L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Entreprises

SOS Masques, Les Nouvelles Grisettes : un projet entrepreneurial coopératif montpelliérain

Ce projet solidaire va permettre la création d'un lieu pérenne regroupant plusieurs activités. En un mois et demi, 6 000 masques ont été fabriqués : la plupart livrés localement ; certains expédiés au Brésil et aux Etats-Unis.

Un projet entrepreneurial coopératif autour de la création et de la confection textile voit le jour à Montpellier : Les Nouvelles Grisettes. Son objectif est double : à court terme, répondre à la demande de masques dans la continuité de l’initiative SOS Masques Montpellier ; puis animer une filière pérenne et créer un lieu de savoir-faire et savoir-être inédit.

Plus de 6 000 masques ont été réalisés à titre bénévole depuis le 22 mars 2020 par SOS Masques Montpellier. Cet élan généreux de solidarité a été soutenu par une cagnotte pour financer les matières premières : tissu, élastiques… Mais pour répondre à la demande actuelle et à venir, un modèle économique s’impose avec la création d’une structure juridique, la rémunération des couturières et des livreurs, la mise en place de process et la commercialisation des masques auprès de professionnels (entreprises, collectivités…) et de boutiques. Dans un premier temps, le collectif est accueilli à titre gracieux dans un local prêté par Pays de l’Or Agglomération. Les Nouvelles Grisettes répondront ainsi également aux besoins de charlottes, sur-blouses et sur-chaussures. Avec, in fine, l’idée de faire émerger l’excellence des métiers du textile à long terme.

Créer un lieu entre fablab, atelier et plateforme numérique

Toutes les personnes qui ont participé à SOS Masques Montpellier se sont mobilisées à titre bénévole. Mais au-delà de leur envie de se rendre utiles, la réalité financière s’impose. La majorité d’entre elles sont en difficulté économique : soit au chômage avant l’arrivée du virus, soit impactées par la crise du Covid-19. D’autres tâches impliquent aussi le financement des charges et du travail, notamment la livraison. Aussi, Les Nouvelles Grisettes envisagent déjà la création d’un lieu articulé autour d’un fablab, d’un atelier de fabrication, d’une plateforme numérique, d’un pôle formation et insertion, d’un lieu de recycling, de boutiques éphémères et d’animations en lien avec les métiers du textile et de la mode.

Les nouvelles grisettes createursÀ l’initiative de ce projet : Caroline Bouvier, créatrice de mode, Muriel Fournier, gérante d’Espace Propreté, Roger-Yannick Chartier, directeur général de Corum Immobilier et Richard Préau, créateur et consultant.


Les masques Les Nouvelles Grisettes

Ils sont commercialisés au prix unitaire de 6,90 € TTC. Ces masques sont approuvés Afnor (Spec S76-001). Pour plus de confort, les liens sont ajustables derrière la tête (et non derrière les oreilles). Les masques sont proposés en tailles adulte et enfant. Pour l’entretien, le lavage en machine à 60 degrés et le repassage à la vapeur sont préconisés. Ces masques sont réutilisables. Attention : il est indispensable de respecter les gestes barrières, même avec le port du masque.

Contact

Les Nouvelles Grisettes n’a pas eu le temps (pour l’instant) de faire un site internet mais l’association a lancé une page Facebook :
Attention : les masques sont avant tout destinés au B2B, c’est à dire aux entreprises, collectivités, professions libérales.
Pour le grand public, un réseau de boutiques partenaires est en cours de constitution. Il sera publié sur la page Facebook.

Pour commander des masques ou s’informer, les personnes intéressées peuvent envoyer un message sur la page Facebook. Ou bien téléphoner au 06 87 99 27 16.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.