Thierry Champion, sculpteur et doreur, redonne vie aux miroirs anciens

Aujourd’hui j’ai passé la fin d’après-midi chez mon voisin Thierry Champion, qui est antiquaire, spécialiste des miroirs anciens, sculpteur et doreur… tout ça, tout ça ! (Je suis déjà fan) Un moment hyper privilégié aux côtés d’un véritable expert qui m’a permis à la fois d’en savoir plus sur « l’objet » de ma passion et de découvrir son métier de restaurateur de miroirs anciens.

Après s’être formé auprès des compagnons en tant que sculpteur il y a une quarantaine d’années, le jeune Thierry s’associe à un doreur et commence une activité de restauration de miroirs anciens. C’est là qu’il complète ses gammes en faisant l’apprentissage de la technique de la dorure. Et quelle technique ! Il faut avoir des mains expertes et une patience incroyable. Car Thierry Champion met un point d’honneur à restaurer les miroirs dans le respect des techniques de l’époque (que je vous explique dans un autre post très bientôt).

Atelier Thierry Champion

Les années avançant, Thierry monte un atelier de restauration de miroirs « à une époque nous étions 3 et nous sortions près de 30 miroirs par mois ». Avec sa femme, Sabine, elle aussi du métier, ils ouvrent ensuite pendant plusieurs années (jusqu’à peu) une boutique aux Puces de Saint-Ouen. The Place to be des amateurs d’antiquités à Paris ! « Nous avons élargi l’offre en nous orientant sur des sculptures car nous aimons beaucoup cela, notamment les bronzes, explique Thierry. Et nous avons aussi fait du mobilier ancien. » Il poursuit : « Nous avons beaucoup de clients en France bien sûr mais aussi en Suisse, en Italie, et même aux Etats-Unis ». Le mobilier français ancien séduit les étrangers et s’exporte bien.

Miroir Thierry Champion

Aujourd’hui Thierry et Sabine coulent des jours heureux en bord de mer près de Montpellier. « Nous avons fermé la boutique car nous souhaitions ralentir le rythme. » Ralentir mais pas tout arrêter. En effet, tandis que Thierry continu de s’affairer dans son garage transformé en atelier pour redonner vie à de beaux miroirs anciens qu’il chine un peu partout, Sabine s’occupe de la gestion de leur entreprise : L’Atelier de la Dorure et des nombreuses commandes de clients qui continuent d’affluer. « Nous vendons aujourd’hui uniquement via internet ou lors de déballages d’antiquaires et brocanteurs (événements réservés aux professionnels du secteur) ».

Vous l’aurez compris, si vous êtes en quête d’un miroir ancien (18ème, 19eme, ou 20eme siècle), d’une pièce unique en très bon état >> direction latelierdeladorure.com C’est aussi la garantie d’avoir un miroir restauré dans les règles de l’art car aujourd’hui il existe sur le marché de nombreux miroirs rafistolés à la va-vite, souvent peints, et qui finissent pas se ternir considérablement. Comparez avec un miroir doré à la feuille d’or… Le cadre du miroir brille d’un éclat incroyable et dispose de contrastes admirables. Perso, mon choix est vite fait !

Zoom sur la restauration d’un miroir ancien

Après Edouard aux mains d’argent, je vous présente Thierry aux doigts d’or. Quelle technique que la restauration d’un miroir ancien ! Tout le monde ne peut pas s’y frotter et je comprends désormais pourquoi certains se contentent de les repeindre. Mais au niveau du rendu, rien à voir ! A l’époque au XVIIIeme siècle pour concevoir un miroir plusieurs corps de métier étaient mis à contribution au sein d’un atelier :
1/ Un menuisier pour préparer le fond du miroir
2/ Un sculpteur pour travailler le bois du cadre (bien souvent en tilleul ou en chêne)
3/ Un repareur qui venait graver les détails dans le bois
4/ Un doreur qui venait appliquer les feuilles d’or sur le cadre préalablement préparé (pour une meilleure tenue de la dorure) avec l’application de différentes couches appelées des assiettes parfois de couleur jaune ou rouge/ocre. Les feuilles d’or sont posées sur un coussin en peau de chamois tendue, coupées (ou pas) avec un couteau spécial et ensuite collées avec de la colle de peau de lapin à l’aide de palettes en poils de martre. Les feuilles sont ensuite polies (écrasées) avec un polissoir en pierre d’agate pour lisser et patiner.
5/ Et bien sûr un miroitier
Aujourd’hui Thierry rénove des miroirs anciens en utilisant ces mêmes techniques. Lorsqu’il doit sculpter des morceaux manquants du cadre ou du fronton il utilise souvent des moules et réalise les moulages en stuc.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.