Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

TGV Ligne nouvelle Montpellier-Perpignan, Ne nous trahissez pas!

Le 15 Décembre, en salle des fêtes de Bessan, avait lieu la dernière réunion…

Le 15 Décembre, en salle des fêtes de Bessan, avait lieu la dernière réunion publique organisée à l’initiative de RFF pour informer les populations de l’avancée du projet de construction de ce maillon manquant entre Montpellier et Perpignan.

Première surprise, les habitants de tous les villages allant de Béziers à Mèze étaient invités à cette rencontre sauf ceux d’AGDE ! Et c’est peut-être une conseillère municipale de Béziers qui a donné la raison de cette omission apparente. Car nous avons appris, par l’intervention de cette dernière, que la CAHM ne souhaitait pas s’associer au tour de table sur la participation aux études et à la création d’infrastructures. Il faut savoir que ce projet couteux sollicite les participations financières à tous les niveaux de l’Europe (en cas de ligne mixte TGV-Fret) jusqu’aux communautés d’agglomérations. Certes, on peut comprendre qu’avec l’énorme coût de la construction du Centre Aquatique, les finances de l’Agglomération ne sont pas prêtes à s’assainir ! Mais de là à bouder toute discussion avec l’animateur du projet de Ligne Nouvelle, il y a un pas qu’il ne faudrait pas franchir.

Ainsi, dans les cartons de RFF, et comme le préconisait CiViC dans son cahier d’acteur, il figure enfin l’option d’une construction de gare à l’Est de Béziers, du côté de l’aéroport Béziers–Cap d’Agde. Il figure aussi le possible raccordement d’une voie ferrée reliant la gare actuelle de Béziers à cette nouvelle gare TGV pour la circulation de navettes. De liaison avec la gare d’Agde point. Or l’option défendue par CiViC de dévier la ligne actuelle pour permettre aux TER venant de Béziers ou d’Agde, d’accéder à cette gare ne sera défendue qu’avec l’implication forte de l’Agglomération Hérault Méditerranée. Que le Maire de la 1ière station touristique en nuitées d’accueil d’Europe par ailleurs député de la 7ième circonscription et Président de la CAHM soit absent des réunions décisionnaires pour défendre les intérêts des populations concernées est plus que surprenant ! Laisser d’autres décider de notre avenir est une faute politique.

Assistait, pour partie, à cette réunion publique d’information, bien esseulé, le Vice-président de la CAHM délégué aux transports. L’assemblée aurait apprécié son intervention pour justifier ce recul politique majeur. Elle n’est point venue ! Quelle est la signification de ce silence ? Y aurait-il déjà eu tractation ou rupture entre RFF et la CAHM ? Où comme le craint CIVIC, ce dossier n’est pas perçu comme majeur car à un horizon politiquement inintéressant ?

En effet, le calendrier de réalisation de ce morceau de ligne présenté laisse entrevoir une inauguration en 2020. Or la presse quotidienne vient de glisser la date de 2030 ! Les complications attendues pour la réalisation du contournement de Montpellier n’encourage pas à l’optimisme pour la partie qui nous intéresse. Cependant, les forces économiques locales doivent pouvoir compter sur les édiles pour défendre becs et ongles leurs intérêts dans tous les projets d’avenir en matière de transport. Plus que jamais, les énergies fossiles voient leur coût augmenter et leur raréfaction s’accentuer. Les pays émergeants devenant les plus gros consommateurs de matières premières et d’énergie vont nous contraindre à reconsidérer nos modes de transports. Le rail a l’avantage de fonctionner à l’électricité quelle soit nucléaire aujourd’hui ou issue de systèmes renouvelables à l’infini dans le futur. Écologique, rapide et sûr, il constitue notre futur. Nous n’avons pas le droit d’être absent de la table de distribution des moyens d’accès à notre cité, à notre station. Il y va de l’avenir de notre économie, de l’avenir de nos enfants. Ne pas y être, c’est nous trahir.

Stéphane Ravaille

Pdt de CiViC


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.