Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SOUVENEZ NOUS - Il y a 20 ans, le groupe agathois Éléggua enflammait les plateaux de télévision !

Eleggua, le nom d'un Dieu cubain qui détient la clé du destin !Que pouvez…

Eleggua, le nom d'un Dieu cubain qui détient la clé du destin !

Que pouvez choisir de mieux Mickaël, Patrick, Samuel et Tony comme nom de groupe ?

Ces quatre musiciens en herbe sont animés par une passion commune, la salsa et dans leur famille, le talent n'attend pas le nombre des années. Avec une moyenne d'âge de 12 ans, ils n'hésitent pas à se produire régulièrement dans leur ville à Agde.

La révélation un soir d'été

L'été 1999, le service jeunesse de la ville leur propose de se produire au Mail de Rochelongue au Cap d'Agde.

Ambiteux et talentueux, ils font le show devant des centaines de touristes. Parmi eux, Mickaël Larcange, le fils du célèbre accordéoniste Maurice Larcange. L'homme tombe immédiatement sous le charme de ce groupe dynamique et plein de vie. De retour à Paris, il actionne ses réseaux et un jour le téléphone du papa des 3 garçons, Thierry Patrac sonne : le jeune groupe est invité à monter Paris pour faire un passage en télévision avec leur tube : dansez dansez … qui a déjà fait un tabac lors des tournées de villages avec l'orchestre René Coll et Patrick Sébstien.

Un emballement médiatique

Le succès est immédiat. En l'espace de quelques mois, le jeune groupe enchaîne 26 passages en télévision avec des rencontres au plus haut niveau : Julio Iglésias, Hélène Ségara, Dave, Patrick Sébastien, Arthur, Yuri Buenaventura.

Le groupe est de plus en sollicité pour effectuer des reprises des chanteurs en vogue de l'époque, le succès commercial doit passer par là mais les quatre artistes ont la salsa dans les veines et ne souhaitent modifier leur ADN. Ils refusent plusieurs propositions notamment un album de reprises des tubes de Claude François, on est comme çà chez les Patrac, on agit avec le coeur et non avec le tiroir caisse ! 

20 ans après, ils se souviennent…

20 ans après, les trois frères Mickaël, Patrick, Samuel et leur cousin Tony gardent un souvenir impérissable de cette belle aventure. ” C'est génial, on est très content d'avoir connu tout ça , cela nous a ouvert beaucoup de portes et on a toujours des contacts avec des studios parisiens ” précise Mickaël, toujours pianiste et ingénieur du son au théâtre de l'Ardaillon de Vias. 

Son frère Patrick est toujours percussionniste et se produit tous les étés dans les endroits les plus branchés du Cap d'Agde et du littoral héraultais.

Tony et Samuel sont toujours passionnés de musique mais ont pris des orientations professionnelles différentes. Le premier a intégré les services de l'agglomération Hérault Méditerranée et le second est devenu chef d'entreprise, à la tête d'une épicerie de proximité place du jeu de ballon à Agde.

Et pourquoi pas un retour ?

Il y a quelques mois, ils ont à nouveau été sollicités par une maison de disque pour relancer le groupe. La décision est délicate, elle viendrait bouleverser leur choix de vie actuels mais le talent est toujours là, l'envie aussi alors pourquoi pas ! 

 


Sur la vidéo ci-jointe, vous retrouverez une compilation des passages télé du groupe

ainsi que le clip réalisé sur les plages du Cap d'Agde et sur la place Jean Jaurès à Agde


   

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.