Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Entreprises

Start-up : les ex TECHSIA-IGEOSS forces vives de Schlumberger

Montpellier. Y a-t-il une vie après l’éclosion ou quand deux ex-jeunes pousses montpelliéraines deviennent l’un des maillons forts de Schlumberger. TECHSIA et IGEOSS, créées au début des années 2000, ont ensuite rejoint le groupe Schlumberger avant de s’intégrer à l’une de ses filiales en 2011, constituant le Montpellier Technology Center (MTC). Cette structure connaît une forte croissance de ses activités.

L’histoire de Techsia et d’Igeoss, deux jeunes pousses montpelliéraines désormais intégrées au groupe Schlumberger, illustre la capacité de création d’emplois de haut niveau dans la région, à partir des atouts développés dans le domaine de la recherche et du développement.Techsia, créée en octobre 2000 à Cap Alpha par Stéphanie GOTTLIB-ZEH et Carine GOURBAIL, développe des logiciels spécialisés dans l’étude de caractérisation des sols et des fluides grâce à une modélisation basée sur des algorithmes mathématiques et statistiques. Igeoss, fondée à Cap Oméga en janvier 2004 par les frères Laurent et Frantz MAERTEN, propose des logiciels de modélisation des fractures, des failles et des plis du soussol à partir d’une analyse géo logique basée sur un raisonnement mécanique. Les deux jeunes pousses ont la même cible commerciale privilégiée : l’industrie pétrolière, pour ses besoins de recherches en nouvelles ressources à exploiter. Techsia réalise ses premières ventes en 2002, puis signe son premier grand contrat en 2005 avec Shell. En forte croissance, elle fait construire un bâtiment de 2 000 m2 à Grabels, sur le parc Euromédecine Extension (à proximité de Cap Gamma), où elle s’installe en septembre 2008. Igeoss emménage peu après au sein du même immeuble, dans des locaux laissés vacants. Au début de l’année suivante, le groupe Schlumberger, leader mondial des services pétroliers, se rapproche de Techsia, qu’il acquiert en juin 2009. Il réitère la même démarche un an plus tard auprès d’Igeoss. Puis, dans le cadre d’une rationalisation des activités, le groupe décide d’intégrer complètement les deux sociétés Techsia et Igeoss à sa filiale principale en France, Services Pétroliers Schlumberger SA.

La fusion est effective en avril 2011 et la nouvelle entité basée à Euromédecine prend la dénomination de Montpellier Technology Center (MTC). “ L’objectif de nos démarches a été d’unir des équipes performantes de recherche à un groupe doté des équipes commerciales nécessaires à l’approche du marché des grandes entreprises pétrolières, international par nature ”, souligne Laurent ETUR, directeur du MTC de Services Pétroliers Schlumberger SA. Le centre de recherche et développement de Montpellier contribue à accélérer la croissance du groupe. Il ne cesse quant à lui de grandir. Carine GOURBAIL, qui en est désormais la responsable financière et administrative, indique : “ L’effectif est passé de 55 personnes à fin 2009 à 130 aujourd’hui, contre 120 à fin 2011 et 75 à fin 2010 ”. Il devrait encore s’étoffer de manière significative au cours des prochaines années.

Article publié dans l’Hérault Juridique & Economique n° 2885 du jeudi 12 avril 2012.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.