Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Culture & Loisirs

Téléfilm "Le Pont du Diable" : des Gignacois à la télévision

Tourné à Saint-Guilhem-le-Désert et dans ses environs avec des scènes dans le centre-ville et à la mairie de Gignac faisant apparaître de nombreux figurants locaux, le téléfilm "Le Pont du Diable" sera diffusé le samedi 26 janvier sur France 3 à 21h00.

Vingt-deux jours de tournage

C’est à Gignac que la société de production EndemolShine Fiction et Les Films du Printemps ont décidé de poser leurs valises et leur arsenal technique pour le tournage d’un polar réalisé par Sylvie Ayme. Les principales scènes ont été réalisées sur le site du Pont du Diable, dans le village de Saint-Guilhem-le-Désert mais aussi à Gignac, dans la mairie et rue de la République. Au total, vingt-deux jours de tournage ont été nécessaires ainsi qu’une équipe de 35 techniciens, 21 artistes-interprètes et 205 figurants. Les figurants étaient pour beaucoup Gignacois, dont un bien connu des habitants : Michel Ernesty, correspondant pour Midi Libre.

Le script : une femme, commandant au SRPJ de Montpellier, retourne dans son village natal pour enquêter sur la mort suspecte du maire local. Il pourrait s’agir d’un meurtre… Le casting : Elodie FRENCK (Marina Fazergues), David KAMMENOS (Franck Livarois), Patrick D’ASSUMÇAO (Philippe Charras), Anne BENOIT (Chantal Fazergues), Myriam BOURGUIGNON (Ines Guemouri), Nina BOUFFIER (Fanny Fazergues). Ecrit par Eric Delafosse et Sylvie Ayme (par ailleurs réalisatrice de cette fiction).

lepontdudiable preview 2300
Elodie FRENCK (Marina Fazergues) et David KAMMENOS (Franck Livarois) mènent l’enquête en Pays Cœur d’Hérault. © France 3

650.000 euros de retombées économiques

Ce tournage est une première à Gignac. Au-delà de son caractère exceptionnel, le téléfilm a généré des retombées économiques non négligeables pour les professionnels de la vallée de l’Hérault. Au total, 650.000 € ont été dépensés sur le territoire pendant le tournage, entre l’hébergement, la restauration, les salaires des intermittents du spectacle et les cachets des figurants. La société de production a également tenu à remercier la municipalité pour son accueil en signant un chèque de 1.000 € en faveur des activités du centre social Le Mescladis.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.