aussi avec une soirée chants de marins par l’association l’Imaginaïre, d’Agde.

Plus commémoratif avec la pose de deux plaques en présence de M. Robert Craba, Maire-adjoint aux associations :L’une sur le bâtiment du Pilotage-Lamanage du Grau, siège social de la SNAGAT depuis 1985, l’autre sur l’abri attenant de l’ancien canot de sauvetage Honoré d’Estienne d’Orves (de 1947), que la SNAGAT conserve dans son contexte d’origine et qui attend le temps et les moyens d’une restauration complète.

Toujours en présence de Robert Craba, du représentant, et trésorier, de la Fédération Française de Voile-aviron, des équipages, la remise des prix a eu lieu lundi matin suivi du verre de l’au-revoir et de l’appareillage des bateaux.

Une manifestation qui aura aussi comblé les équipages qui, chaque année, reviennent en force, enchantés de l’accueil agathois et jurent que, par toutes les divinités de la mer, ils seront encore là, fidèles, l’année prochaine, contre vents et tempêtes !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.